Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : mardi 22 mai 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La voie vers la maturité réelle et la joie durable

Saint Jean 17, 1-11

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il leva les yeux au ciel et pria ainsi : « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils, afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné autorité sur tout être vivant, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est de te connaître, toi, le seul Dieu, le vrai Dieu, et de connaître celui que tu as envoyé, Jésus Christ. Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’œuvre que tu m’avais confiée. Toi, Père, glorifie-moi maintenant auprès de toi : donne-moi la gloire que j’avais auprès de toi avant le commencement du monde. J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé fidèlement ta parole. Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis venu d’auprès de toi, et ils ont cru que c’était toi qui m’avais envoyé. Je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés : ils sont à toi, et tout ce qui est à moi est à toi, comme tout ce qui est à toi est à moi, et je trouve ma gloire en eux. Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. »

Prière d’introduction Viens, Esprit Saint ! Je t’offre ma foi, fais-la grandir de plus en plus. Je t’offre mon espérance : donne-moi une confiance en toi sans hésitation. Je t’offre tout l’amour de mon cœur, fais que je t’aime sans limites. Amen.

Demande Seigneur, aide-moi à adopter la loi du « don de soi » dans ma vie, afin d’être pleinement vivant, complètement mûr, totalement ton disciple et rempli de la vraie joie.

Points de réflexion

1. Jésus a suivi la loi du don de soi dans ses conséquences les plus ultimes. « Tout ce qui est à moi est à toi, et tout ce qui à toi est à moi » ces paroles nous donnent un aperçu du plus secret et du plus intime du cœur de Jésus-Christ. C’est le testament du Christ à son Père, à ses disciples et au monde. : « Tout ce que je suis est à toi, Père. J’ai fait de ma vie un don suprême aux âmes et par elles c’est un don pour toi, Père. » Jésus-Christ s’est totalement donné à nous, complètement, irrévocablement, pour l’éternité. En tant qu’homme, comme nous, il a vécu cette loi écrite dans notre nature par notre créateur, jusque dans ses conséquences ultimes : « celui qui aime sa vie la perd et celui qui hait sa vie en ce monde la conservera pour la vie éternelle. »(Jn 12,25) c’est-à-dire : « l’homme ne peut découvrir complètement sa vraie nature que dans un don sincère de lui-même » (Gaudium et Spes, 24).

2. Le don de soi - marque de la vraie maturité humaine. Jésus nous montre ce que signifie être vivant, vraiment et complètement, ce que signifie avoir atteint la complète maturité humaine. Comme le dit le Père Marcial Maciel,L.C. : « Une personne généreuse peut accomplir dans sa vie le don sincère de lui-même, ce qui est la quintessence de la maturité. Celui qui est mûr, ne reçoit pas seulement, mais donne aussi et se donne. Ainsi pour atteindre à une vraie maturité il faut d’abord être généreux. Au cours de ma longue vie, j’ai rencontré des personnes généreuses et d’autres égoïstes : hommes et femmes qui se sont donnés, corps et âmes à leur idéal, et d’autres qui ont préféré se réfugier sous des excuses en gardant pour eux les dons que Dieu leur avait donnés. Bien que les égoïstes puissent donner l’impression d’avoir plus de possibilités de jouir de la vie, je me suis aperçu qu’ils étaient profondément amers, craignant l’avenir, craignant de perdre leurs possessions ou leur bonheur. Alors que les généreux, plus ils donnent, plus ils sont heureux. Ils ressentent une plus grande joie quand ils ne gardent rien. » (lettre du 23/25 mai 1997)

3. Le don de soi - le secret de la vraie joie. Le secret d’une vraie joie durable, dans cette vie et dans la prochaine, c’est de nous efforcer chaque jour de nous donner à ce qui est bien, vrai, saint. Si on est marié, cela signifie que l’on est toujours plus donné à son conjoint ; si on est consacré, on devient toujours plus donné à l’Eglise, par sa fidélité à l’amour suprême de Jésus-Christ ; si on est célibataire on se donne à Dieu et à l’Eglise dans un service chrétien et des œuvres apostoliques comme l’Esprit Saint nous l’inspire. C’est dans le véritable don de soi - spécialement quand ce don fait souffrir - que nous découvrons la vraie joie. Il est vrai qu’on a ‘plus de joie à donner qu’à recevoir’ (Act. 20, 35) et que Dieu ‘aime celui qui donne avec joie’. (2 Co 9, 7)

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, je veux être un disciple vraiment généreux . Rends-moi plus ouvert aux autres, aide-moi à m’oublier de plus en plus dans ma vie quotidienne et remplis-moi de cette bonté de cœur qui sera toujours une source de paix pour les autres. Ne me laisse jamais me décourager par la crainte de me perdre, sachant que plus je donne, plus je recevrai ; plus je perds, plus je trouverai ; plus généreux je serai, plus grand sera mon bonheur.

Résolution Devant Dieu, j’examinerai minutieusement les relations les plus difficiles de ma vie et je m’efforcerai de voir comment, avec plus de générosité je pourrais transformer cette relation pour le mieux.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales