Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : mercredi 28 juin 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez

Saint Matthieu 7,15-20

Comme les disciples s’étaient rassemblés autour de Jésus sur la montagne, il leur disait : ” Méfiez-vous des faux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, mais au-dedans ce sont des loups voraces. C’est à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. On ne cueille pas du raisin sur des épines, ni des figues sur des chardons. C’est ainsi que tout arbre bon donne de beaux fruits, et que l’arbre mauvais donne des fruits détestables. Un arbre bon ne peut pas porter des fruits détestables, ni un arbre mauvais porter de beaux fruits. Tout arbre qui ne donne pas de beaux fruits est coupé et jeté au feu. C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez. ”

Prière d’introduction Père, tu nous as envoyé ton Fils Jésus pour nous enseigner la Vérité. Je désire ardemment mieux le connaître afin de mieux le suivre. Son enseignement est limpide, un rempart pour ma vie. Je voudrais tant porter de bons fruits dans ma vie. Inspire-moi, mon Dieu, tout ce qui est nécessaire afin de porter de beaux fruits pour ton Royaume.

Demande Père, donne-moi le courage d’être témoin de ta vérité.

Points de réflexion

1. Méfiez-vous des faux prophètes. « Tout ce qui brille n’est pas or. » Les voies qui conduisent à l’oubli de soi comme celle qui conduisent à l’égoïsme promettent toutes les deux le bonheur, cependant, une seule voie y mène vraiment. Jésus et son Eglise nous invite à entrer librement dans cet amour qui donne vie en mourant à soi-même et en apprenant à aimer la vérité de Dieu. Le Malin et ses alliés, d’un autre côté, nous attirent vers un bonheur factice qui finalement sépare l’homme de Dieu et sème la division. Les forces du mal promettent le bonheur mais à la fin, tout ce qu’ils transmettent est le néant et la mort.
«  La plus grande déception et la source profonde du malheur est l’illusion de trouver la vie en excluant Dieu, de trouver la liberté en supprimant les vérités morales et la responsabilité personnelle. » (Jean Paul II, homélie du 28 juillet 2002)

2. Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Jésus nous dit de ne pas juger les intentions d’une personne. D’autre part, il nous rappelle qu’avec certaines personnes, certains groupes, certaines activités ou milieux, il faut agir avec discernement. Ce processus de discernement déterminera les choix de notre propre vie. Si je proclame que je suis chrétien, ma vie doit porter les fruits que Jésus demande à ceux qui le suivent. Saint Paul nous révèle quelques uns des fruits qu’on doit s’attendre à trouver chez un chrétien : « Le fruit de l’Esprit est amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi. »
(Galates 5,22-23). Ce qui ne veut pas dire qu’une personne bonne ne s’irritera pas, ne sera pas égoïste ou ne manquera pas de douceur de temps à autre. Le péché affecte chacun de nous. Mais quand les fruits énumérés par saint Paul se retrouvent constamment dans la vie d’une personne, nous pouvons reconnaître que la source de ce fruit est bonne.

3. Un bon arbre ne peut pas porter de mauvais fruits. Tout comme Dieu ne peut produire quoi que ce soit de mauvais, la grâce ne peut pas produire de mauvais fruits. Dans la vie spirituelle, la grâce de Dieu est la source première du bon fruit. Par conséquent, quand nous coopérons librement avec cette grâce, le résultat est toujours le bon fruit de la sainteté et notre transformation en Christ. C’est à cette conclusion qu’arriva le Bon Larron. Dans sa souffrance sur la croix aux côtés de Jésus, il put être un témoin silencieux de la patience, de l’amour et de la miséricorde avec les quelles Jésus répondait à la haine et à la méchanceté dont on l’accablait. Dans ce moment de grâce, il put reconnaître que seulement un homme véritablement bon pouvait manifester un tel degré de pardon et d’oubli de soi.

Dialogue avec le Christ Seigneur, tu me demandes de porter un fruit qui soit bon, un fruit qui demeure. Donne-moi la grâce de porter le fruit que tu attends de moi. Mon coeur est prêt, donne-moi la force nécessaire. Dépose la semence de ta bonté dans mon âme et je l’arroserai avec soin. Mère très pure, fais que mon coeur soit tout à Jésus.

Résolution Aujourd’hui, je prendrai dix minutes pour réfléchir longuement sur les fruits spirituels dont parle saint Paul pour déterminer quels sont ceux sur lesquels je dois me concentrer.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales