Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 mai 2021 - Saint Matthias
Date : lundi 27 septembre 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

L’humilité : le fondement de l’apôtre

Saint Luc 9, 46-50

Une discussion s’éleva entre les disciples pour savoir qui était le plus grand parmi eux. Mais Jésus, connaissant la discussion qui occupait leur pensée, prit un enfant, le plaça à côté de lui et leur dit : « Celui qui accueille en mon nom cet enfant, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille accueille aussi celui qui m’a envoyé. Et celui d’entre vous tous qui est le plus petit, c’est celui-là qui est grand. » Jean, l’un des Douze, dit à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu’un chasser les esprits mauvais en ton nom, et nous avons voulu l’en empêcher, car il n’est pas avec nous pour te suivre. » Jésus lui répondit : « Ne l’empêchez pas : celui qui n’est pas contre vous est pour vous. »

Prière d’introduction
Seigneur Jésus, je te remercie pour ce temps de prière. Je viens vers toi avec foi et confiance, sachant que c’est toi qui me guideras aujourd’hui au milieu de tant de circonstances apparemment ordinaires. Que ton évangile et ta grâce m’apprennent à être ton apôtre.

Pétition
Seigneur, accorde-moi la grâce de la vraie humilité de sorte que je puisse être ton instrument et ton apôtre fidèle.

Points de réflexion

1. Qui est le plus grand ? A plus d’une occasion Jésus a dû réprimander les apôtres parce qu’ils discutaient sur qui était le plus grand parmi eux. Ceci nous aide à nous reconnaître plus facilement en eux : les premiers apôtres ont eu les mêmes tendances et les mêmes faiblesses que chacun de nous. Qui parmi nous ne veut pas être grand ? En fait, Dieu nous appelle pour être grand ! Il ne veut pas des âmes médiocres ou des apôtres hésitants. Jésus nous appelle à canaliser et à épurer notre désir de grandeur afin que notre souci premier ne soit pas notre propre intérêt mais la gloire de Dieu et le bien de nos frères et soeurs. Quelle orientation prend mon aspiration à la grandeur ?

2. Celui qui sert. Pour les aider à grandir en humilité Jésus offre à ses apôtres l’exemple d’un enfant. Dans les évangiles, il le fait à plusieurs reprises. Jésus dit, "Laissez les petits enfants venir à moi." Il a également averti que personne ne peut entrer dans le royaume du ciel à moins qu’elle ne devienne comme un petit enfant. Dans ce passage il veut illustrer que le plus grand parmi eux n’est pas celui qui se laisse servir par les autres. Le plus grand parmi eux n’est pas celui qui obtient beaucoup d’honneurs, réalise de grandes œuvres ou a des succès dans la vie. Non, le plus grand parmi eux est celui qui se met au service des autres. Jésus nous enseigne même que le plus grand est celui qui reçoit (ou qui sert) le plus insignifiant, dont nous ne pouvons attendre aucun retour. Nous pouvons nous demander : quand était-ce la dernière fois que j’ai fait quelque chose avec absolument aucun désir de reconnaissance, mais simplement pour la gloire de Dieu et pour le bien d’un autre ? Quand est-ce que j’ai donné sans compter le coût ?

3. La patience du Christ. Après avoir reprocher à ses apôtres leur ambition, et leur avoir enseigné que la vraie grandeur se trouve dans le service humble de nos proches, Jésus trouve à nouveau des traces de ce manque d’humilité même chez l’apôtre bien-aimé, saint Jean. Peut-être Jean a-t-il compris que les apôtres ne devaient pas, en une vaine concurrence, chercher celui qui était le plus grand. Néanmoins, il semblerait qu’il pensait toujours que les douze recevraient une place d’honneur puisqu’il demande à Jésus s’ils devaient empêcher d’agir ceux qui "n’étaient pas avec nous". L’humilité exquise de Jésus est apparente dans sa réponse. Il ne réprimande pas Jean, mais il lui enseigne patiemment que celui qui n’est pas contre eux est de leur côté. Tout au long de la journée Jésus nous enseigne que l’humilité doit être le fondement de notre travail pour son royaume.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, merci de ce temps de prière. Je prie pour le don de l’humilité afin de devenir un instrument plus docile. Ta patience et l’attention personnelle que tu me donnes tout au long de la journée est une réalité sublime qui m’échappe fréquemment. Fais-moi sentir ta présence aujourd’hui. Aide-moi à apprendre à te suivre dans le service désintéressé de mes frères et soeurs. Que je les serve par pur amour — pour ta gloire et non la mienne.

Résolution Seigneur, je promets qu’aujourd’hui, à au moins une occasion, je servirai un des plus petits de mes frères, quelqu’un de qui je ne recevrai aucune récompense. De cette manière, j’observerai ton appel à devenir un disciple plus humble.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales