Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
Vert - Férie 21 octobre 2014 - Sainte Céline
Date : vendredi 28 novembre 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le royaume de Dieu est proche

Saint Luc 21, 29-33

Jésus parlait à ses disciples de sa venue. Il leur dit cette parabole : « Voyez le figuier et tous les autres arbres. Dès qu’ils bourgeonnent, vous n’avez qu’à les regarder pour savoir que l’été est déjà proche. De même, vous aussi, lorsque vous verrez arriver cela, sachez que le royaume de Dieu est proche. Amen, je vous le dis : cette génération ne passera pas sans que tout arrive. »

Réflexion

1. Voyez le figuier. J’ai tendance à souvent regarder dans le réfrigérateur (on peut dire que c’est le figuier moderne…). Je vois quand il est plein et quand il est vide.
L’intérêt que je porte à mon bien-être matériel ronge la paix intérieure et la capacité de mon âme à se concentrer sur Dieu. J’en deviens accaparé par
des petites choses, tout en laissant Dieu complètement de côté ! Ce n’est pas seulement ma propre petitesse et mon attachement aux biens terrestres qui m’empêchent de voir la volonté de Dieu pour moi. Je dois transiger également avec la clameur du monde qui attire mon attention : la télévision, les publicités, la
radio. Je cours le danger de me noyer dans une mer de couleurs et de bruit.

2. Le royaume de Dieu est proche. C’est certain, pour chacun d’entre nous et à chaque moment - la mort est toute proche, elle m’attend. Pourquoi rechercher la sécurité humaine quand notre seule sécurité réside dans l’amitié avec Dieu ? Le Général Douglas MacArthur a remarqué à juste titre, "il n’y a aucune sécurité sur la terre, mais seulement des opportunités." Nous sommes appelés à la vie pour entreprendre des batailles, et non pas pour enfouir nos talents dans la terre. Dieu nous demande de porter du fruit ! Il n’y a pas lieu de perdre espoir ou d’adopter une attitude pessimiste, parce que Dieu lui-même désire notre sanctification. Il veut que nous cherchions à l’aimer dans la prière et que nous travaillions à sa vigne.

3. Le ciel et la terre passeront, mes paroles ne passeront pas. Les satisfactions de la chair sont passagères. L’unique chose nécessaire pour gagner la vie éternelle est de chercher et d’aimer Dieu. L’Eglise nous donne les sacrements et le Magistère pour nous aider à savoir ce que Dieu veut de nous. Mais
le Seigneur nous commande également "de sortir et de faire des disciples de toutes les nations." Dieu attend de grandes choses de nous ! Il nous invite à Le faire connaître. Il peut nous arriver d’avoir peur, tout comme Moïse et Jérémie et saint Pierre. Peut-être ne faisons-nous pas réellement confiance au Seigneur pour agir en nous, pour nous transformer ? Peut-être ce sont des symptômes d’une fausse humilité, parce que "parfois il n’y a pas de plus grande humilité que de tenter de grandes choses pour Dieu" (Abbé de Saint-Cyran).

Dialogue avec le Christ

Seigneur, je n’ai jamais pris l’appel à évangéliser très au sérieux. J’ai toujours pensé que c’était le travail des autres, de ceux
particulièrement bien formées pour la mission. Aide-moi à réaliser ma mission dans cette vie en Te faisant connaître par mes actions et par mes paroles.

Résolution

Par amour pour Dieu, je ferai quelque chose de concret pour L’annoncer aujourd’hui.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales