Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 mai 2021 - Saint Matthias
Date : mardi 14 septembre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Fête de la Croix Glorieuse

Saint Jean 3, 13-17

Nul n’est monté au ciel sinon celui qui est descendu du ciel, le Fils de l’homme. De même que le serpent de bronze fut élevé par Moïse dans le désert, ainsi faut-il que le Fils de l’homme soit élevé, afin que tout homme qui croit obtienne par lui la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique : ainsi tout homme qui croit en lui ne périra pas, mais il obtiendra la vie éternelle. Car Dieu a envoyé son Fils dans le monde, non pas pour juger le monde, mais pour que, par lui, le monde soit sauvé.

Prière d’introduction Seigneur, ma nature faible se rebelle toujours face à l’humiliation, au sacrifice et aux difficultés de toute sorte. J’ai tendance à chercher des victoires égocentriques non enracinées dans l’amour. J’ai de l’énergie seulement pour des victoires faciles, perdant tout mon courage au premier obstacle. C’est seulement en méditant sur ton sacrifice de la croix que je trouverai la force d’accepter totalement tout ce que je trouve difficile et douloureux dans ma mission. Ta croix m’enseignera que les victoires les plus précieuses de la vie se gagnent en embrassant la croix.

Pétition Accorde-moi, Seigneur, la grâce de comprendre la valeur de la croix.

Réflexion

1. Afin d’être élevé, je dois m’abaisser. "Etre crucifié, humainement parlant, équivaut à être déshonoré et humilié. Mais du point de vue de Dieu, cela signifie être élevé vers le haut, en effet, à être soulevé vers le haut par la croix. Le Christ est le Seigneur et il devient Seigneur de tout et de chacun dans cette élévation au moyen de la croix. C’est ainsi que nous considérons la croix, avec les yeux de la foi, instruits par la parole de Dieu, guidé par la puissance de Dieu. C’est ici alors que se trouve le mystère du triomphe de la croix." (Pape Jean Paul II, Homélie du 14 septembre 1987). Nous devons accepter avec un coeur ouvert d’être "abaissé", sachant que c’est dans les épreuves que l’amour est porté à la perfection ; c’est dans la souffrance que la puissance de Dieu apparaît au monde.

2. Moïse élève le serpent. Quand un israélite était mordu par un serpent, et qu’il regardait vers le serpent de bronze dressé au sommet d’un mât, il conservait la vie. (No 21, 4-9) Ceci était l’acte de foi exigé par Yahvé pour leur révéler un événement futur en utilisant ce symbole de la croix. Nous devons "regarder vers le haut" afin d’être élevés par la croix. " Qui aurait cru ce que nous avons entendu ? A qui la puissance du Seigneur a-t-elle été ainsi révélée ?" (Isaïe 53:1). Aucune logique humaine - même la plus sophistiquée - ne peut expliquer le mystère et la profondeur de la victoire qui découle de la croix de Jésus-Christ. Seulement par la foi sa puissance envahira mon âme. Seulement en nous approchant de la personne du Christ avec une pleine adhérence à cet acte salvifique, en regardant le Seigneur qui s’est laissé blessé par amour pour nous, pourrons nous être guéris de tous nos ressentiments, de nos vains calculs, de nos doutes et de nos plaintes amères face aux difficultés de la vie.

3. Dieu a tant aimé le monde. Le monde s’est laissé prendre dans la frénésie d’une culture d’amour défigurée. Seulement en prêchant le Christ crucifié, en vivant du signe de la croix, pourrons-nous retrouver le véritable sens du coeur humain. Savons nous vraiment ce que Dieu a fait pour nous ? L’amour de Dieu n’est ni une émotion ni un sentiment. Il n’est ni une convenance, ni un jeu de puissance. Son amour est défini par le don total et sans condition de lui-même par son Fils. Nous avons été rachetés par la croix. Celui qui croit en ce que Jésus-Christ a fait pour lui doit y répondre : caritas Christi urget nos - l’amour du Christ nous y contraint.

Dialogue avec le Christ Seigneur, tu as passé de longues et douloureuses heures à souffrir sur la croix pour moi. A cause de cela, je me sens poussé à accepter plus joyeusement tous les combats que la vie me réserve. Je m’efforcerai de taire en moi toute envie et je cesserai de m’apitoyer sur moi-même. Tu as tant aimé le monde que tu as envoyé ton Fils unique. Afin que je puisse éprouver la victoire de ton fils plus intimement chaque jour, tu m’as envoyé des croix, signe de ton amour personnel pour moi. Apprends-moi à repousser toute crainte et toute méfiance et de vivre avec confiance et espérance le message de la croix triomphante.

Résolution J’embrasserai une difficulté aujourd’hui par amour du Christ crucifié.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales