Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 octobre 2018 - Saint Paul de la Croix
Date : lundi 24 novembre 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La mesure du don

Saint Luc 21, 1-4

Comme Jésus enseignait dans le Temple, levant les yeux, il vit les gens riches qui mettaient leurs offrandes dans le tronc du trésor. Il vit aussi une veuve misérable y déposer deux piécettes. Alors il déclara : « En vérité, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis plus que tout le monde. Car tous ceux-là ont pris sur leur superflu pour faire leur offrande, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a donné tout ce qu’elle avait pour vivre. »

Réflexion

1. Le Christ ne reproche pas aux gens riches de ne pas donner davantage. Il ne les critique pas pour ne pas avoir donné toute leur fortune. Jésus dit que la veuve a donné le plus à cause de la nature du don - elle y met tout son coeur. Jésus-Christ nous invite à donner de nous-mêmes, à ne pas nous arrêter à ce qui est facile, mais plutôt de regarder le Christ et de répondre à ses demandes. Donner n’est pas principalement une question financière, mais une question de cœur. Il s’agit tout d’abord de la volonté de mettre de côté nos objectifs personnels de réussite, selon les critères du monde.

2. "La vie de l’homme sur terre est un temps de service, une vie de mercenaire" (Job 7:1). Le don de la veuve n’était pas un geste fait au hasard ou le fruit d’émotions passagères. Elle devait aimer Dieu profondément. Un si grand amour ne prend pas possession du cœur humain du jour au lendemain. C’est le résultat d’une longue et laborieuse lutte contre l’égoïsme et l’individualisme promu avec tant de vigueur par la société contemporaine. Les passages de l’évangile de cette semaine insistent sur les temps derniers et la proximité du jugement particulier. L’Eglise propose cette veuve en exemple. Elle est le modèle du niveau d’amour auquel Dieu nous appelle.

3. Si Dieu m’appelle à un abandon aussi radical de moi-même, alors je dois réfléchir à ce dont j’aurai besoin pour atteindre ces sommets de perfection. Est-ce que je mène ma vie spirituelle et apostolique sans savoir où je veux aller et quels moyens sont nécessaires pour y arriver ? Est-ce que je suis la philosophie hédoniste du "si cela me plaît, je le fais ?" Vivre ainsi est facile. Mais décider de vivre en Dieu est décidément plus complexe. Cela implique de se fixer des objectifs exigeants pour la vie spirituelle et la fidélité à une vie de prière. Cela exige l’autodiscipline pour diriger mes pensées et mon imagination seulement vers Dieu et vers les autres.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, tu as dit : "Je donnerai au vainqueur le droit de s’asseoir avec moi sur mon trône."(Rev 3:21) Aide-moi à vivre seulement pour Toi, Seigneur. Je veux devenir un saint, rien de moins ne pourra me satisfaire. Aide-moi à exercer ma foi afin d’apercevoir la lueur de Ta présence en toutes circonstances.

Résolution

Fixer un objectif spirituel ou apostolique à réaliser cette semaine.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales