Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 août 2018 - Saint Etienne
Date : mercredi 18 juin 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Toucher sa récompense

Saint Matthieu 6, 1…18

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus, sur la montagne, il leur disait : « Si vous voulez vivre comme des justes, évitez d’agir devant les hommes pour vous faire remarquer. Autrement, il n’y a pas de récompense pour vous auprès de votre Père qui est aux cieux. Ainsi, quand tu fais l’aumône, ne fais pas sonner de la trompette devant toi, comme ceux qui se donnent en spectacle dans les synagogues et dans les rues, pour obtenir la gloire qui vient des hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu fais l’aumône, que ta main gauche ignore ce que donne ta main droite, afin que ton aumône reste dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra. Et quand vous priez, ne soyez pas comme ceux qui se donnent en spectacle : quand ils font leurs prières, ils aiment à se tenir debout dans les synagogues et les carrefours pour bien se montrer aux hommes. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu pries, retire-toi au fond de ta maison, ferme la porte, et prie ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra. » Et quand vous jeûnez, ne prenez pas un air abattu, comme ceux qui se donnent en spectacle : ils se composent une mine défaite pour bien montrer aux hommes qu’ils jeûnent. Amen, je vous le déclare : ceux-là ont touché leur récompense. Mais toi, quand tu jeûnes, parfume-toi la tête et lave-toi le visage ; ainsi, ton jeûne ne sera pas connu des hommes, mais seulement de ton Père qui est présent dans le secret ; ton Père voit ce que tu fais dans le secret : il te le revaudra. »

Réflexion

1. Prie ton Père qui est présent dans le secret. La prière est un thème qui revient souvent dans l’enseignement de Jésus. Les disciples étaient impressionnés de voir le Seigneur prendre du temps pour prier, même quand il avait à peine le temps de manger. Le Seigneur passe de longues heures en prière la nuit, parfois toute la nuit. Avant chaque évènement important de sa vie, il sort, seul, pour prier et il rappelle continuellement aux disciples la nécessité de faire oraison : les évangiles le rapportent 80 fois ! Nous aussi, prenons à cœur l’exemple de Jésus. Demandons-nous : est-ce que nous trouvons le temps pour prier ou est-ce que nous prions quand nous avons le temps ?

2. Ton Père voit ce que tu fais dans le secret. Sans doute les disciples imaginaient que Jésus adressait à Dieu des pétitions compliquées et verbeuses. En réalité, le Christ nous propose de prier de manière simple, en nous adressant à notre Père. La prière de Jésus est accessible, même pour l’âme la plus ingénue. Jésus nous indique clairement que nos actes de piété doivent être pour Dieu seul. Tout homme aime bien que ses bonnes actions soient reconnues. Qui ne s’est jamais senti fier de lui quand on le félicite ou le remercie pour un travail bien fait ? Et c’est normal ! Mais Dieu nous invite à dépasser nos tendances purement humaines. Il nous demande de réaliser nos bonnes œuvres en secret : faire du bien à quelqu’un sans qu’il ne s’en rende compte, offrir un sacrifice à Dieu que personne ne découvrira. Il nous invite à tout faire par amour pour Lui. Et notre récompense sera grande dans les cieux, nous dit saint Matthieu.

« Le respect humain est une guillotine de saints. Il s’introduit dans toutes les œuvres et avec tant de ruse que, sans un contrôle minutieux des motivations et des intentions qui inspirent nos œuvres, nous ne pouvons le remarquer, alors même, peut-être, qu’il est en nous…il tue la sainteté toute proche après une vie de travail et de sacrifice. Une lutte tenace s’impose contre ce vice. Tous les saints menèrent contre lui une bataille dure et constante. Ce vice veut, en effet, s’introduire dans toutes nos œuvres… » (Lettre du Père Martial Maciel, L.C. du 28 avril 1951)

Prière

Notre Père : c’est ton Fils qui m’a appris à t’appeler Père, en signe de ma confiance en ton amour pour moi. Aujourd’hui, je veux coopérer plus efficacement à l’extension de ton Règne dans les cœurs de ceux que je rencontrerai. Accorde-moi tout ce qu’il me faut pour Te plaire aujourd’hui. Garde-moi fidèle à Tes enseignements et ne me laisse jamais être séparé de Toi.

Résolution

Aujourd’hui, parler à quelqu’un de la bonté de Dieu.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales