Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2020 - Ste Salomé
Date : mercredi 24 novembre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Témoigner du nom de Jésus

Saint Luc 21 , 12- 19

Jésus parlait à ses disciples de sa venue : « On portera la main sur vous et l’on vous persécutera ; on vous livrera aux synagogues, on vous jettera en prison, on vous fera comparaître devant des rois et des gouverneurs, à cause de mon Nom. Ce sera pour vous l’occasion de rendre témoignage. Mettez-vous dans la tête que vous n’avez pas à vous soucier de votre défense. Moi-même, je vous inspirerai un langage et une sagesse à laquelle tous vos adversaires ne pourront opposer ni résistance ni contradiction. Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, votre famille et vos amis, et ils feront mettre à mort certains d’entre vous. Vous serez détestés de tous, à cause de mon Nom. Mais pas un cheveu de votre tête ne sera perdu. C’est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je crois en ta providence dans ma vie. Je compte sur ta grâce pour me donner le courage de porter témoignage. Je t’aime pour ton amitié et ta présence dans ma vie. Aide-moi à t’aimer davantage par ma prière et par mes efforts pour partager ma foi avec d’autres.

Pétition Seigneur, accorde-moi le courage d’être témoin de ma foi.

Points de réflexion

1. " A cause de mon Nom." Le nom de Jésus-Christ est puissant. Il a expulsé des démons et guéri des maladies. Il rend les hommes capables de subir beaucoup pour le défendre ou pour le faire connaître jusqu’aux extrémités de la terre. Tout au long de l’histoire, son Nom a apporté de grandes consolations à beaucoup de personnes. Cela est possible uniquement quand il est accueilli avec foi. Quand le Nom de Jésus rencontre rejet ou résistance, un effet aussi puissant se produit, mais de caractère négatif. Personne ne peut rester neutre longtemps face au nom et à la personne du Christ. Nous ne pouvons rester indifférents devant le fait qu’il ait pris nos péchés sur lui et qu’il soit ressuscité des morts. Il vient confronter ma manière de vivre. Il m’a aimé d’un amour extrême et total, bien avant que je sois né. Le reconnaître provoque une révolution spirituelle, une abnégation totale et le repentir. Ainsi son appel menace nos habitudes, notre style de vie, nos priorités, notre confort. Est-ce que par l’exemple de ma vie d’autres ont pu entendre le nom du Christ ? Ou est-ce que l’avertissement de Jésus « Vous serez détestés de tous, à cause de mon Nom » m’empêche de vivre en chrétien authentique ? Est-ce que je choisis de cacher ma foi, la limitant à la sphère privée plutôt que de courir le danger d’être persécuté ?

2. « C’est pour cela que je suis sorti ». Tous les ennuis que Jésus prévoit seraient terribles et vides de sens si Jésus n’avait pas aussi dit à quoi ceci mènerait : le témoignage. Jésus est venu sur terre, il est né, il a souffert et il est mort afin de porter témoignage à la vérité : " Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité. Quiconque est de la vérité écoute ma voix." (Jean 18, 37). Quand le Christ est persécuté, interrogé ou confronté, alors vient l’occasion de rendre témoignage. Telle est la mission du chrétien : témoigner par sa vie et par ses paroles. Tous les deux sont nécessaires. Nos actions confirment notre parole, et nos paroles donnent la signification à nos actes. Est-ce que je vois dans les épreuves et les souffrances de ma vie l’appel de Dieu à porter témoignage ?

3. Assurer notre vie. Jésus nous dit : « C’est par votre persévérance que vous obtiendrez la vie. » La persévérance est une grâce. Nous devons la demander chaque jour. Chaque fois que nous gardons la foi, que nous acceptons de souffrir pour le Christ ou que nous donnons courageusement un témoignage, nous défendons notre Vie. Tout ce que nous vivons peut faire grandir la vertu et la foi, ou affaiblir notre relation avec le Christ. La persévérance se vit chaque jour, à chaque instant : il n’y a pas de meilleur moment pour aimer le Christ que le moment présent. Feu Cardinal François-Xavier Nguyên Van Thuân, après avoir supporté neuf ans d’emprisonnement en solitaire, a écrit : "je suis en prison. Si j’attends le moment opportun pour faire quelque chose de vraiment grand, combien de fois de telles occasions se présenteront-elles ? ... Jésus, je n’attendrai pas ; je vivrai le moment présent en le remplissant d’amour "(Témoigner de l’Espérance, p.52).

Dialogue avec le Christ Seigneur , accorde-moi le désir de t’aimer pendant toute ma vie. Aide-moi à comprendre que tu veux mon amour à chaque moment, particulièrement dans les moments difficiles. Je ne veux pas vivre ma foi dans le privé, en gardant ton amitié caché aux yeux des autres. Donne-moi l’inspiration et le courage nécessaires pour proclamer ton nom avec mes actions et pour témoigner de ma foi avec mes paroles.

Résolution La prochaine fois que ma foi chrétienne est cause d’une souffrance (critique, ridicule, exclusion), je donnerai un témoignage de ma foi en résistant en silence.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales