Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 mai 2021 - Saint Matthias
Date : vendredi 28 mai 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Un amour sincère pour Jésus-Christ

Saint Jean 21,15-19

Après le repas au bord du lac, Jésus ressuscité dit à Simon-Pierre : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu plus que ceux-ci ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur, je t’aime, tu le sais. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes agneaux. » Il lui dit une deuxième fois : « Simon, fils de Jean, m’aimes-tu ? » Il lui répond : « Oui, Seigneur, je t’aime, tu le sais. » Jésus lui dit : « Sois le pasteur de mes brebis. » Il lui dit, pour la troisième fois : « Simon, fils de Jean, est-ce que tu m’aimes ? » Pierre fut peiné parce que, pour la troisième fois, il lui demandait : « Est-ce que tu m’aimes ? » et il répondit : « Seigneur, tu sais tout : tu sais bien que je t’aime. » Jésus lui dit : « Sois le berger de mes brebis. Amen, amen, je te le dis : quand tu étais jeune, tu mettais ta ceinture toi-même pour aller là où tu voulais ; quand tu seras vieux, tu étendras les mains, et c’est un autre qui te mettra ta ceinture, pour t’emmener là où tu ne voudrais pas aller. » Jésus disait cela pour signifier par quel genre de mort Pierre rendrait gloire à Dieu. Puis il lui dit encore : « Suis-moi. »

Prière d’introduction Chaque jour, Seigneur, tu me demandes : "m’aimes- tu ?" Tu me le demandes chaque fois que je suis confronté à une croix. Que ce soit la croix de la charité, de la pureté, de l’obéissance ou de l’humilité, tu es là, attendant la preuve de la sincérité de mon amour. Aide-moi à comprendre mieux cette réalité pendant cette méditation, de sorte que je puisse prendre ma croix avec un plus grand amour, aujourd’hui et tous les jours de ma vie sur terre.

Pétition Seigneur, apprends-moi à aimer !

Réflexion

1. Etre saint signifie aimer. "La sainteté est fondée sur le commandement de l’amour. Le Christ dit : ’ Mon commandement, le voici : Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés. ’(Jean 15:12). Et il continue : ’ Si vous êtes fidèles à mes commandements, vous demeurerez dans mon amour, comme moi, j’ai gardé fidèlement les commandements de mon Père, et je demeure dans son amour. ’(Jean 15:10). La sainteté est, donc, une ressemblance particulière au Christ. Une ressemblance par amour "(pape Jean Paul II, homélie du 22 juin, 1983). Nous, les chrétiens, nous sommes des "disciples du Christ," et nous sommes appelés à "imiter le Christ." Sans croix et sans vrai engagement dans la charité, nous pourrions tomber dans la tentation de considérer cette imitation d’une manière mystique ou magique. Mais là n’est pas le Christ des évangiles. Nous suivons un Christ crucifié, un Christ qui s’est totalement dépensé au service des autres. C’est le seul chemin qui conduit à la sainteté et au succès apostolique.

2. Seigneur, tu sais que je t’aime. "Pierre le savait, lui auquel le Christ a demandé trois fois : “M’aimes-tu ?”. Pierre le savait, lui qui, à l’heure de l’épreuve, a renié son Maître par trois fois. Et sa voix tremblait lorsqu’il répondit : “Seigneur, tu sais bien que je t’aime” . Cependant, il n’a pas répondu : “Et pourtant, Seigneur, je t’ai déçu” - mais : “Seigneur, tu sais bien que je t’aime”. En disant cela, il savait déjà que le Christ est la pierre angulaire, sur laquelle, en dépit de toute faiblesse humaine, peut croître en lui, Pierre, cette construction qui aura la forme de l’amour. A travers toutes les situations et toutes les épreuves. Jusqu’à la fin. "(pape Jean Paul II, homélie lors de sa visite pastorale à Paris et à Lisieux, le mai 30, 1980). La confession régulière de nos péchés nous permet de recommencer, avec une ardoise neuve dans notre recherche d’imiter mieux la charité du Christ. Tout comme le Christ a pardonné à Pierre de tout son coeur et continuait à mettre sa confiance en lui, il renouvelle continuellement sa confiance en nous, et nous demande de recommencer avec un amour encore plus grand qu’avant. Le Christ n’est pas tant concerné par le nombre de fois que nous tombons, mais plutôt par le nombre de fois où nous nous relevons et à quel point nous essayons de faire grandir notre amour.

3. Appelé pour refléter ce même amour. "J’ai essayé de pardonner dans mon
coeur à ces hommes qui ont pu me blesser. J’ai prié pour eux
et j’ai considéré que cela faisait partie du plan de Dieu qui
essaie de nous purifier et de rendre notre amour plus parfait.
Une des plus grandes grâces que Dieu m’ait accordée dans la
vie est de ne pas avoir appris à haïr, ni à laisser les rancoeurs,
les ressentiments ou les désirs de vengeance se loger dans
mon coeur, ce qui m’a permis d’avoir une vie remplie de
bonheur et de paix au service de Dieu
."(Ma vie, c’est le Christ, de J. Colinas n.121). Nous devons refléter le même amour que le Christ a montré à Pierre et qu’il continue à nous montrer à travers les siècles. Ce type d’amour est ce qui touche le plus profondément les coeurs et les porte à la conversion. La puissance du pardon, du vrai pardon, est une force qui peut pénétrer même le coeur le plus dur du pécheur le plus endurci.

Dialogue avec le Christ Accorde-moi, Seigneur, la grâce du pardon, de pouvoir vraiment pardonner et oublier ceux qui me font du mal. Tu sais combien cela m’est difficile, Seigneur, aussi je te supplie de m’accorder cette grâce de tout mon coeur. Je veux t’imiter avec ma vie, mes oeuvres et tout ce que je fais, et je veux particulièrement t’imiter dans ton amour !

Résolution Je réfléchirai : à qui n’ai-je pas pardonné ? Et je prendrai des moyens concrets pour le faire.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales