Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 juillet 2019 - Notre Dame du Mont Carmel
Date : vendredi 26 août 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Un chemin pavé de bonnes intentions

Saint Matthieu 25,1-13

Jésus disait à ses disciples cette parabole : « Alors, le Royaume des cieux sera comparable à dix jeunes filles invitées à des noces, qui prirent leur lampe et s’en allèrent à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient insensées, et cinq étaient prévoyantes : les insensées avaient pris leur lampe sans emporter d’huile, tandis que les prévoyantes avaient pris, avec leur lampe, de l’huile en réserve. Comme l’époux tardait, elles s’assoupirent toutes et s’endormirent. Au milieu de la nuit, un cri se fit entendre : ’Voici l’époux ! Sortez à sa rencontre.’ Alors toutes ces jeunes filles se réveillèrent et préparèrent leur lampe. Les insensées demandèrent aux prévoyantes : ’Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent.’ Les prévoyantes leur répondirent : ’Jamais cela ne suffira pour nous et pour vous ; allez plutôt vous en procurer chez les marchands.’ Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva. Celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces et l’on ferma la porte. Plus tard, les autres jeunes filles arrivent à leur tour et disent : ’Seigneur, Seigneur, ouvre-nous !’ Il leur répondit : ’Amen, je vous le dis : je ne vous connais pas.’ Veillez donc, car vous ne savez ni le jour ni l’heure. »

Prière d’introduction Seigneur, tu as été si patient avec moi. Tu m’attends sans perdre espoir. Tu m’as demandé d’aller travailler à ta vigne et combien de fois n’ai-je pas refusé ? Continue de m’appeler, Seigneur. En dépit de ta patience, combien de fois n’ai-je pas perdu confiance quand tu me faisais attendre. Aide-moi à mettre mon espoir en toi.

Demande Seigneur, rends-moi l’espoir quand je ne peux pas sentir ta présence.

Points de réflexion

1. Des retards inexcusables. Vous connaissez certainement des personnes qui sont habituellement en retard et qui s’irritent quand on le leur signale. Le Seigneur en connaît, lui. Il en rencontre tous les jours, et vous êtes peut-être de ceux-là. Combien de choses nous avons l’intention de faire pour lui et qui demeurent à l’état d’intention ! Combien d’inspirations tombent dans le lot des « j’aurais dû » ou des « c’est dommage, c’aurait été bien ». Saint Augustin fait remarquer : » Attention aux grâces qui passent et qui ne reviendront pas. » Pire encore, combien de grâces sont passées devant nous deux ou trois fois sans qu’on les saisisse ? On réconforte notre conscience paresseuse en se disant que Dieu voit nos bonnes intentions. Comme c’est consolant !

2. Quelle est la réponse aux vierges folles ? « Regarde, il fait nuit. La porte est fermée. Tu es du mauvais côté de la clôture. Je ne te connais pas. Dors bien. Bonne nuit. » On peut crier, gémir, on peut essayer de discuter, m
ais ses mots sont clairs. Faites attention. Combien de grâces sont perdues, gaspillées, à cause de nos indécisions, de notre sensualité, de nos peurs et de notre égoïsme. Combien de grâces Dieu nous a données pour enrichir d’autres âmes. A cause de notre insouciance, nous les emporterons à la tombe. Et si ces grâces négligées avaient été nécessaires pour la conversion durable ou le changement de vie de quelqu’un ? Une fois que les portes sont fermées, sait-on jamais, cela peut devenir un terrible tourment pour l’éternité.

3. L’effort constant peut produire de beaux fruits. Pourquoi nos intentions ne deviennent-elles pas des actions ? Pourquoi relâche-t-on nos efforts ? Peut-être parce qu’on ne voit pas le fruit venir assez vite. Sainte Monique nous donne un bon exemple. Elle ne se fatigua jamais de prier pour son fils dévoyé et ne perdit pas confiance dans la miséricorde de Dieu. Un amour ardent ne laisse pas passer la grâce. Et c’est grâce à sa mère que le brillant saint Augustin reçu la lumière dont il avait grand besoin et qui profite si abondamment à l’Eglise jusqu’à ce jour.

Dialogue avec le Christ Seigneur, tu étais un homme d’action qui allait jusqu’au bout, quel qu’en soit le prix, pour faire la volonté de ton Père. Aide-moi à être un disciple convaincu, prêt à accomplir mes promesses, advienne que pourra. Je veux être un homme de parole. Fais que ma générosité soit constante, indépendamment des fruits.

Résolution Je m’engage à accomplir une promesse que j’ai faite et que je n’ai pas tenue.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales