Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : mardi 15 janvier 2008 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Résistance démoniaque au Royaume

Saint Marc 1, 21-28

Jésus, accompagné de ses disciples, arrive à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là, il enseignait. On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes. Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit mauvais, qui se mit à crier : « Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu. » Jésus l’interpella vivement : « Silence ! Sors de cet homme. » L’esprit mauvais le secoua avec violence et sortit de lui en poussant un grand cri. Saisis de frayeur, tous s’interrogeaient : « Qu’est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, proclamé avec autorité ! Il commande même aux esprits mauvais, et ils lui obéissent. » Dès lors, sa renommée se répandit dans toute la région de la Galilée.

Prière d’introduction Seigneur, aide-moi à mettre de coté toutes mes distractions afin que je puisse me concentrer sur toi pendant cette méditation. Ce temps de prière est précieux et je ne veux rien en perdre, pas même un instant.

Demande
Seigneur, accorde-moi un grand amour de ton Eglise.

Points de réflexion

1. Problème d’autorité ? Les gens admiraient l’autorité de Jésus. Elle n’était ni agressive ni arrogante. Elle était remplie d’amour. Ils avaient soif d’une direction - L’autorité de Jésus leur donnait l’assurance que, s’ils le suivaient, ils se dirigeraient sur le bon chemin vers Dieu. Cela ne ressemble certainement pas à une approche « Woodstock » de la vie. La révolte n’amène pas le bonheur. En nous soumettant à l’autorité de Jésus, nous nous plaçons au dessus de la confusion qui nous entoure et trouvons la paix réelle.

2. Les démons croient et pourtant tremblent. Les rebelles paraissent romantiques. Mais, dans cette histoire, un regard sur le pauvre démon suffit pour nous convaincre à quel point cette idée est absurde. Ces démons sont l’ultime exemple d’une existence de frustration. Créés pour la gloire, ils en sont réduits, dans ce cas particulier, à interpeller le Seigneur dans la synagogue et à tourmenter l’âme malheureuse en leur possession. Le diable n’a aucun pouvoir sur le Christ. Sa seule parole suffit à faire fuir les démons. N’ayons jamais peur du diable si nous marchons avec le Christ.

3. Tous étaient étonnés. La parole d’autorité du Christ laisse les foules pleines d’étonnement. Si nous donnons au Seigneur l’opportunité d’exercer son autorité dans nos vies, nous aussi serons étonnés. Nous devons le laisser s’occuper de nous, et nous verrons de réels changements. Nous abandonnerons derrière nous les anciens et tristes chemins du péché et nous découvrirons de nouveaux chemins pour mener une vie de vertu authentique.

Dialogue avec le Christ Seigneur, merci pour la clarté et le sens que ton appel a donné à ma vie. Par ton amour, tu m’as montré comment arriver au ciel, et cela me remplit de joie.

Résolution Je défendrai l’Eglise lors de mes conversations.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales