Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : lundi 28 novembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Grande comme une graine de moutarde

Saint Matthieu 8, 5-11

Jésus était entré à Capharnaüm ; un centurion de l’armée romaine vint à lui et le supplia : « Seigneur, mon serviteur est au lit, chez moi, paralysé, et il souffre terriblement. » Jésus lui dit : « Je vais aller le guérir. » Le centurion reprit : « Seigneur, je ne suis pas digne que tu entres sous mon toit, mais dis seulement une parole et mon serviteur sera guéri. Ainsi, moi qui suis soumis à une autorité, j’ai des soldats sous mes ordres ; je dis à l’un : ’Va’, et il va, à un autre : ’Viens’, et il vient, et à mon esclave : ’Fais ceci’, et il le fait. » A ces mots, Jésus fut dans l’admiration et dit à ceux qui le suivaient : « Amen, je vous le déclare, chez personne en Israël, je n’ai trouvé une telle foi. Aussi je vous le dis : Beaucoup viendront de l’orient et de l’occident et prendront place avec Abraham, lsaac et Jacob au festin du Royaume des cieux. »

Prière d’introduction Seigneur, accorde-moi la foi humble du centurion. Je sais que je suis indigne de ton amour et de ta grâce, mais je mets tout mon espoir en toi. Dis seulement une parole !

Demande Seigneur, accorde-moi la grâce d’une confiance totale et humble en toi.

Points de réflexion

1. Dieu aime l’humble de cœur. Jésus veux guérir le domestique du centurion. Il ne fait jamais de distinction entre ceux qu’il sert. Il est toujours prêt à se déranger pour offrir sa grâce de guérison. Il attend seulement d’être invité. Le centurion n’avait aucune raison de penser que le Christ lui devait quelque chose. Mais il sait que Jésus a ce dont il a besoin et que personne d’autre ne peut lui donner. Le centurion respecte l’autorité du Christ et l’approche avec grande humilité. Il ne cherche pas la guérison pour lui-même mais pour son domestique. Jésus approuve son attitude d’humilité et s’émerveille de sa grande foi. Cette vertu permet au centurion d’attendre beaucoup de Jésus Christ et de voir de grandes choses se réaliser. Là où les fiers s’en vont frustrés, les mains vides, il repart heureux de voir sa prière exaucer.

2. Notre foi ouvre la voie au Christ. L’évangile nous dit qu’à Nazareth, le Christ " ne fit pas beaucoup de miracles, à cause de leur manque de foi. " (Mt 13,58) Si dans sa propre ville natale il ne pouvait pas faire beaucoup en raison du manque de foi, ici à Capharnaüm, il peut faire beaucoup parce qu’il y a une personne qui croit en sa parole et en sa puissance. Il ne s’agit pas d’un manque de volonté de la part du Christ, puisque nous savons qu’il souhaite ardemment faire le bien. Parfois Jésus rencontre un tel manque de foi qu’il ne peut pas faire le bien qu’il voudrait. Il peut faire un peu, mais pas les grandes œuvres que seule la présence d’une grande foi rend possibles. Dieu nous a créés : pourquoi doutons-nous de son pouvoir à intervenir dans notre vie ? Si seulement nous y croyions, il lui serait possible de faire de grandes choses pour nous. Il nous dit que ce qui est impossible pour nous est possible à Dieu. Nous l’avons-nous vu, mais croyons-nous vraiment ?

3. Faites ceci en mémoire de moi. Le centurion romain ne se doutait pas que ses paroles seraient répétés dans toutes les célébrations Eucharistiques à travers les siècles : "Seigneur, je ne suis pas digne de te recevoir, mais dis seulement une parole et je serai guéri." C’est la prière d’un homme fidèle qui conquiert le cœur du Christ. C’est une prière qui exprime une grande foi sans exiger de preuves. " Dis seulement une parole...." Il n’a pas besoin d’avoir son domestique devant ses yeux et de voir sa guérison. Il n’a pas besoin que Jésus vienne jusque chez lui. Il ne demande pas de signe. Pour lui, la parole de Jésus suffit.

Dialogue avec le Christ Seigneur, il est possible de te recevoir aujourd’hui dans ma maison. Je ne suis pas digne de recevoir quelque chose de toi, et pourtant tu me couvres de bénédictions chaque jour. Raffermis ma foi. Donne-moi un cœur humble qui voit davantage les besoins des autres que les miens.

Résolution Je demanderai au Seigneur une foi humble, et je la mettrai en pratique - particulièrement pendant la célébration de l’Eucharistie.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales