Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : dimanche 14 janvier 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Faites tout ce qu’il vous dira

Saint Jean 2, 1-11

Il y avait un mariage à Cana en Galilée. La mère de Jésus était là. Jésus aussi avait été invité au repas de noces avec ses disciples. Or, on manqua de vin ; la mère de Jésus lui dit : « Ils n’ont pas de vin. » Jésus lui répond : « Femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore venue. » Sa mère dit aux serviteurs : « Faites tout ce qu’il vous dira. » Or, il y avait là six cuves de pierre pour les ablutions rituelles des Juifs ; chacune contenait environ cent litres. Jésus dit aux serviteurs : « Remplissez d’eau les cuves. » Et ils les remplirent jusqu’au bord. Il leur dit : « Maintenant, puisez, et portez-en au maître du repas. » Ils lui en portèrent. Le maître du repas goûta l’eau changée en vin. Il ne savait pas d’où venait ce vin, mais les serviteurs le savaient, eux qui avaient puisé l’eau. Alors le maître du repas interpelle le marié et lui dit : « Tout le monde sert le bon vin en premier, et, lorsque les gens ont bien bu, on apporte le moins bon. Mais toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à maintenant. » Tel fut le commencement des signes que Jésus accomplit. C’était à Cana en Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples crurent en lui.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je veux faire tout ce que tu me diras. Aide-moi à faire de ce temps de prière un dialogue intime avec toi.

Demande Seigneur, ouvre mes oreilles pour entendre ta voix. Donne-moi la foi et la confiance nécessaires, pour agir selon tes désirs.

Points de réflexion

1. Ils n’ont plus de vin. Avant tous les autres, Marie voit la situation potentiellement embarrassante qui se pose aux familles des jeunes mariés. Elle s’était assise à côté de Jésus. Elle lui a dit doucement, d’une mère à son fils, " Ils n’ont plus de vin." Mais Jésus lui répond que le temps n’est pas encore venu de manifester sa divinité. Bien qu’il ait déjà réuni quelques disciples, sa vie publique n’est pas encore lancée. Mary intervient constamment auprès de son Fils au nom de ses enfants. Combien de fois est-ce que je me tourne vers elle pour lui demander de l’aide ? Est-ce que je me rends compte qu’il n’y a pas de plus grand médiateur dans le ciel que Marie ?

2. Faites tout ce qu’il vous dira. Avec ces mots de sa mère, le ministère public de Jésus commence. Avec ces mots, son heure est venue. Poussée par l’Esprit Saint, Marie fait sortir Jésus de l’asile agréable de leur maison de Nazareth. En même temps, elle donne son consentement à sa mission de Sauveur Souffrant. À son don de lui-même pour le salut de la race humaine, elle répond, "Fiat : ainsi soit-il." Le temps des miracles, de la révélation de sa gloire, et l’acceptation de l’engagement de ses disciples est arrivé. Les paroles pleines de foi de Marie aux domestiques sont répétées pour moi aujourd’hui, " Fais tout ce qu’il te dira." Les domestiques reçoivent des instructions pour le moins inhabituelles. Jésus leur dit de remplir les cuves utilisées pour le nettoyage rituel des pieds avec de l’eau et puis de les donner à goûter au maître du repas. Sûrement ils devaient craindre une réaction mécontente de la part de leur maître, sans parler de la raillerie des invités. Quand Jésus nous demande de le faire connaître auprès d’une population peu accueillante, notre respect humain et la peur du rejet peuvent nous paralyser. Quand est-ce que j’ai éprouvé cette crainte dernièrement ? Est-ce que je l’ai surmontée avec foi pour témoigner ? Ou est-ce que j’ai succombé en silence à la crainte du rejet ou de la moquerie ?

3. Coopérateurs du salut. Jésus s’adresse à sa mère en disant "Femme," signifiant ainsi qu’elle est la nouvelle Eve qui, en union avec son Fils divin, écrasera la tête du serpent, libérant les êtres humains de l’esclavage du péché. Ce moment lance une association sainte, une acceptation mutuelle de sacrifice pour le salut des âmes, parce que c’est ainsi que le Père céleste l’a voulu. Comprenons-nous l’amour de Marie pour chacun de nous ? Elle a volontairement sacrifié son fils bien-aimé pour notre salut, coopérant avec lui, s’unissant à lui à chaque étape du chemin jusqu’à ce qu’elle arrive au pied de la croix. L’Eucharistie, annoncée par la fête à Cana, est un don du Christ et de Notre Dame. Demandons à Marie de purifier nos coeurs afin de recevoir dignement ce sacrement.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, comme ta mère à Cana, tu nous demandes d’être attentif aux détails quand nous cherchons à nous occuper des autres. Aide-moi à m’oublier moi-même, afin de pouvoir accomplir ce que tu me demandes rapidement et efficacement. Apprends-moi à faire confiance à tes conseils et à ton amour. Marie, enseigne-moi à accepter le sacrifice comme tu l’as fait, afin que je sois moi aussi un disciple fidèle de Jésus, le suivant jusqu’à la croix et en gagnant ainsi le salut de beaucoup d’âmes.

Résolution Je surmonterai mon hésitation et le respect humain afin de partager ma foi avec quelqu’un aujourd’hui.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales