Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : lundi 16 mai 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Tout est possible !

Saint Marc 9,14-29

Jésus, Pierre, Jacques et Jean, en rejoignant les autres disciples, virent une grande foule qui les entourait, et des scribes qui discutaient avec eux. Aussitôt qu’elle vit Jésus, toute la foule fut stupéfaite, et les gens accouraient pour le saluer. Il leur demanda : « De quoi discutez-vous avec eux ? » Un homme dans la foule lui répondit : « Maître, je t’ai amené mon fils, il est possédé par un esprit qui le rend muet ; cet esprit s’empare de lui n’importe où, il le jette par terre, l’enfant écume, grince des dents et devient tout raide. J’ai demandé à tes disciples d’expulser cet esprit, mais ils n’ont pas réussi. » Jésus leur dit : « Génération incroyante, combien de temps devrai-je rester auprès de vous ? Combien de temps devrai-je vous supporter ? Amenez-le auprès de moi. » On l’amena auprès de lui. Dès qu’il vit Jésus, l’esprit secoua violemment l’enfant ; celui-ci tomba, il se roulait par terre en écumant. Jésus interrogea le père : « Combien y a-t-il de temps que cela lui arrive ? » Il répondit : « Depuis sa petite enfance. Et souvent il l’a même jeté dans le feu ou dans l’eau pour le faire périr. Mais si tu y peux quelque chose, viens à notre secours, par pitié pour nous ! » Jésus reprit : « Pourquoi dire : ’Si tu peux’... ? Tout est possible en faveur de celui qui croit. » Aussitôt le père de l’enfant s’écria : « Je crois ! Viens au secours de mon incroyance ! » Jésus, voyant que la foule s’attroupait, interpella vivement l’esprit mauvais : « Esprit qui rends muet et sourd, je te l’ordonne, sors de cet enfant et n’y rentre plus jamais ! » L’esprit poussa des cris, secoua violemment l’enfant et sortit. L’enfant devint comme un cadavre, de sorte que tout le monde disait : « Il est mort. » Mais Jésus, lui saisissant la main, le releva, et il se mit debout. Quand Jésus fut rentré à la maison, seul avec ses disciples, ils l’interrogeaient en particulier : « Pourquoi est-ce que nous, nous n’avons pas pu l’expulser ? » Jésus leur répondit : « Rien ne peut faire sortir cette espèce-là, sauf la prière. »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je crois en ta présence dans ma vie, dans ma famille et dans mon travail. Je crois que tu ne me demandes rien sans me donner la force de l’accomplir. Je fais confiance dans la puissance de ta grâce et la vigilance de ton amour. Je t’aime, Seigneur. Aide-moi à t’aimer davantage avec cette prière de sorte que je puisse travailler selon ta volonté et dans ton amour.

Demande Je crois que tu peux me changer, Seigneur : viens à mon secours !

Points de réflexion

1. Vivre sans la foi. Un célèbre tableau de Raphaël présente les apôtres qui, attendant le retour du Seigneur du Mont Thabor et de la Transfiguration, agitent leurs bras par frustration et s’excusent auprès du père désespéré et sa famille. Ne sachant plus quoi faire, ils font signe à Jésus qui n’est pas encore arrivé. Combien de fois essayons- nous de faire ce qui semble clairement être notre travail, mais sans y inclure Dieu ? Nous sommes rapides pour voir les obstacles et pour rassembler nos excuses. Notre travail "semble mort" jusqu’à ce que nous laissions Jésus travailler avec nous pour "le relever." Souvent même nous omettons de nous demander si ce que nous faisons est réellement la volonté de Dieu. Quand nous excluons Dieu de notre vie de travail ou de famille, nous manquons de foi. Il est là... mais nous ne lui laissons aucune place. Les apôtres exercent peu de foi, pensant que ce cas dépasse leurs capacités. Peut-être le père et sa famille ont aussi manqué de foi en ce que les disciples pourraient accomplir. À eux et à nous le Christ dit, " Génération incroyante !" M’arrive t’il de faire preuve d’un manque de foi dans ma vie de famille ou dans mon travail ?

2. Jésus veut nous donner la foi. Lors que Jésus est en vue, la foule "est tout à fait stupéfié." Pourtant avant d’apercevoir Jésus, ils ne faisaient que de se disputer. Jésus voit immédiatement leur manque de foi. Il la voit quand nous sommes préoccupés et frustrés et que nous nous sentons accablés. Il utilise chaque occasion pour nous inspirer la foi. Ce qu’il a fait pour les trois apôtres présents à la Transfiguration, il le fait maintenant pour ceux qui sont restés au pied de la montagne. Il permet aux neuf autres apôtres de manquer de foi afin de leur enseigner la foi. Il met le père à l’épreuve aussi : " Pourquoi dire : ’Si tu peux’ ? " Et il instruit tous les apôtres sur le besoin de la prière. Que fait le Christ dans ma vie pour m’inviter à une plus grande foi ? Est-ce que je réponds avec foi ou est-ce que je me mets à discuter, puisque je ne vois pas Jésus ?

3. Lutter pour croire. Le cri sincère du père est tout ce qu’il faut à Jésus pourchasser l’esprit mauvais. L’homme réaffirme sa foi tout en admettant sa faiblesse. Combien de fois supposons-nous que notre foi est suffisante, tout en blâmant Dieu pour ce qui se passe dans notre vie ? Croire n’est pas facile. Cela exige une acceptation constante de nos limites, notre incapacité de comprendre le "pourquoi" et le "comment " de tant de choses. Cette confession humble doit toujours aboutir à la reconnaissance de la grandeur de la puissance de Dieu et l’intégralité de son amour. Jésus ne rejette pas notre lutte pour avoir la foi mais plutôt le manque d’effort quand nous cessons de croire. Ce que les apôtres n’ont pas faits, le père de l’enfant le fait par sa prière courte mais intense : " Viens au secours de mon incroyance ! " Est-ce que je crois que tout est possible si je crois seulement ?

Dialoguer avec le Christ Seigneur, augmente ma foi ! Apprends-moi à te voir présent et actif dans ma vie quotidienne. Que jamais je n’entreprenne un travail ou une responsabilité sans déterminer d’abord ta volonté et sans compter sur ton aide. Je crois que tu peux faire toutes choses, selon ta volonté. Je crois que ta volonté est ce qui est le meilleur pour moi. Enseigne-moi à prier et à travailler avec grande foi et confiance en toi.

Résolution Je repousserai tous les sujets d’inquiétude pour lesquels je ne peux rien faire, agissant avec confiance sur ceux que je peux changer.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales