Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 février 2019 - Saint Pierre-Damien
Date : mardi 3 juin 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Jésus prie son Père

Saint Jean 17, 1- 11

A l’heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il leva les yeux au ciel et pria ainsi : « Père, l’heure est venue. Glorifie ton Fils, afin que le Fils te glorifie. Ainsi, comme tu lui as donné autorité sur tout être vivant, il donnera la vie éternelle à tous ceux que tu lui as donnés. Or, la vie éternelle, c’est de te connaître, toi, le seul Dieu, le vrai Dieu, et de connaître celui que tu as envoyée, Jésus-Christ. Moi, je t’ai glorifié sur la terre en accomplissant l’oeuvre que tu m’avais confiée. Toi, Père, glorifie-moi maintenant auprès de toi : donne-moi la gloire que j’avais auprès de toi avant le commencement du monde. J’ai fait connaître ton nom aux hommes que tu as pris dans le monde pour me les donner. Ils étaient à toi, tu me les as donnés, et ils ont gardé fidèlement ta parole. Maintenant, ils ont reconnu que tout ce que tu m’as donné vient de toi, car je leur ai donné les paroles que tu m’avais données : ils les ont reçues, ils ont vraiment reconnu que je suis venu d’auprès de toi, et ils ont cru que c’était toi qui m’avais envoyé. Je prie pour eux ; ce n’est pas pour le monde que je prie, mais pour ceux que tu m’as donnés : ils sont à toi, et tout ce qui est à moi est à toi, comme tout ce qui est à toi est à moi, et je trouve ma gloire en eux. Désormais, je ne suis plus dans le monde ; eux, ils sont dans le monde, et moi, je viens vers toi. »

Réflexion

1. Père, l’heure est venue. Rappelons-nous la dernière fois que nous avons adressé une prière à Jésus à un moment difficile. Comment était ce moment d’union avec Dieu ? Que lui avons-nous demandé, que lui avons-nous dit ? Avons-nous cherché à soulager notre âme en racontant au Christ toutes nos peines du moment ? Avec ce récit, Jésus nous apprend à prier alors que son âme est chargée de peine. En contemplant l’exemple de Jésus-Christ, nous voyons qu’il n’y a aucune circonstance de notre vie, aussi douloureuse et difficile qu’elle puisse paraître, à laquelle nous ne pouvons pas donner, par amour, une valeur de rédemption.

2. Je prie pour ceux que tu m’as donnés. Le Christ nous montre aussi combien il se préoccupe de nous. Quel homme laisse de côté ses propres souffrances et prête la plus grande attention aux angoisses des autres ? Est-ce un fou masochiste ou bien nous aime-t-il passionnément ? Jésus-Christ ne se lasse pas de nous prouver son amour. Toute la vie de Jésus-Christ ne fut qu’un acte permanent et suprême de don de lui-même à son Père et aux hommes, par amour.

3. Ils ont gardé fidèlement ta parole. La réponse la plus naturelle est la gratitude. Nous montrons notre gratitude envers Dieu en correspondant à son amitié. Il a offert les souffrances qu’il allait endurer pour nous. Nous devons Le remercier pour ce qu’il a fait pour nous en gardant ses commandements et en premier celui qui particularise les chrétiens : la charité. « Garder ses commandements » ne signifie donc pas uniquement l’accomplissement de prescriptions du décalogue ou de l’Église, mais de faire tout ce qui lui plaît, même si ce n’est pas un commandement et accepter aussi avec amour l’enchaînement des circonstances que Dieu permet dans notre vie et qui s’entrecroisent dans une sollicitude toute paternelle. (Lettre du Père Martial Maciel, L.C. du Carême 2003).

Prière

Seigneur Jésus, Tu as accepté de mourir sur la croix pour me sauver. Tu aimes chaque homme d’un amour infini. Tout au long de ma vie, Tu me donnes la preuve de Ton amour. Aide-moi à te retourner cet amour en accomplissant joyeusement ta volonté et en servant mes frères.

Résolution

Prendre quelques minutes aujourd’hui pour contempler Jésus sur la croix.

 les webmasters.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales