Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 4 juillet 2022 - Saint Berthe
Date : jeudi 17 janvier 2008 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Guéris-moi, Seigneur !

Saint Marc 1, 40-45

Un lépreux vient trouver Jésus ; il tombe à ses genoux et le supplie : « Si tu le veux, tu peux me purifier. » Pris de pitié devant cet homme, Jésus étendit la main, le toucha et lui dit : « Je le veux, sois purifié. » A l’instant même, sa lèpre le quitta et il fut purifié. Aussitôt Jésus le renvoya avec cet avertissement sévère : « Attention, ne dis rien à personne, mais va te montrer au prêtre. Et donne pour ta purification ce que Moïse prescrit dans la Loi : ta guérison sera pour les gens un témoignage. » Une fois parti, cet homme se mit à proclamer et à répandre la nouvelle, de sorte qu’il n’était plus possible à Jésus d’entrer ouvertement dans une ville. Il était obligé d’éviter les lieux habités, mais de partout on venait à lui.

Prière d’introduction Jésus, merci de me donner cette occasion de contempler ta miséricorde et de ton amour infini pour moi. J’ai besoin de ta main qui guérit pour devenir le saint que tu veux que je sois. Je sais que tu veux me guérir parce que tu m’as donné le don de la foi - pour te connaître et pour t’aimer et pour trouver la joie en te suivant.

Demande Seigneur, touche mon cœur et guéris-moi.

Points de réflexion

1. J’ai besoin de guérison. Comme le lépreux de cet évangile, moi aussi j’ai besoin de guérir. Il est venu humblement comme un mendiant, n’ayant aucune manière de rembourser Jésus pour un si grand acte de bonté. Mais son humilité a été fondée sur la foi. Il mettait sa confiance dans le passage de l’Ecriture, " Ne repousse pas celui qui supplie dans la détresse, ne détourne pas du pauvre ton visage. " (Ecc 4,4). Il a insisté avec déférence. Il n’avait aucun doute que Jésus pouvait le guérir, que Jésus s’intéresserait à un lépreux insignifiant et anonyme. Il demandait un miracle et il savait que Jésus l’accorderait. Il savait aussi qu’il ne méritait pas un tel geste de miséricorde. Et si Jésus refusait sa demande, il était prêt à l’accepter.

2. Pris de pitié. Jésus a été pris de pitié. Il a étendu sa main pour toucher le lépreux, révélant ainsi la volonté de Dieu le Père avec tendresse : "Je le veux. Sois purifié." Jésus a été ému par la foi humble du lépreux, encore plus que par sa lèpre. La supplique du lépreux a touché le cœur même de la mission du Rédempteur. Jésus ne désire rien de plus que d’ôter le péché et ses conséquences : Jésus Christ " est venu dans le monde pour sauver les pécheurs " (1 Timothée 1,15) et il dit, "moi je suis venu pour que les hommes aient la vie, pour qu’ils l’aient en abondance. " (Jean 10,10). Le geste de charité envers le lépreux annonce la mort rédemptrice du Christ pour toute l’humanité. Comme l’a écrit saint Paul : "Alors que nous n’étions encore capables de rien, le Christ, au temps fixé par Dieu, est mort pour les coupables que nous étions. Accepter de mourir pour un homme juste, c’est déjà difficile ; peut-être donnerait-on sa vie pour un homme de bien. Or, la preuve que Dieu nous aime, c’est que le Christ est mort pour nous alors que nous étions encore pécheurs. "(Romains 5, 6-8). Jésus veut toucher mon cœur et me guérir, moi aussi. Je le crois. Tout ce que j’ai à faire c’est de l’approcher avec l’humilité et foi et de le laisser faire.

3. Transformé pour toujours. La rencontre avec Jésus a changé pour toujours la vie du lépreux. C’était une rencontre d’amour. Chaque rencontre exige que quelqu’un prenne l’initiative. Bien que le lépreux soit celui qui ait approché Jésus, n’est-ce pas Jésus le premier qui s’est rendu accessible à lui ? De la même manière, Jésus avait initié la rencontre avec ses premiers disciples en permettant à André et à Jean de demander, "Rabbi, où demeures-tu ?" (Jean 1,38). Seigneur Jésus, tu entres dans ma vie parce que tu veux que je devienne un saint pour toujours. N’est-ce pas toi, Seigneur, aimable et doux, qui m’invite : "Venez à moi, vous tous qui peinez sous le poids du fardeau, et moi, je vous procurerai le repos. " (Matthieu 11, 28) ?

Dialogue avec le Christ Seigneur Jésus, tu es si bon avec moi ! Merci de m’aimer tant. Tu souhaites me remplir de ton amour, me guérir de ma lèpre de mes péchés. Permets-moi de recevoir ton amour qui guérit, confiant que chaque fois que je me mets à genoux devant toi pour implorer ton pardon, tu es saisi de pitié, tu viens me toucher et me purifier.

Résolution Aujourd’hui, j’imiterai l’amour compatissant de Dieu dans ma propre vie avec tous ceux que je rencontre : famille, collègues, amis.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales