Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 19 octobre 2018 - Saint Paul de la Croix
Date : lundi 6 juin 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le courage de la fidélité

Saint Matthieu 5, 1-12

Quand Jésus vit toute la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait : « Heureux les pauvres de coeur :
le Royaume des cieux est à eux ! Heureux les doux :
ils obtiendront la terre promise ! Heureux ceux qui pleurent :
ils seront consolés ! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice :
ils seront rassasiés ! Heureux les miséricordieux :
ils obtiendront miséricorde ! Heureux les coeurs purs :
ils verront Dieu ! Heureux les artisans de paix :
ils seront appelés fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice :
le Royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés. »

Prière d’introduction Seigneur, te suivre aujourd’hui n’est pas chose facile. Le monde, l’esprit du mal et la chair sont autant d’obstacles sur la voie de ceux qui veulent t’aimer. Rappelle-moi qu’il en a toujours été ainsi. Ne laisse pas les difficultés me submerger et me faire tomber dans le pessimisme et le misérabilisme. Accorde-moi, Seigneur Jésus, d’agir selon les inspirations de l’Esprit Saint afin que ma vie soit en conformité avec les béatitudes.

Demande Donne-moi, Seigneur, la force de ton Esprit Saint pour que je vive ma foi courageusement.

Points de réflexion

1. Confirmé dans le Christ.
Il convient, dans cette période qui suit la Pentecôte, de réfléchir sur la grandeur du sacrement de confirmation. Ce sacrement nous a rendus adultes dans la foi. A notre confirmation, il nous a été donné la force de l’Esprit Saint et l’assurance de sa constante présence qui nous permet de relever courageusement le défi de vivre comme des catholiques fidèles. Le sacrement de confirmation a imprimé un sceau dans notre âme. Nous sommes marqués pour l’Eternité ! Nous avons été admis parmi les soldats du Christ. Le véritable soldat doit maintenir le poste qui lui a été confié. Il ne craint pas de défendre la vérité, il ne craint pas d’afficher son appartenance. Il ne court pas, ne se cache pas, ne refuse pas de défendre la place qui est la sienne. Nous sommes soldats du Christ et nous devons nous rendre bien compte que nous avons la grâce, la grâce nécessaire, pour accomplir notre mission : la perfection. Une seule exigence : nous laisser guider par le Saint-Esprit comme il lui plaira.

2. Crainte de Dieu.
Un des dons du Saint-Esprit est la crainte révérencielle de Dieu. Trop souvent, dans nos vies, nous nous laissons aller à éprouver une ‘crainte de Dieu’ qui n’a rien à voir avec ce don. Cette crainte est issue de notre égoïsme et notre recherche du confort. Que personne ne dérange notre train de vie. ! On aime les eaux calmes et paisibles : pas d’orage, pas de vent, pas de pluie. On veut bien suivre le Christ pourvu qu’il n’y ait pas de difficultés. On veut bien faire de grandes choses pour lui pour qu’elles répondent à nos conditions. « Mon Dieu, j’irai partout où tu m’enverras, je ferai tout ce que tu veux, mais..... »

En agissant ainsi, nous ne pouvons pas mener une véritable vie de prière. Nous ne voulons pas vraiment entrer en dialogue avec Dieu parce que nous craignons ce qu’il pourrait nous demander. Il nous demandera de changer nos vies. Le problème avec Dieu c’est qu’il ne sait pas combien nous sommes occupés. Est-ce qu’il ne lui suffit pas de savoir qu’on l’aime et que ce que j’ai me suffit ? Comme nous sommes lamentables de traiter Dieu ainsi. Où est notre foi ? Où est notre espérance ? Où est notre amour ? Qu’est-il donc arrivé à la grâce de notre confirmation ? Nous l’avons étouffée par notre égoïsme. Et pourtant, pour être vraiment heureux, pour vivre pleinement, il faut s’abandonner aux mains du Père et accepter la voie de la sainteté, c’est-à-dire, imiter le Christ.

3. Bienheureux êtes-vous.
Pour vivre une vie pleinement dans le Christ, il n’y a pas de grand secret. Tout ce qu’il faut, c’est accepter la volonté de Dieu avec amour et au meilleur de nos capacités. Le Christ a promis que si nous avions le courage de dire ‘oui’, alors, il nous bénirait. Cette bénédiction est pour toute cette vie, mais bien davantage : c’est une bénédiction pour la Vie Eternelle. Nous sommes vraiment bénis si nous avons le courage d’être Catholiques. Dieu vivra en nous et un jour - il s’approche- nous demeurerons en lui pour l’Eternité, libérés de toutes craintes, de toutes épreuves.

Le Seigneur a fait une promesse qui est irrévocable. Il nous a promis ses bénédictions si nous livrions le bon combat. Il nous a promis par le sacrement de confirmation la force de son Esprit Saint pour que nous avancions sur le chemin de la fidélité avec le courage de ses soldats. Ne craignons pas mais réjouissons-nous de la bienveillance de Dieu.

Dialogue avec le Christ Seigneur, tu ne peux pas être dépassé en fidélité. Tu nous donnes toujours beaucoup plus que nous ne pouvons espérer nous-mêmes. Retire le voile qui me couvre les yeux que je puisse vivre pleinement ma vie en toi, Fils de Dieu, et te suivre courageusement. Dans ta bonté, répands sur moi une confiance renouvelée qui sera mon appui dans ma lutte pour rester fidélité à ta volonté. Seigneur Jésus, puisse ma vie être remplie de ton amour et proclamer au monde ta fidélité.

Résolution Je m’efforcerai de porter témoignage au Christ tout au long de ce jour.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales