Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : lundi 30 avril 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Passer par la porte

Saint Jean 10, 1-10

Jésus parlait ainsi aux pharisiens : « Amen, amen, je vous le dis : celui qui entre dans la bergerie sans passer par la porte, mais qui escalade par un autre endroit, celui-là est un voleur et un bandit. Celui qui entre par la porte, c’est lui le pasteur, le berger des brebis. Le portier lui ouvre, et les brebis écoutent sa voix. Ses brebis à lui, il les appelle chacune par son nom, et il les fait sortir. Quand il a conduit dehors toutes ses brebis, il marche à leur tête, et elles le suivent, car elles connaissent sa voix. Jamais elles ne suivront un inconnu, elles s’enfuiront loin de lui, car elles ne reconnaissent pas la voix des inconnus. » Jésus employa cette parabole en s’adressant aux pharisiens, mais ils ne comprirent pas ce qu’il voulait leur dire. C’est pourquoi Jésus reprit la parole : « Amen, amen, je vous le dis : je suis la porte des brebis. Ceux qui sont intervenus avant moi sont tous des voleurs et des bandits ; mais les brebis ne les ont pas écoutés. Moi, je suis la porte. Si quelqu’un entre en passant par moi, il sera sauvé ; il pourra aller et venir, et il trouvera un pâturage. Le voleur ne vient que pour voler, égorger et détruire. Moi je suis venu pour que les hommes aient la vie, pour qu’ils l’aient en abondance. »

Prière d’introduction Seigneur, je crois que tu es ici avec moi. Ce temps passé avec toi en prière est le moment le plus important de ma journée. Je sais que tu m’as réservé beaucoup de grâces. Aide-moi à tirer profit d’elles avec une ferveur pleine de reconnaissance.

Demande Seigneur, aide-moi à passer par la porte et je serai sauvé !

Points de refléxion

1. « Moi, je suis la porte ». Nous voulons tous être heureux. Il n’y a personne au monde qui choisisse consciemment d’être frustré ou malheureux. Pourtant comment se fait-il que tant de gens choisissent ‘inconsciemment’ de l’être en passant à côté de ce qui rend vraiment la vie valable ? Jésus est la porte ! Si nous voulons vraiment réaliser nos aspirations humaines les plus profondes, nous devons connaître et aimer Jésus- Christ. Aussi longtemps que Jésus passera en seconde position derrière n’importe quoi ou n’importe qui dans notre vie, nous n’avons pas entièrement traversé la porte. Une partie de notre cœur et notre esprit restent en dehors, indécis, se laissant distraire par d’autres voix que celle du berger. Qu’est-ce qui m’empêche de décider une fois pour toutes de passer par la porte ?

2. La voix des étrangers. Si nous ne passons pas par la porte, nous sommes vulnérables. Ceux qui ne sont pas entièrement engagés risquent de trouver les propositions des étrangers tout à fait attirantes. Mais les brebis du Christ restent sourdes à ces appels, par fidélité à leur Berger. La persévérance dans notre foi catholique, et les choix de vie que cela suppose, exigent l’effort constant de ne suivre que le Seigneur. Même si nous sommes assiégés par une cacophonie de voix concurrentes, la voix du Seigneur montera toujours au-dessus du vacarme. Soyons fidèles. Notre vie de prière est le lieu privilégié pour entendre la voix de Jésus. C’est bien pour cela d’ailleurs que notre prière est l’activité la plus importante de chaque jour. Est-ce que je veille à entretenir une vie de prière ardente ?

3. La vie en abondance. L’effort nécessaire pour passer par la porte et pour n’écouter que la voix du Bon Berger rapporte gros. " Je suis venu pour qu’ils aient la vie, et qu’ils l’aient en abondance. " À quoi ressemble cette vie ? La vie abondante que le Christ nous donne est la présence de la Sainte Trinité dans l’âme. C’est l’amour qui enveloppe les maisons et les communautés chrétiennes authentiques. C’est la paix de l’âme qui a fait l’expérience du pardon et qui s’est engagé à vivre dans la vérité. Pour citer saint Paul, c’est : « Des choses que l’œil n’a pas vues, que pas une oreille n’a entendues, qui ne sont venues à l’esprit de personne ; les choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. » (1 Cor 2,9) Que pourrait-on nous donner qui puisse se comparer à tout ceci ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je te remercie de ce temps que nous avons passé ensemble. Souvent j’ai permis à d’autres voix de me laisser détourner de la tienne. Je m’engage désormais à suivre le chemin de la fidélité. Accorde-moi la grâce de toujours persévérer et de donner à d’autres un exemple qui les aidera, eux aussi, à passer par la porte.

Résolution Je tâcherai de refléter un peu de l’amour du Christ, le Bon Berger, afin d’aider un proche éloigné de l’Eglise à se rediriger vers la Porte.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales