Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 25 octobre 2020 - Saint Crepin
Date : lundi 17 avril 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le poids du témoignage

Saint Matthieu 28, 8-15

Quand les femmes eurent entendu les paroles de l’ange, elles quittèrent le tombeau, tremblantes et toutes joyeuses, et elles coururent porter la nouvelle aux disciples. Et voici que Jésus vint à leur rencontre et leur dit : « Je vous salue. » Elles s’approchèrent et, lui saisissant les pieds, elles se prosternèrent devant lui. Alors Jésus leur dit : « Soyez sans crainte, allez annoncer à mes frères qu’ils doivent se rendre en Galilée : c’est là qu’ils me verront. » Tandis qu’elles étaient en chemin, quelques-uns des hommes chargés de garder le tombeau allèrent en ville annoncer aux chefs des prêtres tout ce qui s’était passé. Ceux-ci, après s’être réunis avec les anciens et avoir tenu conseil, donnèrent aux soldats une forte somme en leur disant : « Voilà ce que vous raconterez : ’Ses disciples sont venus voler le corps, la nuit pendant que nous dormions.’ Et si tout cela vient aux oreilles du gouverneur, nous lui expliquerons la chose, et nous vous éviterons tout ennui. » Les soldats prirent l’argent et suivirent la leçon. Et cette explication s’est propagée chez les Juifs jusqu’à ce jour.

Prière d’introduction Seigneur, je crois que tu es ressuscité et que tu es vivant dans ma vie. J’ai confiance, tu m’aideras à transmettre ton message d’amour et de victoire sur le péché et la mort. Je t’aime et te suis reconnaissant pour ce don de la foi. Que je rayonne d’une joie si profonde que je ne puisse la garder pour moi !

Demande Seigneur, donne-moi la joie pleine de zèle de tes premiers témoins.

Points de réflexion

1. Crainte et joie. Un ange donna d’abord le message de la résurrection aux femmes près du tombeau. Crainte et joie caractérisent leur réponse. Quelle est la cause de cette peur ? La présence du Messager ? Les circonstances de l’événement : le tremblement de terre et le tombeau vide ? Ou alors était-ce aussi le message qu’elles devaient annoncer au reste des disciples ? Malgré la joie de la Bonne Nouvelle, comment les disciples allaient-ils la recevoir ? Porter témoignage donne toujours une crainte d’être rejeté. Qu’est-ce qui m’aide à aller au-delà de ces craintes ? La joie vibrante de la Résurrection surpasse-t-elle en moi le respect humain de témoigner pour le Christ ?

2. « Allez le dire à mes frères ». Pour qu’un témoignage soit crédible, son message doit être soutenu par une expérience personnelle. L’ange avait d’abord préparé leur cœur par les paroles du message. Puis Jésus leur apparaît comme le Message vivant lui-même. Il est celui qu’elles doivent proclamer. Il est la Résurrection et la Vie. Cette rencontre avec le Christ Ressuscité pousse les femmes à vouloir le dire aux autres. Mais Jésus fait encore plus. Il les charge d’aller le dire à ses frères. Non seulement elles proclament la Résurrection, mais elles vont diriger les disciples eux-mêmes à aller rencontrer le Christ. Avec quel sérieux est-ce que je considère ma vocation à évangéliser ? Suis-je touché par une expérience intime du Christ dans la prière ? Les premières sources de cette expérience personnelle viennent-elles des Ecritures et des sacrements ?

3. L’histoire. Un autre groupe de témoins a eu une expérience différente. Les gardes en ont vu assez pour être des témoins crédibles de la Résurrection. Mais ils n’étaient pas des témoins personnels du Christ vivant. Ils luttèrent contre l’échec et la confusion, jusqu’à ce que leur crainte prenne le dessus et qu’ils deviennent des témoins à charge. Ils étaient plus intéressés par leur propre réputation et leur bonne position que par les faits réels. Aussi répandirent-ils des mensonges plutôt que la vérité. Plus grave, ils furent achetés pour raconter une « histoire » car ils ne connaissaient pas Jésus ni la joie de son amitié. Ma vie est-elle une histoire plutôt qu’un témoignage crédible du Christ vivant ? Combien de personnes autour de moi, marchent-elles dans les ténèbres par manque de témoignage convaincant ? Quels craintes et intérêts personnels m’empêchent d’être un véritable témoin du Christ ?

Dialogue avec le Christ Aide-moi, Seigneur à te connaître et à t’aimer de façon plus personnelle et profonde. Infuse en moi la joie contagieuse de ta résurrection. Que cette joie m’élève au-dessus de mes craintes et intérêts égoïstes pour devenir ton témoin. Que cette joie déborde dans les vies de ceux que tu envoies vers moi. Je n’ai pas une histoire à raconter mais un amour à communiquer.

Résolution La prochaine fois que je rencontrerai quelqu’un qui lutte ou qui est tourmenté, j’offrirai de prier avec lui, ou pour lui s’il refuse.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales