Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 23 juillet 2019 - Saint Apollinaire
Date : dimanche 5 octobre 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Ne soyons pas têtus !

Saint Marc 10, 2-16

Un jour, des pharisiens abordèrent Jésus et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus dit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui répondirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. » Jésus répliqua : « C’est en raison de votre endurcissement qu’il a formulé cette loi. Mais, au commencement de la création, il les fit homme et femme. A cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils ne font qu’un. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur répond : « Celui qui renvoie sa femme pour en épouser une autre est coupable d’adultère envers elle. Si une femme a renvoyé son mari et en épouse un autre, elle est coupable d’adultère. » On présentait à Jésus des enfants pour les lui faire toucher ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

Réflexion

1. Les pharisiens mettent Jésus à l’épreuve. Réfléchissons sur l’attitude des Pharisiens. Jésus enseigne les foules et voilà que des pharisiens se joignent à eux.. Ils ne sont pas venus pour apprendre de Jésus mais pour l’interroger. Ils cherchent une manière de prouver qu’il est dans l’erreur. Ils lui posent une question polémique pour voir s’ils peuvent trouver une faille dans ses enseignements. Ces Pharisiens ne s’intéressent pas à la vie
éternelle mais à des arguments, à des raisonnements qu’ils coupent en quatre. Je dois faire attention à ne pas réduire ma foi à des arguments ou à des discussions sur les règles.

2. Moïse a dû traiter avec les entêtés. Moïse a permis le divorce parce que les israélites étaient
têtus. Ils n’acceptaient pas la vérité sur le mariage. Ils
sont le peuple choisi mais Dieu doit les traiter avec précaution.
Dieu doit-il ménager mes susceptibilités de
sorte que je ne me rebelle pas ? Est-ce que je suis têtu avec Dieu,
voulant faire les choses à ma manière ? Ou est-ce que je suis prêt à
accepter la vérité même si elle est difficile à admettre ?

3. Le Christ perfectionne la loi ancienne. Voici un des exemples où le Christ perfectionne la vieille
loi. Aucun Pharisien n’oserait affirmer ce que Jésus dit . Les Pharisiens présentaient leurs observations sur la loi
et ils en discutaient. Jésus, lui, a autorité sur la loi et la change. Est-ce que j’accepte l’autorité du Christ telle qu’elle m’est transmise par l’enseignement de l’Eglise ?

Prière

Seigneur, aide-moi à être généreux et ouvert
à tout que tu me demandes. Je sais que beaucoup de choses que
tu me demandes sont difficiles mais je sais également qu’en cette
difficulté se trouve mon vrai bonheur.

Résolution

Accepter avec foi tout ce que Dieu me demande.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales