Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : lundi 26 septembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

L’humilité, fondement nécessaire à l’apôtre

Saint Luc 9, 46-50

Une discussion s’éleva entre les disciples pour savoir qui était le plus grand parmi eux. Mais Jésus, connaissant la discussion qui occupait leur pensée, prit un enfant, le plaça à côté de lui et leur dit : « Celui qui accueille en mon nom cet enfant, c’est moi qu’il accueille. Et celui qui m’accueille accueille aussi celui qui m’a envoyé. Et celui d’entre vous tous qui est le plus petit, c’est celui-là qui est grand. » Jean, l’un des Douze, dit à Jésus : « Maître, nous avons vu quelqu’un chasser les esprits mauvais en ton nom, et nous avons voulu l’en empêcher, car il n’est pas avec nous pour te suivre. » Jésus lui répondit : « Ne l’empêchez pas : celui qui n’est pas contre vous est pour vous. »

Prière d’introduction Merci, Seigneur Jésus, pour ce temps de prière. Je viens vers Toi avec foi et confiance, sachant que Tu feras de moi, aujourd’hui, ton instrument pour agir dans les circonstances apparemment ordinaires qui se présenteront. Puissent ton Evangile et ta grâce nous enseigner à tous comment être de véritables apôtres.

Demande Seigneur, accorde-moi la grâce d’être cet instrument et ce véritable apôtre.

Points de réflexion

1. Qui est le plus grand ? Il est affligeant, en songeant aux apôtres, de penser qu’en plus d’une occasion Jésus a dû les reprendre dans leur discussion pour savoir qui était le plus grand d’entre eux. Cette constatation nous aide, néanmoins, à retrouver chez eux nos propres réactions, à nous rendre compte que les premiers apôtres avaient les mêmes tendances, les mêmes faiblesses que chacun d’entre nous. Lequel d’entre nous ne veut pas être grand ? En ce moment même, Dieu nous appelle à être grand ! Il ne veut pas d’âmes médiocres et des apôtres aux coeurs tièdes. Jésus nous appelle à purifier nos désirs de grandeur de façon à ce que notre premier souci soit non pas notre propre bien mais la gloire de Dieu et le salut de nos frères et soeurs. Où se situe exactement mon désir de grandeur ?

2. Celui qui sert. Le médicament que Jésus offre à ses apôtres pour les faire grandir dans humilité est l’exemple de l’enfant. Il en donne souvent dans les Evangiles. Jésus a dit : « Laissez venir à moi les petits enfants ; » Il a aussi prévenu que personne n’entrerait dans le royaume s’il ne devenait semblable à un petit enfant. Dans ce passage, il se sert de l’enfant pour illustrer que le plus grand parmi eux n’est pas celui qui est servi par les autres, n’est pas celui qui recherche les honneurs ou les succès dans sa vie. Non, le plus grand est celui qui sert les autres. Encore plus surprenant, le plus grand parmi eux est celui qui se porte auprès du plus pauvre, de celui dont on ne peut rien attendre en retour. On peut s’interroger :
 » Quand ai-je rendu service la dernière fois de façon tout à fait désintéressée, simplement pour la gloire de Dieu et le soulagement de celui que je servais ? Quand ai-je donné sans compter l’effort ou les frais ? »

3. La patience du Christ. Immédiatement après avoir réprimandé les apôtres de leurs ambitions et leur avoir enseigné quelle était la véritable grandeur, Jésus trouve des traces de ce manque d’humilité dans son bien-aimé Jean. Celui-ci a sans doute compris qu’il ne fallait pas rivaliser de grandeur entre eux. Néanmoins, il pense que les Douze devraient tout de même bénéficier d’une place d’honneur puisqu’il demande à Jésus s’ils ne devraient pas repousser ceux qui ne faisaient pas partie de leur groupe. La douce humilité de Jésus apparaît dans sa réponse. Il ne dispute pas Jean de nouveau mais patiemment lui enseigne que celui qui n’est pas contre eux est avec eux. Tout au long de cette journée, Jésus enseigne que l’humilité doit être le fondement de leur apostolat pour son royaume.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, merci pour ce temps de prière. Je Te demande instamment le don de l’humilité pour que je devienne un instrument docile à ta disposition. Ta patience et ton attention à chacun sont une réalité sublime qui m’échappe souvent, c’est pourquoi je te demande de me rendre plus conscient de ta présence aujourd’hui. Aide-moi à te suivre, à t’imiter en servant mes frères et soeurs de façon désintéressée. Puissé-je les servir uniquement par amour, pour ta gloire et non ma mienne.

Résolution Seigneur, je te promets qu’au moins une fois aujourd’hui, je servirai le plus petit de mes frères, quelqu’un de qui je ne recevrai aucune récompense. Faisant ainsi, je ferai suite à ton appel à devenir un disciple plus humble.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales