Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 décembre 2018 - Saint Jean de la Croix
Date : samedi 21 mai 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Les enfants du royaume

Saint Marc 10, 13-16

On présentait à Jésus des enfants pour les lui faire toucher ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je crois en ton amour et en ta sollicitude pour moi et pour ma famille. Je crois que tu m’appelles à protéger, à éduquer et à encourager l’innocence et la sainteté de ceux qui m’entourent. Apprends-moi à le faire ! Je t’aime Seigneur pour la pureté de ton amour. Aide-moi à t’aimer avec la plénitude et l’innocence de ma foi baptismale.

Demande " Laissez les enfants venir à moi !"

Points de réflexion

1. Des visions différentes. Dans ce récit, les disciples semblent encore ne rien comprendre. Ainsi Jésus " se fâcha " et leur dit : " Ne les empêchez pas " ! Bon nombre d’entre nous aujourd’hui ne comprennent pas non plus. Par notre incompréhension ou notre négligence nous empêchons des enfants de venir à Jésus. Sans faire attention, nous devenons complices d’une société qui scandalisent, qui véhicule le péché et, en ainsi faisant, embrouille la vision de la création et du créateur aux yeux des jeunes. Cependant Jésus nous exige : " Laissez les enfants venir à moi. " Pourquoi Jésus est-il si désireux de toucher, de bénir, d’enseigner et de recevoir les enfants ? Peut être est-ce par ce qu’ils sont à un âge critique pour le découvrir et pour apprendre à l’aimer en tant qu’ami ? Est-ce que je fais assez pour « laisser » les enfants venir à Jésus ? Ou est-ce que je laisse les habitudes du monde réduire mes efforts ?

2. « A ceux qui leur ressemblent. » Nous luttons tous, chaque jour, pour "entrer dans le Royaume". C’est tout le sens de notre existence. Jeunes, nous sommes impatients de grandir et de devenir indépendants. Puis, comme adultes, nous regrettons de ne plus avoir l’innocence et la simplicité des enfants, qui permet de mieux aimer Dieu. Qu’est advenu de notre innocence ? Nous savons maintenant distinguer entre le bien et le mal. Et le mal fait cruellement sentir sa présence. Devons-nous chercher à préserver notre innocence ? Est-il possible de la récupérer ? Le Seigneur répond "oui" à ces deux questions. Si je désire combattre pour le royaume, je devrais commencer par défendre l’innocence, la porte du royaume. Est-ce que je combats pour elle à la maison, dans les médias, sur l’Internet, à l’école, dans le voisinage, au travail ?

3. Accueillir le Royaume. La phrase du Christ," celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant " s’applique à nous chaque jour de notre vie. Comment accueillir Dieu comme un enfant alors que nous sommes déjà adulte ? Nicodèmes se posait la même question ; il a demandé à Jésus, " Comment est-il possible de naître quand on est déjà vieux ?" (Jean 3,4). Cela est possible à cause de notre baptême. La grâce du baptême ne disparaît pas ; elle attend chaque jour à être activé. Sa grâce est renouvelée chaque fois que nous prions, chaque fois que nous offrons notre vie à Dieu la, à chaque communion, à chaque écoute attentive de sa parole. De même, chaque fois que je regarde fixement Jésus par les yeux de Marie avec un chapelet à la main, et chaque fois que je remercie Dieu de ses bénédictions. Le plus je fais l’expérience du Christ dans les sacrements de l’eucharistie et de la réconciliation, plus il renouvelle la grâce de recevoir le royaume, car je reçois le Roi ! Ceci nécessite une confiance de petit enfant : c’est l’acte de foi par lequel j’entre en contact avec le Roi. L’innocence peut être récupérée et rétablie, mais pas sans une foi d’enfant. Est-ce que j’exerce délibérément la foi qui rajeunit ? Est-ce que je désire que Jésus me prenne dans des ses bras, qu’il m’impose ses mains et qu’il me bénisse chaque jour ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, renouvelle ma relation avec toi. Rend-la aussi simple et sincère que celle d’un enfant. Renouvelle mon innocence et fais que je t’aime sans orgueil ni vanité. Augmente ma foi, qu’elle soit aussi totale et pure que quand j’étais enfant, de sorte que je puisse vivre mon baptême entièrement. Accorde-moi, Seigneur, le courage de combattre pour l’innocence, pour que beaucoup d’enfants- ceux de ma famille et ceux que tu mets sur ma route- te connaissent et se savent aimés par toi - maintenant - avant que le monde n’envahisse leur vie avec des amours et des idéaux faux.

Résolution Je m’engage à lutter pour l’innocence de manière pratique : contrôler l’accès à l’Internet ou à la TV à la maison, inscrire mes enfants dans un programme de jeunes sain, dire la prière du soir avec eux, emmener ma famille à la confession, étudier la "Théologie du corps," du pape Jean Paul II, me proposer pour faire le catéchisme, etc...



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales