Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2020 - Ste Salomé
Date : mercredi 2 juin 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus, doux et humble de coeur

Saint Marc 12, 18- 27

Des sadducéens -ceux qui affirment qu’il n’y a pas de résurrection -viennent trouver Jésus, et ils l’interrogeaient : « Maître, Moïse nous a donné cette loi : Si un homme a un frère qui meurt en laissant une femme, mais aucun enfant, qu’il épouse la veuve pour donner une descendance à son frère. Il y avait sept frères ; le premier se maria, et mourut sans laisser de descendance. Le deuxième épousa la veuve, et mourut sans laisser de descendance. Le troisième pareillement. Et aucun des sept ne laissa de descendance. Et finalement, la femme mourut aussi. A la résurrection, quand ils ressusciteront, de qui sera-t-elle l’épouse, puisque les sept l’ont eue pour femme ? » Jésus leur dit : « N’êtes-vous pas dans l’erreur, en méconnaissant les Écritures, et la puissance de Dieu ? Lorsqu’on ressuscite d’entre les morts, on ne se marie pas, mais on est comme les anges dans les cieux. Quant à dire que les morts doivent ressusciter, n’avez-vous pas lu dans le livre de Moïse, au récit du buisson ardent, comment Dieu lui a dit : Moi, je suis le Dieu d’Abraham, le Dieu d’Isaac, le Dieu de Jacob ? Il n’est pas le Dieu des morts, mais des vivants. Vous êtes complètement dans l’erreur. »

Prière d’introduction Jésus, que ce temps de prière me fasse découvrir quelque chose de nouveau. C’est toi qui m’as appelé. Tu veux me dire quelque chose, tu veux m’inciter à m’élever vers de nouvelles hauteurs dans ma vie spirituelle et apostolique. Je ne veux écouter que toi et tes intérêts, afin de te connaître davantage, de t’aimer davantage, pour t’imiter davantage. Guide mes pensées et maintiens-les concentrées sur toi, laissant de côté toute autre chose, au moins pour le moment.

Pétition Seigneur, aide-moi à forger un cœur doux.

Réflexion

1. La douceur n’est pas la faiblesse. Souvent nous prions, "Jésus doux et humble de coeur, rends mon coeur semblable au tien." C’est notre Seigneur lui-même qui lie ces deux vertus, l’humilité et la douceur, en faisant référence à son propre cœur. Adolphe Tanquerey, dans ‘La Vie Spirituelle’ définit la douceur comme "une vertu surnaturelle et morale, par laquelle nous empêchons et retenons la colère, nous supportons notre prochain malgré ses défauts, et le traitons avec gentillesse." Ne confondons pas cette vertu avec la faiblesse. Elle dépend d’une solide maîtrise de soi et elle est liée à la vertu cardinale de tempérance. Jésus est bon et compatissant mais force et rectitude soutiennent ces qualités. Il n’a jamais affaibli son message ni reculé devant les exigences de sa mission. C’est cela l’humilité. Est-ce que j’ai une fausse idée de l’humilité : je la confonds avec la faiblesse, un abaissement de soi, une fausse timidité ? Est-ce que je demande de grandir en vraie humilité afin de ressembler plus au Christ ?

2. La douceur et la conversion. Jésus a fait preuve d’humilité en proclamant le Royaume et en conduisant les âmes à lui. Avec une grande humilité, Jésus a amené la Samaritaine à voir son péché et il y a gagné la conversion de son coeur. Dans l’évangile d’aujourd’hui, nous voyons le Christ répondre au Sadducéens avec la même humilité. Au début il leur demande, " N’êtes-vous pas dans l’erreur ?" et puis il montre les raisons de leur erreur. D’abord, il leur fait remarquer leur mauvaise compréhension de l’Ecriture ; et puis, leur manque de connaissance de la puissance de Dieu. Il emploie l’Ecriture et la puissance de Dieu pour résoudre le problème qu’ils lui ont présenté. L’humilité du Christ était un moyen pour leur conversion.

3. La douceur attire. Cette méthode utilisée par Jésus a porté beaucoup de fruits. "On attrape plus de mouches avec du miel qu’avec du vinaigre !" dit-on. Remarquons qu’au début de cet échange, Jésus laisse entendre qu’il est possible que les Sadducéens se trompent. À la fin, après avoir donné sa réponse complète, Jésus énonce simplement, " Vous êtes complètement dans l’erreur." Son but était de les aider à voir leur erreur sans les agresser ni les irriter. Ceux dont les coeurs étaient ouverts auront été touchés par ses paroles. Jésus-Christ a dit ce qu’il fallait dire pour affirmer la vérité. L’humilité est une vertu importante dans l’apostolat. Elle est le fruit de notre amour pour les âmes. Est-ce ma première pensée quand je dois corriger quelqu’un : l’amour pour eux et pour leur âme ? Ou est-ce que je cherche plutôt à démontrer que j’ai raison ? Est-ce que je réfléchis afin de trouver le moyen le plus apte à attirer les personnes à la vérité, où est-ce que je ne me préoccupe que de dire ce que je sais être vrai sans chercher à toucher leur cœur ?

Dialogue avec le Christ J’ai vu ton exemple, Seigneur, et je désire t’imiter. Je veux imiter ton humilité. Je veux imiter ta justesse. Je veux imiter ton zèle apostolique. Fais que ce désir ne soit pas quelque chose de passif ou de passager : apprends-moi à agir pour le plus grand bien des âmes. Accompagne-moi aujourd’hui, enseigne-moi à être doux et humble de coeur dans mes relations avec les autres. Fais de moi ton instrument pour atteindre des âmes, un pont entre toi et les âmes.

Résolution Je ferai un effort pour toucher quelqu’un, pour le mener plus près du Christ par une conversation, un email, un appel téléphonique ou une lettre, en exerçant la vertu de la douceur.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales