Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : samedi 9 juin 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Une pauvre veuve donnée en exemple

Saint Marc 12, 38-44

Dans son enseignement, Jésus disait : « Méfiez-vous des scribes, qui tiennent à sortir en robes solennelles et qui aiment les salutations sur les places publiques, les premiers rangs dans les synagogues, et les places d’honneur dans les dîners. Ils dévorent les biens des veuves et affectent de prier longuement : ils seront d’autant plus sévèrement condamnés. » Jésus s’était assis dans le Temple en face de la salle du trésor, et regardait la foule déposer de l’argent dans le tronc. Beaucoup de gens riches y mettaient de grosses sommes. Une pauvre veuve s’avança et déposa deux piécettes. Jésus s’adressa à ses disciples : « Amen, je vous le dis : cette pauvre veuve a mis dans le tronc plus que tout le monde. Car tous, ils ont pris sur leur superflu, mais elle, elle a pris sur son indigence : elle a tout donné, tout ce qu’elle avait pour vivre. »

Prière d’introduction Jésus, je me mets devant toi comme si c’était la première fois, et comme si c’était la dernière fois. Je cherche seulement ta volonté pour moi aujourd’hui. Que veux-tu me dire ? Qu’est-ce que tu veux que je fasse pendant ce temps de méditation ? Veux-tu que je médite avec facilité, rempli d’inspirations ? Ou bien veux-tu que je lutte contre mes distractions ? Cela ne m’importe pas : tout ce que je veux c’est que ta volonté soit faite. Tu m’as appelé à ce moment et tu as un plan pour moi. Commençons, Seigneur. Me voici, Seigneur, je viens faire ta volonté.

Demande Seigneur, apprends-moi à être généreux.

Points de réflexion

1. Une pauvre veuve. Avec une peu d’imagination, nous pouvons imaginer cette scène. Nous voyons la veuve, d’un âge avancé, pauvrement vêtue, se déplaçant lentement pour apporter sa contribution au Trésor du temple. Elle s’approche avec amour et dévotion, en cherchant à ne pas se faire remarquer, voulant véritablement se donner à Dieu seul. Nous la voyons prendre ses deux petites pièces de monnaie enveloppées dans un morceau de tissu qui lui sert de bourse. Les tenant entre ses doigts osseux, elle lève son bras pour atteindre le tronc, elle laisse tomber les pièces de monnaie à l’intérieur. Elle se retire silencieusement de la scène et trouve sa place sur les pages de l’évangile grâce auxquelles on se rappellera d’elle pour toujours avec affection et admiration.

2. Elle a tout donné. Jésus attire l’attention de ses disciples sur le fait que l’important n’est pas la quantité donnée, mais l’intention avec laquelle on donne. Jésus leur apprend que l’amour doit être sans conditions. Les Pharisiens recherchent une rétribution pour ce qu’ils font ; ils cherchent la reconnaissance. Ils mettent des conditions à leur amour pour Dieu et pour les autres. Or, le véritable amour ne cherche rien en retour. L’amour est don. Gratuit. Mon amour est-il ainsi ? Mon amour pour Dieu et pour les autres est-il pur, exempt d’égoïsme ? Est-ce que je mets des conditions à mon amour ?

3. Jésus le Maître. Jésus-Christ a saisi toutes les occasions pour enseigner à ses disciples. L’évangile d’aujourd’hui présente une de ces occasions. Il appelle ses apôtres, pour leur montrer ce qu’ils n’avaient certainement pas remarqué : l’amour et la générosité de cette pauvre veuve qui "a tout donné, tout ce qu’elle avait pour vivre. " Combien de leçons notre Seigneur Jésus-Christ nous enseigne si nous lui sommes attentifs, si nous prenons la peine de réfléchir pendant nos examens de conscience, si nous lui ouvrons les oreilles de notre cœur dans la méditation, dans ces moments précieux passés avec lui devant l’Eucharistie ! Jésus veut nous enseigner. Est-ce que nous le laissons faire ?

Dialogue avec le Christ Je te rends grâce, Seigneur, pour ton enseignement. Qui suis-je que tu penses ainsi à moi ? Tu prends soin de moi. Tu fais tout ton possible pour m’instruire. Tu m’as donné don après don, grâce sur grâce, afin d’éclairer mon chemin vers le ciel . Merci de la leçon de l’évangile d’aujourd’hui. Accorde-moi la grâce d’être aussi généreux que la pauvre veuve, de te donner ma vie entière, par amour et jamais par intérêt.

Résolution Aujourd’hui je me donnerai aux autres sincèrement, par amour et non pas pour recevoir quelque chose en retour.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales