Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 28 juin 2022 - Saint Irénée
Date : mardi 28 juin 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Avoir l’humilité de demander

Saint Matthieu 8,23-27

Comme Jésus montait dans la barque, ses disciples le suivirent. Et voilà que la mer s’agita violemment, au point que la barque était recouverte par les vagues. Mais lui dormait. Ses compagnons s’approchèrent et le réveillèrent en disant : « Seigneur, sauve-nous ! Nous sommes perdus. » Mais il leur dit : « Pourquoi avoir peur, hommes de peu de foi ? » Alors, debout, Jésus interpella vivement les vents et la mer, et il se fit un grand calme. Les gens furent saisis d’étonnement et disaient : « Quel est donc celui-ci, pour que même les vents et la mer lui obéissent ? »

Prière d’introduction Seigneur, je veux passer ces quelques minutes avec toi à méditer cet Evangile afin de mieux te connaître et de mieux t’aimer. Je suis un pauvre pécheur qui a besoin de ta grâce. Ne considère pas mon indignité mais plutôt mon désir de t’aimer et de te servir. Toi seul me donnes le sentiment de bonheur et de plénitude dans ma vie car tu en es la source. Aide-moi à te chercher, toi et ta volonté, de tout mon coeur, de tout mon esprit, de toute mon âme et de toutes mes forces. Eclaire mon esprit afin que je connaisse ce que veut de moi ta divine volonté, fais que mon coeur s’enflamme avec passion pour toi et affermis ma volonté pour qu’elle accomplisse la tienne jusqu’à la perfection. Révèle-toi à mon âme.

Demande Seigneur, en temps de besoin ne me laisse jamais hésiter à me tourner vers toi.

Points de réflexion

1. L’orage
La journée d’enseignement avait été longue, Jésus est exténué et dort profondément. Les eaux sont calmes, les disciples traversent le lac en ramant tout doucement. On entend que le clapotis de l’eau soulevée par les rames. Puis, d’un seul coup le vent s’élève, le lac devient agité, les vagues viennent battre les flancs du bateau. Le vent est violent et on n’arrive pas à vider l’eau qui s’infiltre. Un peu plus et l’embarcation est submergée. La réalité de la situation saute aux yeux des disciples : « Nous périssons ! Nous allons tous nous noyés ! »
Combien de fois dans la vie les vagues nous submergent et nous laissent impuissants ?

2. Les disciples se tournent vers Jésus.
En face du danger, les disciples se tournent vers le Christ qui, apparemment, ne semble pas conscient du danger. » Seigneur, sauve-nous, nous périssons ! » Combien de fois, au milieu des tempêtes de la vie, le Seigneur ne nous donne-t-il pas l’impression qu’il nous oublie ? Il semble que je sois laissé seul à me débrouiller. Alors, j’ai le choix : ou je me débats tout seul ou je me tourne vers Jésus pour lui demander de l’aide. Ai-je assez d’humilité pour m’adresser au Christ ? Ai-je assez de confiance en lui pour ne pas craindre de lui exposer mon épreuve ?

3. Jésus aide même ceux qui ont peu de foi.
Jésus en se réveillant réprimande ses disciples : » Pourquoi avez-vous peur, hommes de peu de foi ? » En dépit de leur « peu de foi », Jésus n’hésite pas à les secourir. Sur le champ, il apaise la tempête. Les disciples sont étonnés. « Quel est donc cet homme », demandent-ils ? Les disciples ne savent pas encore vraiment qui il est et pourtant il consent à leur venir en aide. Je ne dois jamais douter que Jésus ne demande pas mieux que de me venir en aide. En dépit de mon peu de foi, du peu que je sais de lui, il est toujours prêt à venir à mon secours si je le lui demande.

Dialogue avec le Christ Seigneur, comme les disciples, j’ai peu de foi. Je crois te connaître, mais je me rends compte que je te connais très peu. Je te supplie de ne pas me laisser envahir par ce faux orgueil qui m’empêche de me tourner vers toi sous prétexte de mon indignité. Donne-moi l’humilité de m’adresser à toi chaque fois que je serai dans le besoin. Je ne veux pas périr dans la tempête pour ne pas avoir eu l’humilité de t’appeler au secours.

Résolution Je n’hésiterai pas à m’adresser au Christ chaque fois que je serai dans le besoin.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales