Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 1er juillet 2022 - Saint Thierry
Date : mardi 17 février 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Ayons de la mémoire

Saint Marc 8, 14-21

Les disciples avaient oublié de prendre du pain, et ils n’avaient qu’un seul pain avec eux dans la barque. Jésus leur faisait cette recommandation : « Attention ! Prenez garde au levain des pharisiens et à celui d’Hérode ! » Ils discutaient entre eux sur ce manque de pain. Il s’en aperçoit et il leur dit : « Pourquoi discutez-vous sur ce manque de pain ? Vous ne voyez pas ? Vous ne comprenez pas encore ? Vous avez le cœur aveuglé ? Vous avez des yeux et vous ne regardez pas, vous avez des oreilles et vous n’écoutez pas ? Vous ne vous rappelez pas ? Quand j’ai rompu les cinq pains pour cinq mille hommes, combien avez-vous ramassé de paniers pleins de morceaux ? » Ils lui répondirent : « Douze.- Et quand j’en ai rompu sept pour quatre mille, combien avez-vous rempli de corbeilles en ramassant les morceaux ? » Ils lui répondirent : « Sept. » Il leur disait : « Vous ne comprenez pas encore ? »

Réflexion

1. Une mauvaise interprétation. Jésus veut expliquer quelque chose de
profond aux disciples : la nécessité de se méfier du levain des
Pharisiens et d’Hérode. Il se réfère à leur esprit d’hypocrisie et
à leur manque de sincérité. Pourtant les disciples ne comprennent pas. Ils pensent que Jésus leur reproche d’avoir oublier d’apporter suffisamment de pain. Combien de fois est-ce que j’interprète mal ce que Jésus essaye de me dire ? Pourquoi
est-ce que je suis si sûr que mon interprétation des circonstances
de la vie est la bonne ? Est-ce que je prend le temps de m’interroger sur
la véritable signification des événements ?

2. La dureté du cœur. L’évangile attribue cette fausse interprétation
des disciples à leur dureté du cœur, qui leur empêche de voir
et d’entendre la vérité. Ils se regardent eux-mêmes et ils s’inquiètent de
de ne pas avoir apporté assez de pain. Leurs esprits sont
embrouillés par leurs sens (la faim) et par leur fierté (leur contrariété d’être dans l’erreur).
Est-ce la poursuite du plaisir et l’agrandissement de mon
‘moi’ la norme par laquelle je vois et je juge les circonstances
de la vie ? Ou est-ce que j’ai appris la leçon de l’humilité, pour
voir, juger, et agir comme le fait le Christ ?

3. Comprendre en se rappelant. Jésus corrige ses disciples en les
invitant à se rappeler les miracles qu’il a accompli. En se souvenant de
la multiplication des pains, les disciples oublient leur souci
de l’erreur humaine commise et ils voient tout avec une
perspective surnaturelle. Est-ce que je prends le temps de me souvenir
des nombreuses choses que Dieu a faites pour moi, les miracles qu’il a
accomplis dans ma vie ? Réfléchir sur l’oeuvre de Dieu dans
ma vie m’aide à me détacher des petits problèmes du
quotidien, afin de mettre son royaume en premier.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, je veux être complètement ouvert
pour T’écouter avec une totale franchise du cœur. Aide-moi à
me rappeler les nombreux fois où Tu as été présent dans ma
vie afin de voir tout avec une perspective surnaturelle. Aide-moi à ne
jamais m’enfermer dans mes problèmes, de ne jamais m’arrêter à
mes imperfections mais de voir toujours
Ta grandeur et Ton amour en toutes choses.

Résolution

Je ferai un effort de me rappeler ce que Dieu a fait pour moi dans le passé.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales