Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 décembre 2018 - Saint Jean de la Croix
Date : vendredi 20 mai 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Une seule chair

Saint Marc 10, 1-12

Jésus arrive en Judée et en Transjordanie. De nouveau, la foule s’assemble près de lui, et de nouveau, il les instruisait comme d’habitude. Des pharisiens l’abordèrent et pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus dit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui répondirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. » Jésus répliqua : « C’est en raison de votre endurcissement qu’il a formulé cette loi. Mais, au commencement de la création, il les fit homme et femme. A cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils ne font qu’un. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur répond : « Celui qui renvoie sa femme pour en épouser une autre est coupable d’adultère envers elle. Si une femme a renvoyé son mari et en épouse un autre, elle est coupable d’adultère. »

Prière d’introduction Jésus, je crois en ton amour sans mesure qui se reflète en ton don de l’Eucharistie. Je crois que tu m’appelles à y participer en donnant de moi-même. Accorde-moi la lumière pour comprendre et le désir de me sacrifier pour ainsi purifier mon amour pour toi et pour les autres. Je t’aime, Seigneur. Que par cette prière augmente l’authenticité de l’amour que j’exprime par mes actions au quotidien.

Demande " C’est ma chair, donnée pour que le monde ait la vie !"

Points de réflexion

1. Ouverts ou fermés ? Jésus a enseigné à ceux qui se sont réunis autour de lui de garder leurs coeurs ouverts et dociles. Les Pharisiens se rassemblent autour de Jésus non pas pour apprendre, mais pour montrer qu’eux, ils "savent." Ils recherchent constamment des failles dans l’enseignement de Jésus. Leur but est de "l’examiner," pour trouver des erreurs et pour le piéger. Pourtant, ils n’y parviennent pas. Depuis son enseignement dans le temple à l’âge de 12 ans jusqu’à aujourd’hui, personne n’a jamais parlé comme Jésus, avec autorité et en vérité. Comment est-ce que j’aborde l’enseignement de Jésus et de son Eglise ? Est-ce que je suis ouvert pour apprendre et changer mon comportement ? Ou ai-je un coeur endurci, qui cherche à affirmer sa propre vérité ?

2. La dureté du cœur. Divorcer ou ne pas divorcer ? Ce n’est pas la question ! La bonne question à se poser est : "comment Dieu veut-il que nous nous aimions ?" La différence se situe au niveau de notre coeur. Celui qui est ouvert et qui aime Dieu cherche à connaître sa volonté. Celui qui a un esprit fermé est habituellement un esclave du péché, et ainsi il lui manque la liberté pour chercher ou pour connaître la vérité. Le seul objectif d’une telle personne est de justifier ce qu’il ou elle veut. Le divorce peut être justifié — il l’a été par Moïse. Pourquoi ? En raison de notre dureté de coeur ; quand nous ne sommes pas prêts à vivre la plénitude du vrai amour. Jésus dit toujours la vérité et il donne la grâce nécessaire pour la vivre. Est-ce que je cherche à dépasser le minimum, de vivre au delà des frontières du "tu ne feras pas," pour désirer ce que Dieu désire ? Que fais-je pour me libérer du péché et des imperfections qui m’empêchent de voir la volonté de Dieu dans ma vie ?

3. La chair dans le plan de Dieu. Comme il est étrange que même après 20 siècles de christianisme, notre monde continue à trouver cet enseignement sur "une seule chair" difficile ! Même les disciples du temps de Jésus ont eu du mal à l’accepter et il continue à poser problème aujourd’hui, plus que jamais. La "chair" pour le monde d’aujourd’hui est égoïste, narcissique, matérielle et temporelle. La "chair" créée par Dieu était sainte, un don merveilleux, un temple de Dieu et destinée à la vie éternelle. Jésus est devenu chair et puis il nous a donnée sa chair. Il l’a fait parce que nous avions perdu de vue sa valeur et son caractère sacré. Dans l’Eucharistie, nous pouvons recouvrer la vérité de notre chair et de notre vocation à aimer, à donner de nous-mêmes. Jésus Christ crucifié brise notre tendance à la satisfaction personnelle. Jésus nous propose "une chair," un corps, donné pour que d’autres aient la vie. L’unité et l’indissolubilité du mariage indiquent la clef de l’amour sponsal : deux êtres unis par le lien sacré du mariage ne sont plus deux mais une seule chair, une vie, une vocation, deux personnes unies par Dieu et que l’homme ne peut pas séparer. Est-ce que je considère le mariage comme un don de Dieu ? Pour quoi ma chair est-elle faite ? Est-ce que je suis prêt à me donner pour que d’autres aient la vie ?

Dialogue avec le Christ Seigneur, ouvre mon esprit pour apprendre de toi sans préjuger avec mes propres idées, mes craintes et mes justifications. Permets-moi d’apprendre de toi le chemin, la vérité et la vie. Libère mon coeur de tout attachement au péché et à l’égoïsme. Donne-moi un grand désir de connaître ta volonté. Purifie mon respect, mon amour et mon appréciation pour le caractère sacré de mon corps et de celui des autres, l’unité sacrée du mariage et le don sacré de ta chair dans l’Eucharistie.

Résolution Je contemplerai Jésus Hostie en réfléchissant avec le Christ sur le don de la vie, de l’amour, du mariage et de l’eucharistie.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales