Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : samedi 3 juin 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

L’Apôtre favori du Christ

Saint Jean 21, 20-25

Jésus ressuscité venait d’annoncer à Pierre par quel genre de mort il rendrait gloire à Dieu. En se retournant, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait. (C’est lui qui, pendant le repas, s’était penché sur la poitrine de Jésus pour lui dire : « Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? ») Pierre, voyant ce disciple, dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? » Jésus lui répond : « Si je veux qu’il reste jusqu’à ce que je vienne, est-ce ton affaire ? Mais toi, suis-moi. » Ainsi se répandit parmi les frères l’idée que ce disciple ne mourrait pas. Or, Jésus n’avait pas dit à Pierre : « Il ne mourra pas », mais : « Si je veux qu’il reste jusqu’à ce que je vienne, est-ce ton affaire ? » C’est lui, le disciple qui rend témoignage de tout cela, et qui l’a rapporté par écrit, et nous savons que son témoignage est vrai. Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; et s’il fallait rapporter chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait ainsi.

Prière d’introduction Seigneur je me place humblement en ta présence, aujourd’hui, conscient de l’importance de ce temps avec toi ; je sais que j’ai un grand besoin de ta grâce.

Demande Seigneur Jésus, je te prie de mettre en mon cœur un ardent désir pour le salut des âmes. Aide-moi aussi à mieux penser à la manière dont je peux servir les autres au cours de mes tâches et engagements de ce jour.

Points de réflexion

1. Jean connaissait le cœur du Christ.
« Que l’Apôtre Jean qui plaça sa tête sur la poitrine du Christ et connut ainsi les secrets du ciel et nous dévoila la sagesse cachée de la Parole Divine , que donc, ce disciple favori de Jésus ...nous entraîne vers une connaissance convaincante et plus profondément ressentie du Christ : qu’il nous aide également à devenir les vrais amis et confidents du Seigneur, en ressentant sa présence au plus profond de notre cœur, de façon à être vraiment en communion avec lui et le Père, par conséquent avec nos frères et nos sœurs, et à être des proclamateurs convaincus et convaincants de ce que nous avons « vu » et « touché » de la Parole de vie. » (Jean Paul II, Audience générale, 20 Décembre 1990). Sans cette connaissance personnelle et intime du cœur de Jésus, tout le reste est vraiment insupportable. Nous avons besoin de passer du temps de qualité avec le Christ ; de vraiment faire de notre temps de prière un dialogue personnel et intime avec lui... C’est la seule façon de trouver force et enthousiasme pour la mission.

2. Les richesses sans limites du Christ. Qu’est-ce que l’Esprit Saint nous appelle à découvrir pardessus tout dans nos vies chrétiennes ? En premier lieu, il nous permet de pénétrer plus profondément les richesses sans limites du Christ. Saint Jean conclut son évangile avec l’affirmation que tous les livres du monde ne pourraient pas contenir ces richesses. Pape Paul VI a médité sur cette conclusion de l’évangile de Jean : "une fois qu’on commence à s’intéresser au Christ, son intérêt ne cesse jamais. Il y a toujours quelque chose de plus à connaître connue, à dire - infiniment plus. Saint Jean l’évangéliste termine son évangile avec cette même remarque. Tout ce qui concerne le Christ est si riche, il y a de telles profondeurs à explorer ; une telle lumière, force, joie, désir ont leur source en lui... que c’ est inconvenable, non scientifique et irrévérencieux de ne jamais penser que nous n’avons pas besoin et ne pouvons pas avancer plus loin dans la contemplation de Jésus Christ. "(Pape Paul VI, le Général Audience, février 20, 1974).

3. Donnez du temps au Christ !
« La tentation la plus courante, la plus cachée, est notre manque de foi. Elle s’exprime moins par une incrédulité déclarée que par une préférence de fait. Quand nous commençons à prier, mille travaux ou soucis, estimés urgents, se présentent comme prioritaires ; de nouveau c’est le moment de la vérité du cœur et de son amour de préférence. Tantôt nous nous tournons vers le Seigneur comme le dernier recours : mais y croit-on vraiment ? » (CEC, no. 2732). Tel est le test. Nous voyons ainsi l’importance du Christ dans notre vie : où se place-t-il dans notre emploi du temps ? Est-ce que nous donnons au Seigneur le meilleur moment de notre journée ? Ou essayons-nous de le placer comme nous pouvons ? La prière est l’oxygène de l’âme et le vrai moteur de l’apôtre : sans le Christ nous ne porterons aucun fruit dans l’apostolat. « Sans moi, vous ne pouvez rien faire. » (Jn. 15, 5)

Dialogue avec le Christ Jésus, je sais que tu es venu dans le monde avec le grand désir de sauver tous les âmes. Je veux partager cette même passion pour les âmes. Embrase mon cœur et aide-moi à devenir un apôtre engagé de ton amour.

Résolution Un amour renouvelé et un engagement à une prière fervente, avec la conscience que c’est le secret d’un apostolat fructueux.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales