Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 6 décembre 2019 - Saint Nicolas
Date : vendredi 8 juin 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La puissance du Messie

Saint Marc 12, 35-37

Quand Jésus enseignait dans le Temple, il déclarait : « Comment les scribes peuvent-ils dire que le Messie est le fils de David ? David lui-même a dit sous l’inspiration de l’Esprit Saint : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : ‘Siège à ma droite jusqu’à ce que j’aie mis tes ennemis sous tes pieds !’ David lui-même le nomme Seigneur. D’où vient qu’il est également son fils ? » Et la foule, qui était nombreuse, l’écoutait avec plaisir.

Prière d’introduction Jésus, fils de David, aie pitié de ton serviteur. Je veux t’appartenir, Seigneur. Révèle-toi à moi dans ma prière afin que je puisse t’aimer personnellement et intimement. Fais-moi comprendre que tu vis et agis dans mon âme et aide-moi à répondre à tes inspirations.

Demande Seigneur Jésus-Christ, viens à moi comme mon Sauveur avec ta puissance et ta gloire. Regarde avec bienveillance ma misère afin que je puisse te louer, toi seul.

Points de réflexion

1. Plus grand que David. Jésus parle et les foules l’écoutent attentivement. Sa connaissance des Ecritures est hors de l’ordinaire et il sait s’en servir à propos,. David est universellement reconnu comme étant l’auteur des psaumes dans lesquels il s’adresse au Messie comme ‘Son Seigneur’, comme étant supérieur à lui (cf. Ps 110). En abordant ce sujet, Jésus proclame qu’il est plus grand que David. Son autorité ne lui vient pas du fait de sa descendance de la lignée de David mais infiniment plus de son origine transcendante- son Père qui est dans le ciel. Ainsi, en regardant le Christ, nous voyons celui qui dépasse tous les grands de ce monde, tous ceux qu’on loue et qu’on admire. David était un prophète respecté et honoré par les Juifs. « Etre plus grand que David » leur aidait à comprendre qui était le Christ. Regarder le Christ et voir en lui quelqu’un qui ne convient plus à notre époque c’est méconnaître complètement la raison pour laquelle il est venu. Il sauve tous et chacun hier, aujourd’hui et jusqu’à la fin des temps.

2. A la droite de Dieu. Après la résurrection du Christ, Pierre proclame avec assurance et conviction que le Christ Jésus est le Messie. Au second chapitre des Actes des Apôtres, il cite ce passage des Ecritures comme preuve que Jésus est vraiment ressuscité d’entre les morts. Puisque David est digne de confiance et a dit que le Messie ne connaîtrait pas la corruption mais siègerait à la droite du Père, il est donc vraiment ressuscité et il est au ciel. Saint Pierre veut donner la preuve irréfutable de la résurrection de Jésus, afin que les Juifs le reconnaissent comme leur Sauveur et suivent ses enseignements. Nous ne pourrons jamais vivre selon l’enseignement du Christ s’il demeure pour nous une figure historique, en d’autres mots, si nous croyons - ce qui est possible - qu’il s’est ressuscité d’entre les morts mais qu’à toutes fins pratiques, sa vie n’a pas prise sur nous. Pour éprouver une véritable paix dans le Christ, il nous faut développer une relation intime avec sa personne qui est vivante et agissante dans nos vies. Christ doit être vivant pour moi !

3. Tes ennemis sous ses pieds. Ceux qui vivent dans la foi savent qu’à la fin les vainqueurs seront ceux qui seront demeurés fidèles. Cette phrase « ennemis sous tes pieds » rappelle une pratique des temps anciens où le vainqueur mettait son pied sur le dos du vaincu étendu par terre en signe de soumission. Nous savons, puisqu’il l’a dit, que le Christ reviendra à la fin des temps. Les croyants prient pour qu’au jour terrible du jugement ils soient comptés parmi ses amis. Il peut nous sembler par moments que le monde nous prédit la défaite, que nous ne serons jamais heureux puisque nous ne profitons pas de ses plaisirs. Laissons le monde jouir de ces joies éphémères et attachons-nous à notre vainqueur qui viendra dans la gloire et le triomphe. Renouvelons notre confiance en lui et suivons le chemin qu’il nous a montré. Les fidèles seront vainqueurs avec le Christ.

Dialogue avec le Christ O Jésus, je ne veux aucune gloire qui ne soit unie à la tienne. Aide-moi à mépriser le monde et ses séductions et à m’attacher de tout cœur à ta volonté, tes chemins et ton amour.

Résolution Aujourd’hui, je répèterai souvent, surtout quand je suis porté à l’oublier, « Seigneur, Toi seul est ma joie ! »



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales