Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : lundi 26 juillet 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Le Royaume des cieux

Saint Matthieu 13, 31-35

Jésus proposa à la foule une autre parabole : « Le Royaume des cieux est comparable à une graine de moutarde qu’un homme a semée dans son champ. C’est la plus petite de toutes les semences, mais, quand elle a poussé, elle dépasse les autres plantes potagères et devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel font leurs nids dans ses branches. » Il leur dit une autre parabole : « Le Royaume des cieux est comparable à du levain qu’une femme enfouit dans trois grandes mesures de farine, jusqu’à ce que toute la pâte ait levé. » Tout cela, Jésus le dit à la foule en paraboles, et il ne leur disait rien sans employer de paraboles, accomplissant ainsi la parole du prophète : C’est en paraboles que je parlerai, je proclamerai des choses cachées depuis les origines.

Prière d’introduction Tu protèges, Seigneur, ceux qui comptent sur toi ; sans toi rien n’est fort et rien n’est saint : multiplie pour nous tes gestes de miséricorde afin que, sous ta conduite, je fasse un usage raisonnable des biens de ce monde. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur.

Pétition Jésus, augmente en moi la vertu de tempérance.

Réflexion

1. Le Christ nous propose le Royaume. L’évangile nous "propose" une façon de vivre particulière. C’est une vie orientée vers l’amour de Dieu et de notre voisin. Vivre pour aimer les autres c’est établir le Royaume en nos vies. Le Christ ne nous force jamais à l’aimer ou à aimer les autres mais il nous dévoile, souvent par des paraboles, l’avantage humain d’aimer. L’épanouissement, la maturité, la réalisation. Le royaume du ciel prend racine et mûrit dans une âme qui a choisi d’aimer et de se donner non pas pour son propre avantage égoïste mais pour la gloire de Dieu et pour le salut des âmes.

2. Le sol doit être bonifié par la confiance. Notre désir de croissance spirituelle et d’épanouissement ne diminue jamais. Quand nous commençons à goûter les dons de l’amitié du Christ, l’âme a soif d’une intimité toujours plus grande. Pour que ce Royaume mûrisse nous devons être ouverts au Christ et embrasser la tâche difficile d’établir son Royaume dans nos coeurs. Nous devons enlever tous les éléments étrangers du sol. Les pierres de la crainte, les épines de la méfiance, les mauvaises herbes de la fierté doivent toutes être enlevées afin d’édifier le Royaume de l’amour, de la confiance et du courage. Quels obstacles se trouvent dans mon coeur ? Jésus, aide-moi à te faire confiance et à ne pas craindre ce que tu me demandes de donner, mais accorde-moi d’être généreux et de ne pas prendre en compte les conséquences éventuelles du don de moi-même.
"Confiez-vous à Lui en dépit de toutes les tentations qui surviennent, en dépit de tous les hauts et les bas qu’indique quotidiennement le thermomètre de la sensiblerie. Confiez-vous à Lui malgré votre faiblesse à L’offenser. Et, si vous avez confiance, il fera que votre misère se transforme en amour " (Père Maciel, L.C., le 8 mars, 1952).

3. Le Royaume. Cet effort inlassable de renouveler notre confiance en Jésus-Christ ne demeure pas sans récompense. Ce n’est pas en vain que Jésus parle de "porter beaucoup de fruits". Il nous motive avec des images de croissance positive pour ouvrir nos yeux aux joies d’une vie bien vécue.
« Il n’y a que dans le Christ que l’homme trouvera la plénitude de sa vocation et de son bonheur. » (n 48)
"N’inventons pas de modes ni de principes nouveaux, mais, avec une sincérité totale envers nos conseillers et un travail profond, constant et énergique, luttons pour atteindre la paix que donne cette vie simple, passée dans l’accomplissement quotidien de nos devoirs, en cherchant à plaire en tout à Jésus-Christ "
(Père Maciel, L.C., le 8 mars, 1952).

Dialogue avec le Christ Mon coeur est ouvert, Seigneur. Tu me "proposes" à nouveau d’être plus généreux. Mon seul désir est de te plaire et de te suivre loyalement quelles que soient les difficultés. Pourtant j’ai besoin de ton aide. Tu me connais. Aide-moi à être plus généreux et à surmonter les obstacles qui m’empêchent de t’aimer davantage.

Résolution Je ferai un acte de bonté pour le membre de ma famille qui en a le plus besoin.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales