Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : mardi 26 juillet 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Mesurer comme Dieu

Saint Matthieu 13, 36-43

Laissant la foule, Jésus vint à la maison. Ses disciples s’approchèrent et lui dirent : « Explique-nous clairement la parabole de l’ivraie dans le champ. » Il leur répondit : « Celui qui sème le bon grain, c’est le Fils de l’homme ; le champ, c’est le monde ; le bon grain, ce sont les fils du Royaume ; l’ivraie, ce sont les fils du Mauvais. L’ennemi qui l’a semée, c’est le démon ; la moisson, c’est la fin du monde ; les moissonneurs, ce sont les anges. De même que l’on enlève l’ivraie pour la jeter au feu, ainsi en sera-t-il à la fin du monde. Le Fils de l’homme enverra ses anges, et ils enlèveront de son Royaume tous ceux qui font tomber les autres et ceux qui commettent le mal, et ils les jetteront dans la fournaise : là il y aura des pleurs et des grincements de dents. Alors les justes resplendiront comme le soleil dans le royaume de leur Père. Celui qui a des oreilles, qu’il entende ! »

Prière d’introduction Seigneur, fais-moi entrer sous ton toit et aide-moi à mieux te connaître. Je crois en ton amour pour moi. J’attends le bonheur éternel que tu as préparé pour moi. Je veux t’aimer de plus en plus. Je veux t’aimer au point où ce me soit impossible de m’éloigner de toi. Non seulement je te veux dans ma vie mais je veux aussi te donner aux autres.

Demande Jésus-Christ, je te demande de m’aider à fermer l’oeil sur les défauts de ceux qui m’entourent. Que je puisse leur aider au meilleur de ma connaissance sans toutefois que les mauvais exemples affectent ma vie de grâce.

Points de réflexion

1. Pour une attention personnelle. L’heure était venue pour les apôtres. Jésus renvoie les foules et ils entrent dans une maison. En entendant cette parabole, les apôtres sont aussi stupéfaits que la foule. Ils veulent en savoir davantage. Leur soif a été aiguisée et ils demandent des explications. Il faut nous aussi demander davantage au Christ. Le Christ lui-même, en parlant de son Père, dit qu’il sait déjà ce dont nous avons besoin mais il veut que nous le lui demandions. Il faut s’approcher de lui et non pas hésiter avec une fausse humilité pour excuser notre passivité spirituelle. « Ca va très bien comme çà, ».. . « Faut pas trop s’agiter, »... « de toute façon, je ne suis pas un saint, moi ». Mais justement, l’Eglise nous enseigne que nous sommes tous appelés à la sainteté. Tout le monde peut recevoir une attention personnelle du Christ pour devenir son ami intime. Demandons-la lui !

2. Enfants du malin. La mauvaise herbe dans le champ se mêle au bon grain. Parfois, elle lui fait concurrence. Elle lui fait concurrence pour l’eau, pour le soleil. Mais le bon grain croît en dépit des soucis que lui cause l’ivraie. Comme nous sommes prompts à excuser nos fautes en blâmant les autres. Je serais un meilleur mari si ma femme n’était pas si difficile. Je serais plus obéissant à mes parents si ce qu’ils me demandent était plus juste. Je serais moins cancanier si mes compagnons de travail ne m’y incitaient pas. Le « soir du grand jour » il nous sera demandé un compte-rendu de nos vies, de nos actions et non de celles des autres. Il sera terriblement clair ce jour-là que le seul responsable de nos fautes est nous-mêmes. Réfléchissons-y dès aujourd’hui !

3. Brillant comme le soleil. L’oeil n’a pas vu, l’oreille n’a pas entendu les merveilles que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment. Il faudrait réfléchir plus souvent à cette récompense qui nous attend si nous sommes fidèles. Tant de pièges et d’attraits peuvent nous porter sur des jouissances futiles et éphémères de ce monde et nous empêcher de persévérer jusqu’à la fin. Nous serons brillants comme le soleil. Dieu nous étreindra avec gratitude pour tous nos sacrifices offerts ici-bas. Dieu ne se souvient plus de nos péchés mais il enregistre tout le bien que nous accomplissons. Il est reconnaissant pour tout ce que nous faisons pour lui et pour sa gloire. Il ne se laisse jamais dépassé en générosité.

Dialogue avec le Christ Où est donc cette lumière au bout du tunnel ? Seigneur, il est très facile par moments de comprendre que je dois chercher la perfection dans la vertu et à d’autres moments, je ne sais plus, je suis distrait. L’exemple de mes semblables n’est pas pareil au tien. Je me compare à eux au lieu de me comparer à toi. J’essaie de leur plaire plus qu’à toi. Cela suffit. Aide-moi à m’arrêter, ici et maintenant. Fais de moi du blé et non de l’ivraie. Ne permets pas que je sois un mauvais exemple ou une occasion de scandale pour la foi de mon prochain. Je t’aime, Seigneur, et je veux faire ta volonté.

Résolution Si je vois quelqu’un donner un mauvais exemple, je ne me permettrai pas de le juger dans mon coeur, mais je prierai pour lui.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales