Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 décembre 2018 - Saint Jean de la Croix
Date : vendredi 9 décembre 2005 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Les vrais critères du Christ

Saint Matthieu 11, 16-19

Jésus déclarait aux foules : « A qui vais-je comparer cette génération ? Elle ressemble à des gamins assis sur les places, qui en interpellent d’autres : ’Nous vous avons joué de la flûte, et vous n’avez pas dansé. Nous avons entonné des chants de deuil, et vous ne vous êtes pas frappé la poitrine.’ Jean Baptiste est venu, en effet ; il ne mange pas, il ne boit pas, et l’on dit : ’C’est un possédé’ ! Le Fils de l’homme est venu : il mange et il boit, et l’on dit : ’C’est un glouton et un ivrogne, un ami des publicains et des pécheurs.’ Mais la sagesse de Dieu se révèle juste à travers ce qu’elle fait. »

Prière d’introduction Mon Doux Jésus, à quoi puis-je comparer ton amour pour moi ? Je crois en ta puissance et en ta grâce. Je te supplie d’orienter tous mes désirs, tous mes actes et tous mes efforts vers la sainteté. Je veux avoir les mêmes critères que toi. Je veux disparaître de sorte que tu puisses vivre en moi et m’employer comme instrument de ta grâce, pour le bien de ceux qui m’entourent.

Demande Seigneur, aide-moi à ne pas me laisser mener par l’esprit du monde. Donne-moi la grâce d’être tout à toi et pour toujours.

Points de réflexion

1. Notre Génération. "A qui vais-je comparer cette génération ?" Ces paroles quelque peu ironiques du Christ s’appliquent à notre société d’aujourd’hui et peignent un tableau clair du comportement humain. Nous sommes immergés dans une société qui n’offre que des biens de consommation et des occasions de plaisir où l’on nie la transcendance et dans laquelle on rend un culte aux idoles de l’argent, du plaisir, de la domination. L’évangile d’aujourd’hui nous parle de ceux qui jugent de manière négative les manières de faire de Jean Baptiste et du Christ. La société d’aujourd’hui fait sans arrêt les mêmes reproches au Christ. Il est critiqué pour son humilité, parce qu’il enseigne de ne pas écraser le petit, parce qu’il invite à la pureté du cœur, parce qu’il insiste sur l’aspect passager des choses matérielles, parce qu’il nous invite à nous sacrifier pour la réparation du péché, parce qu’il nous demande de pardonner, même à nos ennemis. Rien de ce que le Christ enseigne n’est agréé par le monde d’aujourd’hui. Et moi, comment est-ce que les jugements du monde m’affectent-ils ? Mes décisions sont-elles fondées sur les critères du Christ ou est-ce que moi aussi je les critique parfois ? Est-ce que je suis prêt à accepter un christianisme sans croix ? Est-ce que j’accepterai aujourd’hui que le Christ pardonne à quelqu’un qui m’aurait fait du mal ? Qu’est-ce que j’aime le plus, le Christ ou mes possessions ?

2. Que disent-ils ? Le Christ raconte dans cette parabole ce qu’ils disent. Ce que les autres disent n’intéresse Jésus ici que dans la mesure où leurs paroles illustrent leur endurcissement de cœur et leur refus de le suivre. La façon d’être, d’agir du Christ n’est pas affectée par ce que les autres disent. Cette parabole est un avertissement à ceux qui se préoccupent de ce que le monde dit. Le Christ veut nous montrer ici un exemple à ne pas imiter. La pire tragédie serait qu’un jour le Christ nous regarde et qu’il ait le cœur brisé par notre refus de suivre sa parole et son exemple, ayant préféré plaire au monde en adoptant les critères du monde.

3. Que dit le Christ ? Nous devrions nous demander : non pas "que disent-ils ?", mais plutôt, "que dit le Christ ?" Que dit Jésus- Christ au sujet de mes actions, que pense-t-il de ma vie ? Le véritable respect de Dieu devrait remplacer le respect humain souvent centré sur nous-mêmes. Un chrétien authentique a le cœur fixé sur le Christ et ne se soucie pas de l’ opinion des autres. Un vrai chrétien ne laisse aucun autre point de vue corrompre le sien ni l’éloigner du seul vrai chemin."Tu n’es pas plus saint parce qu’ils te louent, ni pire parce qu’ils te critiquent. Tu es tout simplement ce que tu es et tu ne peux pas te considérer plus grand que ce que Dieu pense de toi." (L’Imitation de Jésus-Christ, II, c. 6, n. 12)

Dialogue avec le Christ Très cher Jésus, merci de tes commandements qui me libèrent de moi-même. Merci de m’avoir donné comme guide l’Eglise et le Saint Père. Merci pour ta parole de vie qui m’est rendue présente à travers les évangiles. Je te supplie de ne jamais me laisser négliger ces dons ni les corrompre. Sois au centre de ma vie, de mes choix et de mes décisions, de sorte que tout ce que je fais soit pour toi et pour ton royaume. Amen.

Résolution Aujourd’hui je serai particulièrement attentif à accomplir mes engagements, même lorsque cela froisse mon respect humain.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales