Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 octobre 2019 - Ste Salomé
Date : dimanche 4 avril 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Dimanche des Rameaux

La Passion du Seigneur

Saint Luc chapitre 22, verset 14 au chapitre 23, verset 56

Prière d’introduction Seigneur, aujourd’hui commence la Semaine Sainte. Je ne veux pas que cette semaine ressemble à n’importe quelle autre semaine de l’année. Je ne veux pas demeurer indifférent aux mystères de ta passion et de ta mort. Ainsi je viens à toi dans la prière pour méditer et réfléchir sur ce qui s’est passé les derniers jours de ta vie sur terre. Chaque jour de cette semaine je veux prendre le temps pour contempler ces mystères. Aujourd’hui, dimanche des rameaux, tu entres triomphalement à Jérusalem, accompagné des acclamations de la foule. Aide-moi en ces quelques minutes de prière à pénétrer plus profondément dans la signification de cette célébration.

Pétition Seigneur, montre-moi ta gloire que je te loue comme le peuple l’a fait en ce premier dimanche des rameaux.

Réflexion

Les points de la réflexion sont extraits de la lettre « Vocation à l’Amour » du Père Marcial Maciel, L.C.

1. La Volonté de Dieu par amour
« Le Christ nous a aimés avec tout son cœur et s’est offert à nous par amour. Voilà le véritable amour. Si le Christ l’a fait par amour, je ne peux pas prendre d’autre chemin que celui de m’offrir par amour à la volonté de Dieu. Et pas un amour feint, ni sentimental, ni émotionnel, mais un amour-don qui signifie don total à l ‘aimé.

Je continuai d’apprendre en méditant comment Jésus-Christ Notre Seigneur n’avait refusé aucun sacrifice pour accomplir sa mission. Pas à pas par amour, Il avait accompli parfaitement la volonté très sainte de Dieu. Je L’ai médité Lui, j’ai médité son Incarnation, j’ai médité sa doctrine, son exemple et son témoignage. Et toujours avec la plus grande lumière et la plus grande clarté, je réalisais que pour répondre à la vocation qu’il m’avait offerte, il n’y avait pas d’autre chemin que de faire la volonté de Dieu par amour en dépit des quelques souffrances ou difficultés qui pourraient survenir sur mon chemin. Christ le grand maître ; Christ qui aime ; Christ qui s’est donné à tous pour nous sauver tous du péché et nous ouvrir les portes du ciel. Christ qui nous aime ; Christ qui s’est offert jusqu’à la mort et la mort sur une croix. »

2. Un testament d’amour
« Et donc je l’ai compris ce soir du jeudi saint à l’institution de l’Eucharistie quand, à la veille de sa mort, ne voulant pas nous laisser seuls, Il institua l’Eucharistie et l’ordre sacerdotal, et Il prit le pain entre ses mains bénites et avec le pouvoir de Dieu Tout-puissant, Il transforma ce pain en son Corps et Il prit la coupe de vin et avec le pouvoir de Dieu Tout-Puissant, Il transforma ce vin en son très précieux sang. Il nous laissait ce testament d’amour. Il voulait être sacramentellement avec nous jusqu’à la consommation des siècles. Amour. Amour. Amour. Don. Cela devait être aussi mon chemin.

Et ce soir-là, après l’institution de l’Eucharistie, Jésus se rendit à Gethsémani pour prier. Il devait prier, Il devait parler avec son Père car l’heure de la grande épreuve approchait. Le jour suivant, Il serait condamné à mort, crucifié et mourrait de la mort la plus ignominieuse et la plus cruelle qui soit et que les romains réservaient aux criminels. C’est pourquoi Il m’enseigna que pour me préparer à monter au Calvaire, je devais aller prier au jardin, m’unir à Dieu, m’unir au Père et Lui dire une fois de plus : non pas ma volonté mais la tienne. Et là j’ai contemplé le Christ. Je L’ai contemplé dans le jardin de Gethsémani.

Je L’ai vu agenouillé, priant son Père, parlant avec son Père. Et comme un homme vraiment effrayé ; comme un homme vraiment angoissé. Tellement angoissé que les pores de sa peau commençaient à se dilater laissant venir une transpiration de sang. Telle était la peur, telle était la douleur, telle était la nausée que provoquait en Lui la contemplation de la mort qui l’attendait. Il parla avec son Père et lui dit : « si c’est possible, éloigne de moi cette coupe ». Mais vient ici la parole conclusive et mystérieuse, celle qui L’emplit en entier et Le résout à l’amour : « non pas ma volonté mais la tienne ». Ainsi Jésus termina-t-Il sa prière, acceptant sa mort sur le Calvaire pour accomplir notre rédemption en obéissant à la volonté très sainte de son Père.

Il priait donc, et après avoir terminé, Il s’en fut parler à ses apôtres qu’il trouva endormis. Ainsi sont les hommes. Nous dormons pendant que souffre notre maître. Nous sommes tous ainsi. Descendez un peu à l’intérieur de votre âme. Descendez un peu à l’intérieur de votre cœur. Que chacun repasse l’histoire de sa vie. Vous vérifierez que de nombreuses fois vous avez laissé le Christ à son agonie et à sa souffrance. Et que vous vous êtes endormis. Vous avez dormi vous laissant prendre par vos passions. Vous avez dormi vous laissant prendre par l’avarice, la luxure, l’envie, et la paresse. Vous avez dormi tandis que votre Christ, votre Seigneur, votre Rédempteur priait et transpirait du sang en son martyre moral. Le Christ est tout amour.

Il se releva de sa prière. Et comme je le disais, Il les trouva endormis. Il les appela et à ce moment arriva Judas pour l’appréhender avec un groupe de soldats romains. Autre coup porté au cœur du Christ. Un des douze Le trahissait et Le vendait. Un des douze L’abandonnait et Le livrait. Pauvre Jésus ! Un coup supplémentaire porté à son cœur. Mais Lui endurait tout pour obéir à la volonté du Père, par amour, pour racheter mon péché, pour m’ouvrir les portes du ciel. Il était en train de m’apprendre à aimer. »

Dialogue avec le Christ Seigneur, je veux être là avec la foule pour te louer et pour te glorifier. Je ne veux pas être seulement un spectateur. Tu es vraiment le Roi qui vient au nom du Seigneur ! Tu mérites ma louange pour toutes les grandes choses que tu as faites et que tu fais encore. Tu mérites ma reconnaissance éternelle pour tout ce que tu as fait pour moi. Accorde-moi ta grâce, que je chante sans cesse tes louanges non seulement par mes mots mais également par mes actions.

Résolution Je passerai un peu plus de temps aujourd’hui en prière pour louer Dieu.



Cette méditation a été écrite par

Dans ce chapitre d'Evangile nous vous proposons de lire

» Jeudi Saint
» Dimanche des Rameaux


Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales