Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : jeudi 2 septembre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Avançons au large !

Saint Luc 5, 1-11

Un jour, Jésus se trouvait sur le bord du lac de Génésareth ; la foule se pressait autour de lui pour écouter la parole de Dieu. Il vit deux barques amarrées au bord du lac ; les pêcheurs en étaient descendus et lavaient leurs filets. Jésus monta dans une des barques, qui appartenait à Simon, et lui demanda de s’éloigner un peu du rivage. Puis il s’assit et, de la barque, il enseignait la foule. Quand il eut fini de parler, il dit à Simon : « Avance au large, et jetez les filets pour prendre du poisson. » Simon lui répondit : « Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ; mais, sur ton ordre, je vais jeter les filets. » Ils le firent, et ils prirent une telle quantité de poissons que leurs filets se déchiraient. Ils firent signe à leurs compagnons de l’autre barque de venir les aider. Ceux-ci vinrent, et ils remplirent les deux barques, à tel point qu’elles enfonçaient. A cette vue, Simon-Pierre tomba aux pieds de Jésus, en disant : « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un homme pécheur. » L’effroi, en effet, l’avait saisi, lui et ceux qui étaient avec lui, devant la quantité de poissons qu’ils avaient prise ; et de même Jacques et Jean, fils de Zébédée, ses compagnons. Jésus dit à Simon : « Sois sans crainte, désormais ce sont des hommes que tu prendras. » Alors ils ramenèrent les barques au rivage et, laissant tout, ils le suivirent.

Prière d’introduction Seigneur, je crois en ta présence dans ma vie. Je crois que tu m’appelles à être un ’pêcheur d’hommes ’. Montre-moi comment toucher les autres par la prière et par des actes de charité. Je veux te montrer mon amour pour toi, Seigneur, à travers cette méditation et par chaque réponse généreuse que je te donnerai aujourd’hui, dans les petites choses aussi bien que dans les grands moments.

Pétition Accorde-moi, Seigneur, la grâce de coopérer généreusement à ton oeuvre d’évangélisation.

Réflexion

1. Garder ses distances. " La foule se pressait autour de lui ", Simon se tenait à distance, lavant ses filets vides. Tandis que le peuple était aussi près de Jésus que possible, Simon gardait une certaine distance. Il n’entend pas se laisser distraire par le prophète qui prêchait sur la plage. Mettre de la distance entre nous et les personnes ou les choses nous permet une certaine liberté pour faire ce que l’on veut et pour ne pas être tracassé par des distractions. La foule se pressait autour de Jésus, pour mieux l’entendre ou pour recevoir une guérison. Simon feint de ne pas noter la situation fâcheuse de Jésus, forcé à se tenir dans l’eau du lac afin de ne pas être écrasé par la foule. Est-ce que je prends mes distances par rapport au travail et aux intérêts de Jésus ? Est-ce que je suis si occupé que je ne l’entends pas ou je ne vois pas qu’il a besoin de moi ?

2. Une petite faveur. Comme le Seigneur est bon ! Il utilise la distance et la résistance que nous prenons à son égard pour nous toucher et nous montrer son amour ! " Simon ! Serait-ce ton bateau par hasard ?" Il ne pouvait rien refuser au maître, au moins pas devant tant de personnes. Il accepte que Jésus monte dans sa barque et il rame sur une courte distance. Mais ce petit acte de charité a ouvert le coeur du pêcheur. Il écoute maintenant Jésus. Il approuve avec enthousiasme les idéaux nobles présentés par le Seigneur. Puis, il se jette aux pieds de Jésus « Seigneur, éloigne-toi de moi, car je suis un homme pécheur. » et, finalement, il laissera tout pour le suivre. Parfois, je n’ai peut-être pas envie de suivre l’appel de Dieu. Je préfère garder mes distances et ne pas m’impliquer trop dans la prière. Ma prière peut être tout d’abord un petit acte de charité envers le Christ. Puis, je peux me laisser « prendre » par l’amour du Christ pour moi. Ai-je déjà essayé ?

3. La grosse pêche. Plus nous cherchons à connaître le Seigneur, et à accepter de le « laisser faire », plus il prend de place dans nos vies. Plus il exige de nous, plus nous pouvons nous donner et grandir dans son amour. "C’est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruit et deveniez mes disciples." (Jn15:8) Sans s’en rendre compte, Simon Pierre se trouve préparé à la demande de Jésus : " Avance au large ..." Le ’vieil homme’ réagit immédiatement, "Maître, nous avons peiné toute la nuit sans rien prendre ! " Cependant, sa prière et ses petits actes de charité l’ont mené à faire confiance au Seigneur, " sur ton ordre, je vais jeter les filets." La vertu surnaturelle de Pierre le pousse à s’engager, alors qu’il apprend à se soumettre à la volonté de Dieu et à travailler avec le Seigneur. Jésus, toujours le plus généreux, récompense la générosité de Simon Pierre. A la récompense immédiate de la pêche miraculeuse se joint une promesse : il deviendra pêcheur d’hommes. Est-ce que je permets à Dieu de me bénir et de "me recruter" par ma reddition quotidienne à sa volonté ? Où est-ce que je mets des limites à ce que Dieu veut accomplir en moi ?

Dialoguer avec le Christ Seigneur Jésus, accorde-moi la grâce de me soumettre à ta volonté, en faisant davantage confiance à tes désirs qu’aux miens. Enseigne-moi la charité nécessaire pour t’ouvrir mon coeur. Que ma prière soit un don généreux de moi-même, indépendamment de ce que je ressens ou de ce que je ne ressens pas ! Attire-moi à toi, fais-moi participer à ton œuvre de salut, montre-moi la grandeur de ma vocation, celle d’un pêcheur d’hommes pour toi et pour le Royaume !

Résolution Face à chaque problème rencontré dans ma famille ou dans l’Eglise, je me demanderai, "qu’est-ce que je peux faire pour aider ?" et je m’offrirai à Dieu.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales