Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 17 novembre 2019 - Sainte Elisabeth de Hongrie
La m餩tation

 

Les méditations

Enseignement sur le mariage

Saint Marc 10, 1-12

En partant de là, Jésus arrive en Judée et en Transjordanie. De nouveau, la foule s’assemble près de lui, et de nouveau, il les instruisait comme d’habitude. Des pharisiens l’abordèrent et pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus dit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui répondirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. » Jésus répliqua : « C’est en raison de votre endurcissement qu’il a formulé cette loi. Mais, au commencement de la création, il les fit homme et femme. A cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils ne font qu’un. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! »
De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur répond : « Celui qui renvoie sa femme pour en épouser une autre est coupable d’adultère envers elle. Si une femme a renvoyé son mari et en épouse un autre, elle est coupable d’adultère. »

Réflexion :

- 1) Dans le récit d’aujourd’hui, Jésus Christ nous montre que l’Evangile dépasse la loi de Moïse. Les Pharisiens tendent un piège à Jésus afin de mettre sa connaissance de la loi à l’épreuve. Ils lui demandent si un homme peut divorcer de sa femme pour n’importe quel motif. Jésus répond clairement que non. Les Pharisiens sont scandalisés que Jésus ose contredire la loi de Moïse. Jésus leur fait comprendre qu’il a l’autorité pour remettre à jour la loi de Moïse ou pour l’abroger si nécessaire. Bien sûr, les Pharisiens, qui sont docteurs de la Loi, savaient que Jésus se dotait d’une autorité que personne d’autre n’oserait assumer. Le seul supérieur à la loi mosaïque est Dieu lui-même et son Messie. Ainsi, Jésus leur fait connaître la réalité de sa filiation divine.

- 2) Jésus enseigne aux Pharisiens le plan de Dieu sur le mariage. D’abord, Dieu « les fit homme et femme… A cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un ». Ceci signifie qu’aux yeux de Dieu, le mariage ne peut exister qu’entre un homme et une femme. Puis, le Christ affirme, « ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ». Ceci souligne l’indissolubilité du lien de mariage. Jésus Christ a élevé le mariage à un niveau totalement nouveau, celui de sacrement (Catéchisme de l’Eglise Catholique, 1601…) Le mariage devient le reflet de l’amour de Dieu pour les hommes. Ainsi, le lien du mariage devient indissoluble, comme l’amour de Dieu pour nous est fidèle pour toujours.

- 3) La dureté du cœur de l’homme est d’actualité aujourd’hui, tout comme au temps de Moïse. Cette dureté du cœur résulte d’une vision « horizontale » du monde. C’est à dire que l’homme a un point de vue pragmatique et purement humain plutôt que de voir les choses dans leur contexte surnaturel. C’est la raison pour laquelle nous voyons autour de nous des tentatives pour instaurer d’autres formes d’unions, très loin de celles voulues par Dieu. Le témoignage d’amour des couples chrétiens est primordial pour que le plan de Dieu soit vécu dans le monde : « l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils ne font qu’un »

C’est bien ici le défi de notre vie chrétienne : lutter pour maintenir l’unité que Dieu a voulue par le mariage. De cette unité dépend l’unité et la force de la famille. Notre témoignage d’humilité, de charité et d’amitié fraternelle est le remède pour les « cœurs endurcis » que nous rencontrons.

Prière :

Seigneur Jésus, merci de nous avoir enseigné la vérité sur la beauté et la sainteté du mariage. Bénis chaque mariage et accorde-moi d’accepter ton enseignement sur le mariage.

Résolution :

M’imprégner de l’enseignement de l’Eglise sur le sacrement du mariage afin de pouvoir témoigner de sa beauté et de sa valeur universelle autour de moi. (Lire (ou relire) par exemple les paragraphes du Catéchisme de l’Eglise Catholique ou l’Exhortation Apostolique Familiaris Consortio de Jean Paul II).



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales