Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 avril 2019 - Saint Léonide
Date : jeudi 8 janvier 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Viens, Esprit Saint !

Luc 4, 14-22

Lorsque Jésus, avec la puissance de l’Esprit, revint en Galilée, sa renommée se répandit dans toute la région. Il enseignait dans les synagogues des Juifs, et tout le monde faisait son éloge. Il vint à Nazareth, où il avait grandi. Comme il en avait l’habitude, il entra dans la synagogue le jour du sabbat, et il se leva pour faire la lecture. On lui présenta le livre du prophète Isaïe. Il ouvrit le livre et trouva le passage où il est écrit :
L’Esprit du Seigneur est sur moi
parce que le Seigneur m’a consacré par l’onction.
Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres,
annoncer aux prisonniers qu’ils sont libres,
et aux aveugles qu’ils verront la lumière,
apporter aux opprimés la libération, annoncer une année de bienfaits
accordée par le Seigneur.
Jésus referma le livre, le rendit au servant et s’assit. Tous, dans la synagogue, avaient les yeux fixés sur lui. Alors il se mit à leur dire : « Cette parole de l’Écriture, que vous venez d’entendre, c’est aujourd’hui qu’elle s’accomplit. » Tous lui rendaient témoignage ; et ils s’étonnaient du message de grâce qui sortait de sa bouche.

Réflexion

1. Avec la puissance de l’Esprit. L’Evangile nous indique que Jésus-Christ agit guidé par l’Esprit Saint : « Jésus, avec la puissance de l’Esprit, revint en Galilée ». Le message qu’Il donne aux juifs est semblable : « L’Esprit du Seigneur est sur moi. » Le Christ ne fait pas ce qu’Il veut. Il travaille en communion avec le Père, se laissant porter par l’Esprit Saint. Il veut nous montrer que c’est l’Esprit Saint qui, en touchant le cœur des hommes, les ouvre à la grâce. Comme le dit le Père Maciel, L.C. : « En réalité le véritable artisan d’une conscience bien formée est l’Esprit Saint. C’est Lui qui enseigne la volonté de Dieu comme norme suprême du comportement et d’un autre côté, en remplissant l’âme des trois vertus théologales et de ses dons, c’est Lui qui suscite dans le cœur de l’homme l’intime inspiration à la volonté divine » (lettre du 13 juin 1980).

2. Le Seigneur m’a consacré par l’onction. A travers le sacrement, c’est l’Esprit Saint qui nous oint dans le baptême et la confirmation. Il est l’artisan de notre sanctification et notre plus grand consolateur. L’Esprit Saint parle à notre conscience et c’est à travers Lui que nous pourrons annoncer aux pauvres le salut, proclamer aux captifs la délivrance et rendre la vue aux aveugles… Il fait de nous de véritables apôtres de Jésus Christ.


3. Le doux hôte de notre âme.
Parfois, nous oublions la présence de l’Esprit Saint alors qu’en réalité toute l’action de Dieu en notre vie passe par Lui. Profitons de ces quelques moments pour dialoguer avec Lui et pour Le remercier du don du baptême et pour toutes les grâces reçues.

Prière

Viens, Esprit Saint, allumer en moi le feu de ton amour. Rends-moi docile à tes inspirations afin d’aimer ce qui est bien et de jouir toujours de tes consolations.

Résolution

Au début de la journée, invoquer l’Esprit Saint pour qu’Il guide toutes mes actions. Au moment de prendre une décision ou de poser un acte pendant la journée, L’invoquer pour qu’Il m’aide.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales