Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 24 juin 2018 - Nativité de saint Jean-Baptiste
Date : vendredi 11 avril 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Les miracles et la foi

Saint Jean 10, 31-42

Les Juifs allèrent de nouveau chercher des pierres pour lapider Jésus. Celui-ci prit la parole : « J’ai multiplié sous vos yeux les oeuvres bonnes de la part du Père. Pour laquelle voulez-vous me lapider ? » Les Juifs lui répondirent : « Ce n’est pas pour une oeuvre bonne que nous voulions te lapider, c’est parce que tu blasphèmes : tu n’es qu’un homme, et tu prétends être Dieu. » Jésus leur répliqua : « Il est écrit dans votre Loi : J’ai dit : Vous êtes des dieux. Donc, ceux à qui la parole de Dieu s’adressait, la Loi les appelle des dieux ; et l’Écriture ne peut pas être abolie. Or, celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde, vous lui dites : ’Tu blasphèmes’, parce que j’ai dit : Je suis le Fils de Dieu. Si je n’accomplis pas les oeuvres de mon Père, continuez à ne pas me croire. Mais si je les accomplis, quand bien même vous refuseriez de me croire, croyez les oeuvres. Ainsi vous reconnaîtrez, et de plus en plus, que le Père est en moi, et moi dans le Père. » Les Juifs cherchaient de nouveau à l’arrêter, mais il leur échappa. Il repartit pour la Transjordanie, à l’endroit où Jean avait commencé à baptiser. Et il y demeura. Beaucoup vinrent à lui en déclarant : « Jean n’a pas accompli de signe ; mais tout ce qu’il a dit au sujet de celui-ci était vrai. » Et à cet endroit beaucoup crurent en lui.

Réflexion

- 1) L’étroitesse d’esprit des ennemis de Jésus nous offre un enseignement très important : la foi ne se fonde pas sur l’évidence. Beaucoup de gens ont écouté Jésus ; ils l’ont vu guérir des malades, purifier des lépreux, redonner la vue aux aveugles, ressusciter des morts… et pourtant ils n’ont pas tous eu la même attitude. Certains ont cru en Jésus à cause de ces signes, d’autres se sont renfermés sur leur propres croyances et ont même cherché à le tuer.

- 2) La foi n’est pas « évidente » ; elle est un acte d’amour. Croire, c’est avoir confiance dans une personne qui s’est révélée comme notre créateur, notre rédempteur, qui a voulu s’incarner comme nous, qui a voulu nous racheter par le sacrifice de sa propre vie par le plus humiliant des châtiments : la crucifixion. Plus que d’avoir besoin de voir des choses extraordinaires pour croire, il est nécessaire de savoir voir la main de Dieu dans notre vie de tous les jours. C’est pour cela que la foi est un don. C’est un don de Dieu pour notre vie. Il faut protèger ce don, le fortifier et le faire grandir.

Prière

Je crois en Toi, Seigneur, mais aide-moi à croire avec plus de fermeté. J’espère en Toi, mais aide-moi à espérer sans méfiance. Je t’aime, Seigneur, mais aide-moi à Te montrer que je T’aime.

Résolution

En ce dernier vendredi de carême, prier le chemin de croix comme préparation spirituelle pour la semaine sainte.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales