Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 20 février 2020 - Bse Aimée
Date : jeudi 3 juin 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Entendez la vérité

Saint Marc 12, 28-34

Un scribe s’avança vers Jésus et lui demanda : « Quel est le premier de tous les commandements ? » Jésus lui fit cette réponse : « Voici le premier : Écoute, Israël : le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, de toute ton âme, de tout ton esprit et de toute ta force. Voici le second : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. Il n’y a pas de commandement plus grand que ceux-là. » Le scribe reprit : « Fort bien, Maître, tu as raison de dire que Dieu est l’Unique et qu’il n’y en a pas d’autre que lui. L’aimer de tout son coeur, de toute son intelligence, de toute sa force, et aimer son prochain comme soi-même, vaut mieux que toutes les offrandes et tous les sacrifices. » Jésus, voyant qu’il avait fait une remarque judicieuse, lui dit : « Tu n’es pas loin du royaume de Dieu. » Et personne n’osait plus l’interroger.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, jour après jour je viens vers toi en ces moments de méditation. Je prie pour qu’ils fassent une différence dans ma vie. Je sais que si je suis ouvert à ta grâce, tu me transformeras. Je sais que tu m’aimes infiniment. Je sais que mon amour pour toi est faible et inconstant. Je prie que je ne ralentisse pas le progrès de notre amitié. Je promets de t’aimer avec tout mon coeur pendant cette méditation et d’être un instrument docile entre tes mains pour que tu puisses accomplir ce que tu veux avec ma vie.

Pétition Seigneur, aide-moi à vivre ton commandement d’amour.

Réflexion

1. Reconnaître la Vérité. Au cours de son échange avec Ponce Pilate, Jésus dit " quiconque est de la vérité écoute ma voix" (Jean 18, 37). Dans l’évangile d’aujourd’hui, un des scribes, voyant à quel point Jésus a bien répondu aux questions des Sadducéens, s’approche. Le scribe est attiré par la vérité. Sûrement il agissait en vérité dans sa vie, faisant de ce qui était bien aux yeux de Yahvé. Nous sommes faits pour la vérité. Nous sommes faits pour Dieu et quand nous entendons sa voix nous la reconnaissons. Mais la reconnaissance est seulement la première étape puisque nous devons également lui faire bon accueil, et mettre en pratique ce que nous avons entendu.

2. La première vérité. La première vérité est que " le Seigneur notre Dieu est l’unique Seigneur !" Là encore, bien que ce soit facile de reconnaître la vérité de cette affirmation, c’est une autre chose que de l’accueillir et d’agir selon ce commandement. Notre monde et notre culture, à cause de la faiblesse de la nature humaine, présentent beaucoup de "seigneurs". Ces "seigneurs" peuvent devenir des priorités et finir par prendre la place unique du Seigneur Dieu dans notre vie. Cependant, Jésus nous dit "tu aimeras le Seigneur ton Dieu avec tout ton coeur." Le coeur ne peut pas être divisé entre différents amours. Tous nos attachements doivent nous mener à l’amour de Dieu. Toutes les créatures devraient nous mener à aimer Dieu. La première vérité est donc la première passion, l’amour qui entoure tout. Est-ce que je vis cette vérité ? L’amour de Dieu est-il ma première passion, celle qui englobe tous les autres aspects de ma vie ?

3. La deuxième vérité. Jésus développe sa réponse au scribe, proposant un deuxième commandement, une deuxième vérité, un deuxième amour : "tu aimeras ton prochain comme toi-même." Cette deuxième vérité est en fait le moyen d’accomplir la première, d’aimer Dieu. Le scribe fait une réflexion que Jésus approuve : "aimer vaut mieux que toutes les offrandes et tous les sacrifices." Cherchons-nous parfois à plaire à Jésus, en lui jetant quelque « os », une offrande ou un sacrifice à notre goût qui sont en fait des produits de remplacement à ce que Jésus nous demande vraiment ? Ce qu’il désire — son grand commandement — est la charité : aimer, servir, mettre en évidence le meilleur dans les autres et les emmener à lui.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, ta vérité est si simple. Nous compliquons nos vies avec les enchevêtrements de notre narcissisme. La vérité de ta parole me rend libre. La vérité de ton amour me rend libre. La liberté se trouve dans la vérité de tes commandements. Que mon coeur t’appartienne totalement et que je puisse t’aimer dans les frères et les soeurs que tu as mis à mes côtés sur ma route vers l’éternité !

Résolution Aujourd’hui, j’exprimerai consciemment mon amour pour Dieu à travers mon amour pour mon prochain manifesté par plusieurs actes de charité.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales