Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : mercredi 27 décembre 2006 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Pas de limite au don de soi

Saint Jean 21, 20-25

Jésus ressuscité venait d’annoncer à Pierre par quel genre de mort il rendrait gloire à Dieu. En se retournant, Pierre aperçoit, marchant à leur suite, le disciple que Jésus aimait. (C’est lui qui, pendant le repas, s’était penché sur la poitrine de Jésus pour lui dire : « Seigneur, quel est celui qui va te livrer ? ») Pierre, voyant ce disciple, dit à Jésus : « Et lui, Seigneur, que lui arrivera-t-il ? » Jésus lui répond : « Si je veux qu’il reste jusqu’à ce que je vienne, est-ce ton affaire ? Mais toi, suis-moi. » Ainsi se répandit parmi les frères l’idée que ce disciple ne mourrait pas. Or, Jésus n’avait pas dit à Pierre : « Il ne mourra pas », mais : « Si je veux qu’il reste jusqu’à ce que je vienne, est-ce ton affaire ? » C’est lui, le disciple qui rend témoignage de tout cela, et qui l’a rapporté par écrit, et nous savons que son témoignage est vrai. Il y a encore beaucoup d’autres choses que Jésus a faites ; et s’il fallait rapporter chacune d’elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l’on écrirait ainsi.

Prière d’introduction Mon Créateur et mon Rédempteur, je crois en ta puissance sanctifiante dans ma vie. Malgré toutes mes faiblesses, j’ai confiance, tu m’entraînes vers la sainteté. Accepte ces instants de dialogue sincère avec toi comme l’expression de mon amour. Amen.

Demande Seigneur, ne permets jamais que je mette des limites au don de moi-même. Transforme ma vie et moi-même en don perpétuel pour toi, qui mérites tout mon amour.

Points de réflexion

1. La bonté multiple du don de soi du Christ. « Les nombreuses autres choses que fit Jésus » complèteraient encore le récit édifiant de Dieu fait homme, notre frère, qui est venu au monde pour nous enseigner par son corps et par sa vie, une loi fondamentale de notre propre nature : nous ne pouvons nous accomplir nous-mêmes qu’en nous donnant constamment et généreusement. Jean fut témoin de la façon remarquable dont le Christ vivait cette loi dans sa propre vie : dans la chaleur qu’il irradiait, dans sa tendresse, dans sa magnanimité, dans sa miséricorde - avec tant de nuances et de détails qu’aucun livre ne pourrait décrire toute la richesse, la profondeur et la beauté éternelle de la personne de Jésus Christ.

2. Pour le don de soi, le ciel est la limite. En suivant un Sauveur aussi merveilleux, nous ne devons jamais mettre de limite au don que nous pouvons faire de nous-même. Dans ce sens, le Christ nous invite à laisser nos esprits, nos imaginations et nos cœurs inventer des possibilités de don de soi plus élevées. Comme l’a dit le Saint Père « Le Dieu de l’Alliance a confié la vie de tout homme à l’autre, à son frère, selon la loi de la réciprocité de donner et de recevoir, du don de soi et de l’accueil de l’autre. A la plénitude des temps, en s’incarnant et en donnant sa vie pour l’homme, le Fils de Dieu a montré quelle hauteur et quelle profondeur peut atteindre cette loi de la réciprocité. Par le don de son Esprit, le Christ confère un sens et un contenu nouveaux à la loi de la réciprocité, au fait de confier l’homme à l’homme. L’Esprit, qui est artisan de communion dans l’amour, crée entre les hommes une fraternité et une solidarité nouvelles, véritable reflet du mystère de don et d’accueil mutuels de la Très Sainte Trinité. L’Esprit lui-même devient la loi nouvelle qui donne aux croyants la force et fait appel à leur responsabilité pour qu’ils vivent mutuellement le don de soi et l’accueil de l’autre, en participant à l’amour de Jésus Christ, et cela à sa mesure. » (L’Evangile de la Vie, 76)

3. L’Eucharistie : icône de ce que signifie devenir un « Don sans fin ». Il n’y a aucun doute, Jean et les autres Apôtres grandirent dans leur compréhension du mystère du Christ, particulièrement dans le mystère de l’Eucharistie. Combien de livres pourraient être écrits sur ce sujet ! En essayant de mesurer les profondeurs d’un tel don, cependant, ils se rendirent compte que les mots devenaient insuffisants au bout d’un moment. La part de notre nature qui nous pousse au don est un mystère également, relié au Christ Sauveur du monde et relié finalement à notre destinée éternelle. L’Eucharistie est la synthèse qui fait comprendre ce qu’est un ‘un don sans fin’. Chacun de nous est appelé à devenir un « don sans fin » à Dieu et à l’humanité, une icône vivante de ce que toute vie chrétienne devrait être réellement.

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, donne-moi la grâce de te faire un don total de moi-même ; permets-moi de devenir eucharistie avec toi et de devenir un don total pour toi, par mes efforts pour aimer, servir et me donner à mes frères. Donne-moi la force, la perspicacité et la constance de vivre la loi du don de soi afin d’atteindre la plénitude de ma vocation humaine et chrétienne. Amen.

Résolution Je ferai un nouvel examen de ma hiérarchie des valeurs et de l’engagement le plus important de ma vie et je me libérerai de ce que je découvrirai qui me lie trop à l’amour de moi-même.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales