Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 décembre 2018 - Saint Jean de la Croix
Date : jeudi 17 mars 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Soyez sans crainte

Saint Jean 8, 51-59

Jésus disait aux Juifs : « Amen, amen, je vous le dis : si quelqu’un reste fidèle à ma parole, il ne verra jamais la mort. » Les Juifs lui dirent : « Nous voyons bien maintenant que tu es un possédé. Abraham est mort, les prophètes aussi, et toi, tu dis : ’Si quelqu’un reste fidèle à ma parole, jamais il ne connaîtra la mort.’ Es-tu donc plus grand que notre père Abraham ? Il est mort, et les prophètes aussi. Qui donc prétends-tu être ? » Jésus répondit : « Si je me glorifie moi-même, ma gloire n’est rien ; c’est mon Père qui me glorifie, lui que vous appelez votre Dieu, alors que vous ne le connaissez pas. Mais moi, je le connais, et, si je dis que je ne le connais pas, je serai un menteur, comme vous. Mais je le connais, et je reste fidèle à sa parole. Abraham votre père a tressailli d’allégresse dans l’espoir de voir mon Jour. Il l’a vu, et il a été dans la joie. » Les Juifs lui dirent alors : « Toi qui n’as pas cinquante ans, tu as vu Abraham ! » Jésus leur répondit : « Amen, amen, je vous le dis : avant qu’Abraham ait existé, moi, JE SUIS. » Alors ils ramassèrent des pierres pour les lui jeter. Mais Jésus, en se cachant, sortit du Temple.

Prière d’introduction Seigneur, j’espère en la Résurrection. Je crois fermement que toutes les épreuves et les difficultés de ma vie, que toutes les souffrances du monde seront transformées en gloire au grand jour du Jugement.

Pétition Seigneur Jésus, augmente mon espérance. Je Te prie de m’aider à vivre sous la lumière de l’espérance plutôt que dans l’angoisse et l’inquiétude des épreuves que la foi doit me faire surmonter.

Points de réflexion

1- Mort, où est ton aiguillon ? Suis-je assez courageux pour dire cela ? Je le puis si ma foi en Jésus-Christ est réelle et vivante. Mais la foi présuppose l’épreuve et le combat, deux agents nécessaires à la croissance spirituelle. Quand j’ai à livrer combat, je peux m’engager ou me retirer et il en est ainsi pour tout défi spirituel. Ou je m’attache à ma foi et j’observe les commandements de Dieu ou je me compromets, je me trouve des raisons et en m’éloignant de Dieu, je tombe dans le péché ou, tout au moins, dans la médiocrité.

2- La volonté du Père. Jésus nous invite à chercher la gloire en faisant ce que nous demande Dieu, notre Père. Tout naturellement, il nous arrive de chercher notre propre gloire en recherchant celle du Père. Il nous faut donc rester fermement attachés à Dieu pour pouvoir faire Sa volonté. Il faut oublier nos intérêts pour servir ceux de Dieu et cette discipline nous donnera une confiance semblable à celle qu’avait Jésus Lui-même. Les Pharisiens étaient fourbes, menteurs, ils poursuivaient leurs propres intérêts, non pas ceux de Dieu. Ils avaient renversé les rôles : ils ne servaient pas Dieu, ils se servaient de Dieu. L’Eglise recommande avec sagesse le fréquent examen de conscience, pour rechercher le motif profond de nos actions. La raison en est très claire : celui qui se connaît ne peut pas se tromper lui-même et il se dirigera avec plus de sûreté sur la droite ligne qui conduit à la sainteté.

3- Le vrai courage. Considérons un moment la personne de Jésus-Christ : son courage, son honnêteté, sa force, l’amour des hommes et de son Père. On devient familiers des scènes de l’Evangile, si familiers que leur déroulement semble inévitable. « Comment Jésus aurait-il pu faire autrement ? » C’est ce que nous pensons de l’agonie de Gethsémani. Mais si on considère Jésus avec un regard nouveau, un coeur tendre, on pénètre alors sa grandeur, la profondeur de Son amour. Il est en conflit comme tout homme, il est confronté à ses craintes, sa fatigue, son désir d’abandonner le combat et de se reposer, d’être reconnu pour ce qu’Il a fait et ce qu’Il est ; Et pourtant, Il est Dieu. Peut-on imaginer dès lors combiens puissants ont pu être ces sentiments ! Et cependant, il est capable de demander à Son Père que Sa volonté soit faite et non la sienne. Considéré de cette manière, notre amour et notre admiration pour Jésus ne peuvent qu’augmenter.

Dialogue avec le Christ Jésus-Christ, Tu sais combien je suis prompt à oublier qu’il se livre en ce moment une bataille, combien je me repose confortablement pendant que le monde tourne. Eveille ma conscience et fortifie ma décision de Te ramener des âmes par l’exemple de ma vie chrétienne.

Résolution Trouver une façon aujourd’hui d’être généreux pour Jésus et Lui offrir ce témoignage en action de grâces pour tout ce qu’Il a fait pour moi.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales