Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 9 décembre 2019 - Saint Pierre Fourier
Date : jeudi 1er novembre 2007 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La voix de la Sainteté

Saint Matthieu 5, 1-12

Quand Jésus vit toute la foule qui le suivait, il gravit la montagne. Il s’assit, et ses disciples s’approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait : « Heureux les pauvres de cœur : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise ! Heureux ceux qui pleurent : ils seront consolés ! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice : ils seront rassasiés ! Heureux les miséricordieux : ils obtiendront miséricorde ! Heureux les cœurs purs : ils verront Dieu ! Heureux les artisans de paix : ils seront appelés fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice : le Royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous si l’on vous insulte, si l’on vous persécute et si l’on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l’allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, il me faut te connaître mieux, te servir avec plus de ferveur, et aimer toutes les âmes que tu m’as confiées. Aide-moi, particulièrement en ce jour où nous célébrons la victoire de tous les saints qui ont vaincu le péché et la mort.

Demande Seigneur, aide-moi à garder mon regard et mon cœur fixés sur toi.

Points de réflexion

1. L’appel à la sainteté. Quel est le secret de la sainteté ? Quel est le chemin qui conduit au ciel ? Le Christ nous l’indique très clairement dans les Béatitudes. Le Pape Benoît XVI en a fait une magnifique synthèse : « Béni soit l’homme qui ne garde pas sa vie pour lui-même mais qui la donne ; béni soit l’homme qui est miséricordieux, bon et juste ; béni soit l’homme qui vit dans l’amour de Dieu et de son prochain. En vivant ainsi, nous vivons heureux, sans crainte de la mort parce que nous vivons dans le bonheur qui nous vient de Dieu et cela est éternel ». (Benoît XVI, Angélus du 2 novembre 2006).

2. Bienheureux les pauvres en esprit. Pauvre en esprit ne signifie pas pauvre matériellement, mais détaché des choses et, plus important encore, de nous-mêmes. Saint Augustin a écrit : « Mon cœur est sans repos tant qu’il ne repose en toi ». Ceci reflète la véritable pauvreté en esprit : un cœur qui est centré sur Dieu seul, un cœur qui n’a pas de place pour les futilités, un cœur complètement consacré au service de Dieu et du prochain. Il faut dégager nos cœurs de tout égocentrisme, de tout attachement matériel excessif afin que Dieu seul règne.

3. Bienheureux les doux. Marcher la tête basse en s’attristant sur sa personne, ce n’est pas cela la douceur. La douceur, c’est de vivre constamment dans une disposition de service, en veillant à ce que les autres soient les premiers et les mieux servis. C’est par la foi que nous découvrirons que Dieu est caché dans le cœur du prochain. En servant notre prochain d’abord, c’est Dieu qui est premier servi. En veillant aux besoins des autres, nous apportons une grande consolation au cœur du Christ. Ce désir ardent de servir le Christ dans notre prochain ne peut venir que d’une vie de prière et d’une réelle intimité avec la personne du Christ.

Dialogue avec le Christ O Christ, tu as vécu toutes les Béatitudes jusqu’à leur ultime perfection. Tu as été le parfait exemple de toute vertu et tu nous as tracé le chemin du ciel et de l’éternelle félicité par une vie entièrement consacrée aux autres. Verse ta grâce dans mon cœur afin que je puisse à ton exemple m’oublier moi-même.

Résolution Je choisirai une des Béatitudes et je chercherai à la mettre plus en pratique dans ma vie



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales