Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : vendredi 6 janvier 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Humilité et Solidarité

Saint Marc 1, 7-11

Jean-Baptiste proclamait dans le désert : « Voici venir derrière moi celui qui est plus puissant que moi. Je ne suis pas digne de me courber à ses pieds pour défaire la courroie de ses sandales. Moi, je vous ai baptisés dans l’eau ; lui vous baptisera dans l’Esprit Saint. » Or, à cette époque, Jésus vint de Nazareth, ville de Galilée, et se fit baptiser par Jean dans le Jourdain. Au moment où il sortait de l’eau, Jésus vit le ciel se déchirer et l’Esprit descendre sur lui comme une colombe. Du ciel une voix se fit entendre : « C’est toi mon Fils bien-aimé ; en toi j’ai mis tout mon amour. »

Prière d’introduction Mon cœur est blessé par mes nombreux péchés, fruits de ma paresse et d’une langue mal contrôlée. Seigneur de bonté et de puissance, je me tourne vers toi, fontaine de miséricorde. Je me hâte vers toi pour te demander la guérison. Je prends refuge sous ta protection. Je désire ardemment te rencontrer, non pas comme un juge, mais comme mon sauveur.

Demande Seigneur, aide-moi à diminuer pour que tu grandisses.

Points de réflexion

1. Je dois diminuer. L’humilité de Jean l’a poussé à essayer de dissuader Jésus de se faire baptiser par lui. Il a même espéré disparaître quand le Messie est apparu. " Lui, il faut qu’il grandisse ; et moi, que je diminue," proclama-t-il (Jean 3,30). Mais le paradoxe de l’évangile - celui qui s’humilie sera exalté - s’est vérifié, et Jean a gagné une place d’honneur dans le coeur du Seigneur : " Je vous le dis : Parmi les hommes, aucun n’est plus grand que Jean," (Luc 7, 28). Efforçons-nous à diminuer chaque jour de sorte que Jésus puisse grandir dans nos pensées, nos paroles et nos actions.

2. Solidarité. Jésus s’est dépouillé de la gloire et il a assumé notre nature humaine en toutes choses excepté le péché. Pleinement homme, il a obéi aux lois de la nature. Il est né d’une femme et il a grandi de la petite enfance à l’adolescence à l’âge adulte avec toutes les limitations physiques que nous éprouvons. Il est né dans la pauvreté, il a travaillé, et il a grandi en sagesse, en taille et en grâce, sous le regard de Dieu et des hommes. Il nous a montré la dignité de notre état, plein de limites mais néanmoins capable d’aimer. Le Seigneur a accepté le baptême de Jean par humilité et par solidarité pour notre humanité déchue. Il s’en est servi pour nous encourager à grandir en humilité et à participer ainsi à sa divinité : "A tous ceux qui l’ont reçu, ceux qui croient en son nom, il leur a donné de pouvoir devenir enfants de Dieu. Ils ne sont pas nés de la chair et du sang, ni d’une volonté charnelle, ni d’une volonté d’homme : ils sont nés de Dieu." (Jean 1,12-13).

3. Né de l’esprit. Les choix de Jésus sont régis par des motivations spirituelles (l’amour pour son Père et son amour pour nous). Il n’y avait en lui ni le plus petit résidu d’intérêt personnel ni de désir de la chair. L’Esprit Saint a régné dans sa vie, de telle sorte qu’il pouvait faire la distinction claire : " Ce qui est né de la chair n’est que chair ; ce qui est né de l’Esprit est esprit." Il nous a également enseigné que c’est l’Esprit qui prend l’initiative, et nous devons donc correspondre à ses incitations. " Le vent souffle où il veut : tu entends le bruit qu’il fait, mais tu ne sais pas d’où il vient ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né du souffle de l’Esprit. "(Jean 3,6-8).

Dialogue avec le Christ Seigneur, tu connais mes pensées les plus secrètes. Tu connais les motifs cachés de mes choix. Purifie-les et fais que mes pensées, mes paroles et mes actions soient toujours régies par la foi, l’espérance et l’amour.

Résolution Aujourd’hui je serai spécialement attentif aux invitations de l’Esprit Saint.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales