Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : lundi 5 décembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Comment se faire pardonner ?

Saint Luc 5, 17-26

Un jour que Jésus enseignait, il y avait dans l’assistance des pharisiens et des docteurs de la Loi, venus de tous les villages de Galilée et de Judée, ainsi que de Jérusalem ; et la puissance du Seigneur était à l’œuvre pour lui faire opérer des guérisons. Arrivent des gens, portant sur une civière un homme qui était paralysé ; ils cherchaient à le faire entrer pour le placer devant Jésus. Mais, ne voyant pas comment faire à cause de la foule, ils montèrent sur le toit et, en écartant les tuiles, ils le firent descendre avec sa civière en plein milieu devant Jésus. Voyant leur foi, il dit : « Tes péchés te sont pardonnés. » Les scribes et les pharisiens se mirent à penser : « Quel est cet homme qui dit des blasphèmes ? Qui donc peut pardonner les péchés, sinon Dieu seul ? » Mais Jésus, saisissant leurs raisonnements, leur répondit : « Pourquoi tenir ces raisonnements ? Qu’est-ce qui est le plus facile ? de dire : ’Tes péchés te sont pardonnés’, ou bien de dire : ’Lève-toi et marche’ ? Eh bien ! pour que vous sachiez que le Fils de l’homme a sur terre le pouvoir de pardonner les péchés, je te l’ordonne, dit-il au paralysé : lève-toi, prends ta civière et retourne chez toi. » A l’instant même, celui-ci se leva devant eux, il prit ce qui lui servait de lit et s’en alla chez lui en rendant gloire à Dieu. Tous furent saisis de stupeur et ils rendaient gloire à Dieu. Remplis de crainte, ils disaient : « Aujourd’hui nous avons vu des choses extraordinaires ! »

Prière d’introduction Seigneur Jésus, tout ce que j’ai vient de toi. Apprends-moi à demander les choses dont j’ai vraiment besoin. Aide-moi à me sentir concerné par les besoins des autres. Enseigne-moi à chercher ta gloire par dessus tout.

Demande Seigneur, donne-moi une foi ferme et pratique comme celle du paralytique et de ses amis.

Points de réflexion

1. Être Persévérant. Dans ces circonstances difficiles, combien de personnes auraient abandonné leurs efforts pour aider le malade à s’approcher de Jésus ? L’évangile nous donne peu d’exemples d’une foi aussi persistante que celle des amis du paralytique. Ils savaient qu’ils devaient s’approcher du Christ coûte que coûte et leur foi les a poussés en avant. Jésus loue leurs efforts et, comme toujours, saisit l’occasion pour nous montrer que la foi est la clef de son cœur. Leur foi est remarquée et récompensée. " Voyant leur foi", c’est à dire la foi de ceux qui portaient le malade, Jésus dit : "Tes péchés te sont pardonnés." Il est remarquable de noter que la foi des autres a provoqué la rémission du péché d’un tiers. Nous faisons tous partie du corps mystique du Christ et nous sommes tous appelés à exercer notre foi pour le bien et le salut de nos frères et sœurs. Nous sommes unis au Christ par le baptême ; nous avons donc part aux mérites du Christ. C’est pourquoi nos prières et nos efforts bénéficient de l’efficacité des mérites du Christ et peuvent ainsi jouer un rôle dans le rachat des âmes.

2. Aide-moi, Seigneur. Jésus aime se faire prier. Nous pouvons très bien le comprendre. Nous aussi, nous aimons que l’on nous demande des faveurs. Nous aimons être sollicités car nous voyons ainsi que nous sommes utiles et que peut-être nous pouvons apporter une aide que personne d’autre ne peut donner. Le cœur de Jésus déborde d’amour pour nous et n’attend que notre appel. "Aide-moi, Seigneur" est une demande adaptée à beaucoup de situations. Souvenons-nous de Saint Pierre qui, ayant péché toute la nuit sans rien prendre, accepte l’aide de Jésus : « En ton nom, je jetterai les filets » (Luc 5, 5). Au moment où Pierre reconnaît humblement son impuissance et fait confiance au Maître, à cet instant précis, Jésus-Christ réalise d’un seul coup, en un instant, contre toutes les règles, le miracle des filets pleins de poissons. « En ton nom » : il faut beaucoup d’humilité, beaucoup de foi et de confiance en Dieu pour le laisser guider toutes nos actions. L’humilité est la première condition pour demeurer en lui. Tournons-nous vers Jésus quotidiennement, à chaque moment, pour tout ce dont nous avons besoin. Le Seigneur se tient à notre porte et il frappe. Ces trois paroles lui ouvrent la possibilité de nous venir en aide quelque soient nos difficultés. Elles nous garantissent d’agir de manière efficace et selon la volonté de Dieu ; elles nous assurent notre propre sanctification.

3. Humilité. La foi est humble et confiante. Le paralytique et ses amis sont certains que Jésus les aidera. Ils n’ont pas été découragés par les difficultés ou des avis contraires. Leur foi les a fait avancer. Être humble signifie être ouvert au plan de Dieu, à sa volonté. Je le veux seulement s’il le veut. Sinon, je ne le veux pas non plus. Je sais que ce n’est pas pour moi. Je sais que cela ne me rendra pas heureux. Tout pour sa gloire.

Dialogue avec le Christ Seigneur, tu permets que ceux que tu aimes soient éprouvés afin de les rendre forts. Aide-moi à comprendre que l’épreuve n’est pas un signe de disgrâce mais signe de ton grand amour. Fais-moi comprendre que les épreuves et les difficultés sont des croix personnelles que tu me confies, des croix que personne d’autre ne peut porter. Merci de ta confiance en moi. Je te promets ma fidélité. Aide-moi à être fidèle.

Résolution Cette semaine je considèrerai toutes mes croix comme des bénédictions et non pas comme des malédictions, demandant au Seigneur de m’aider à les porter.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales