Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 29 juin 2022 - Saint Pierre et Saint Paul
Date : dimanche 8 octobre 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

La main affectueuse de la providence de Dieu

Saint Marc 10, 2-16

Un jour, des pharisiens abordèrent Jésus et, pour le mettre à l’épreuve, ils lui demandaient : « Est-il permis à un mari de renvoyer sa femme ? » Jésus dit : « Que vous a prescrit Moïse ? » Ils lui répondirent : « Moïse a permis de renvoyer sa femme à condition d’établir un acte de répudiation. » Jésus répliqua : « C’est en raison de votre endurcissement qu’il a formulé cette loi. Mais, au commencement de la création, il les fit homme et femme. A cause de cela, l’homme quittera son père et sa mère, il s’attachera à sa femme, et tous deux ne feront plus qu’un. Ainsi, ils ne sont plus deux, mais ils ne font qu’un. Donc, ce que Dieu a uni, que l’homme ne le sépare pas ! » De retour à la maison, les disciples l’interrogeaient de nouveau sur cette question. Il leur répond : « Celui qui renvoie sa femme pour en épouser une autre est coupable d’adultère envers elle. Si une femme a renvoyé son mari et en épouse un autre, elle est coupable d’adultère. » On présentait à Jésus des enfants pour les lui faire toucher ; mais les disciples les écartèrent vivement. Voyant cela, Jésus se fâcha et leur dit : « Laissez les enfants venir à moi. Ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent. Amen, je vous le dis : celui qui n’accueille pas le royaume de Dieu à la manière d’un enfant n’y entrera pas. » Il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains.

Prière d’introduction Seigneur Jésus, je me mets humblement en ta présence et je place cette journée entre tes mains. J’essaye souvent de guider les événements selon mes propres désirs et fantaisies. Tu vois bien les résultats ! Je sais que je dois devenir comme un enfant devant toi.

Demande Père très aimant, aide-moi à avoir confiance en toi aujourd’hui.

Points de réflexion

1. L’homme met Dieu à l’épreuve. Dans l’évangile d’aujourd’hui, les Pharisiens mettent Jésus à l’épreuve et mettent en doute le plan de Dieu. Comme nous sommes fiers parfois dans notre rapport avec Dieu ! Qui sommes-nous pour examiner Dieu ? Le livre de Job nous rappelle que quand nous examinons Dieu, nous finissons par être moulus comme le blé : " Qui est cet homme qui obscurcit mes décisions et parle de ce qu’il ne sait pas ? Allons, prends tes armes comme un brave : je vais t’interroger et tu m’instruiras."(Job 38,1-2). Nous ne pouvons répondre de manière censée qu’en répétant la réponse de Job : " J’ai parlé à la légère ; que pourrais-je répondre ? Je mets ma main sur la bouche et je me tais. J’ai déjà trop parlé, je ne recommencerai plus ! " (Job 40, 4-5). Est-ce que je remets en question parfois la providence de Dieu en me plaignant, "Seigneur, pourquoi me fais-tu souffrir ?"

2. La recherche de la sagesse. Quand une question est posée avec humilité et avec le désir d’apprendre, Dieu révèle la vérité avec patience et amour. Nous voyons ceci clairement avec les récits parallèles d’une annonce miraculeuse chez Zacharie et Marie (cf. Luc 1,5-38). Comparons les deux récits. Zacharie, quand il apprend que son épouse Elisabeth porte le précurseur du Seigneur, répond à l’ange de Dieu, " Comment puis-je croire cela ? Je suis un vieillard, ma femme est très âgée ! "(Luc 1,18). Marie, en revanche, demande sincèrement à l’ange qui lui dit qu’elle enfantera le Messie, : " Comment cela se fera-t-il puisque je n’ai pas de relations avec un homme ?" (Luc 1,34) Parce qu’il a posé ces questions, Zacharie devient sourd-muet et à Marie est accordée la grâce de la maternité virginale.

3. Devenir comme des enfants. Ce que Jésus aime tant chez les enfants est leur sincérité, leur simplicité et leur pureté. Au lieu de douter de la providence de Dieu, ils acceptent tout joyeusement, avec une confiance simple. Ai-je les mêmes attitudes envers le Père céleste ? Est-ce que j’ai appris à découvrir la main affectueuse de sa providence dans chaque événement et chaque circonstance de ma vie ? Est-ce que je le remercie de toutes les grâces qu’il me prodigue chaque jour ?

Dialogue avec le Christ Seigneur, aujourd’hui je veux être plus humble. Apprends-moi le chemin de l’enfance spirituelle. Aide-moi à ne pas m’ériger en juge de tes décisions, mais à accepter simplement toutes les circonstances tu as permises dans ma vie. Prends-moi par la main. Marche avec moi et protége-moi des ennemis qui pourraient m’assiéger. Je désire être ton enfant.

Résolution Aujourd’hui je m’arrêterai au moins une fois pour remercier Dieu pour toutes les grâces j’ai reçues de sa providence affectueuse.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales