Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 septembre 2017 - Saint Firmin
Date : lundi 28 mars 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La mesure suprême de la joie pascale

Saint Matthieu 28, 8-15

Quand les femmes eurent entendu les paroles de l’ange, elles quittèrent le tombeau, tremblantes et toutes joyeuses, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples. Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue. » Elles s’approchèrent et, lui saisissant les pieds, elles se prosternèrent devant lui. Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. » Tandis qu’elles étaient en chemin, quelques-uns des hommes chargés de garder le tombeau allèrent en ville annoncer aux chefs des prêtres tout ce qui s’était passé. Ceux-ci, après s’être réunis avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme en leur disant : « Voilà ce que vous raconterez : ’Ses disciples sont venus voler le corps, la nuit pendant que nous dormions.’ Et si tout cela vient aux oreilles du gouverneur, nous lui expliquerons la chose, et nous vous éviterons tout ennui. » Les soldats prirent l’argent et suivirent la leçon. Et cette explication s’est propagée chez les Juifs jusqu’à ce jour.

Prière d’introduction Seigneur, aide-moi à m’approcher de toi dans la prière. J’espère en toi, car tu es la Résurrection et la Vie. Je désire t’aimer maintenant comme je le ferai un jour dans le ciel, sans infidélité ni faiblesse. Augmente ma foi, mon espérance et mon amour que je grandisse en maturité, en obéissance et en joie : les signes véritables du disciple.

Pétition Seigneur accorde-moi la grâce de te rechercher et de te posséder dans la prière afin que je puisse te donner aux autres.

Points de réflexion

1. A la lumière de la Résurrection. Contemplons les saintes femmes au tombeau. Ressentons leur détresse en voyant le tombeau ouvert et vide. Eprouvons leur crainte soudaine quand elles réalisent que le corps de Jésus a disparu. Puis, laissons la joie nous envahir face à la réalité de la résurrection du Seigneur. C’est vrai ! Il est vraiment ressuscité ! Alléluia ! Approchons-nous de lui et prosternons-nous. Adorons-le, embrassons les pieds du Seigneur. Il est notre force, notre lumière, et notre amour. Il est notre Seigneur.

2. Des Contemplatifs aux Missionnaires. Notre contemplation doit nous emmener à devenir des missionnaires. C’est la leçon que Jésus-Christ donne à ces femmes privilégiées : « allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. » Jésus les appelle à être des témoins au monde, en commençant par les apôtres. Ces femmes insignifiantes — aux yeux du monde - sont devenues les hérauts irremplaçables de l’évangile. Pourquoi ? Non pas en raison de leur position sociale ou de leur talents intellectuels., C’est plutôt en raison de leur foi et de l’amour avec lesquels elles vivent et accomplissent la mission confiée. Elles ont été fidèles au Seigneur aux heures sombres et elles se hâtent pour annoncer la bonne nouvelle de la Résurrection aux apôtres et au monde.

3. L’obéissance dans la foi nous permet de voir. Jésus-Christ demande aux apôtres d’obéir à son commandement : « ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. » Le Christ exige de nous l’obéissance afin que nous puissions le voir dans la foi et faire l’expérience de sa résurrection. Sans obéissance, nous ne pourrions pas le reconnaître— l’absence de Thomas en Galilée en est un exemple. Parce qu’ils n’avaient pas la foi, les gardes l’ont vu mais ils n’ont pas cru. Ils ont obéi aux chefs des prêtres en échange d’une somme d’argent alors qu’ils avaient eu la chance de côtoyer le Ressuscité. Tous, nous choisissons à qui nous voulons obéir. L’obéissance au Christ mène à la foi qui mène à la vie. "Celui qui croit au Fils a la vie éternelle ; celui qui refuse de croire en lui ne verra pas
la vie. "
(Jean 3,36).

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je te remercie de ce moment passé avec toi dans la prière et la contemplation de ta résurrection. Aide-moi à toujours grandir et mûrir dans la foi. Sans elle je suis perdu. Sans elle, je ne puis te voir, et si je ne peux pas te voir, comment pourrais-je te suivre ? Je place ma confiance en toi et en ta promesse de vie éternelle.

Résolution Aujourd’hui, je ferai un effort spécial de bien parler des autres, particulièrement de ceux avec lesquels je suis en désaccord.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales