Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 14 mai 2021 - Saint Matthias
Date : dimanche 22 février 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Donnez, et il vous sera donné

Luc 6, 27-38

Jésus déclarait à la foule : « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent. Souhaitez du bien à ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous calomnient. A celui qui te frappe sur une joue, présente l’autre. A celui qui te prend ton manteau, laisse prendre aussi ta tunique. Donne à quiconque te demande, et ne réclame pas à celui qui te vole. Ce que vous voulez que les autres fassent pour vous, faites-le aussi pour eux. Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs en font autant. Si vous prêtez quand vous êtes sûrs qu’on vous rendra, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? Même les pécheurs prêtent aux pécheurs pour qu’on leur rende l’équivalent. Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien espérer en retour. Alors votre récompense sera grande, et vous serez les fils du Dieu Très-Haut, car il est bon, lui, pour les ingrats et les méchants. Soyez miséricordieux comme votre Père est miséricordieux. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés. Pardonnez, et vous serez pardonnés. Donnez, et vous recevrez : une mesure bien pleine, tassée, secouée, débordante, qui sera versée dans votre tablier ; car la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. »

Réflexion

1. Aimez vos ennemies. Nous ne sommes pas tous entourés de personnes
qui nous détestent, nous maudissent ou nous frappent. Est-ce que j’ai des ennemis, moi ? Comment cette partie de l’évangile peut-elle s’appliquer à moi ? Qui sont mes ennemis ? Nous devons traiter chaque personne que nous rencontrons tout au long de notre vie avec
la même délicate charité. Si nous vivions à une époque de grande
persécution, nous serions peut-être prêts à donner notre
vie pour le Christ. Mais le plus souvent nos « ennemis », les plus difficiles à
aimer, sont des personnes que nous ne désignons pas habituellement comme des « ennemis ». Ce sont des collègues ennuyeux, des enfants bruyants, des parents qui nous agacent ou des frères ou sœurs gênants. Parfois la vertu héroïque réside en pratiquant une charité et une bonté exquises envers ces personnes qui font partie de notre quotidien.

2. Aimer ceux qui vous aiment. " Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle reconnaissance pouvez-vous attendre ? " Le Christ nous interpelle en faisant référence à notre pureté
d’intention. Quelle est ma motivation dans les choses que je fais
tous les jours ? Est-ce que j’agis uniquement et totalement pour le Christ ? Si je divisais
ma journée en minutes et si je faisais le compte des heures passées à penser à ce que je veux par rapport au temps passé à rechercher ce que le Christ veut, à
quoi mes comptes ressembleraient-ils ? Quelle est la force qui me fait avancer ? Est-ce que je m’interroge parfois sur mes intentions réelles ?

3. « Soyez miséricordieux ». La colère et l’impatience sont souvent la
conséquence d’un sentiment d’injustice. J’ai été blessé et
je vais y remédier ! Est-ce que la colère et l’impatience me dominent souvent ? Est-ce que certaines situations me font sortir de mes gonds ? Peut-être ai-je besoin d’un peu plus de miséricorde dans mon coeur. Dieu est si bon et si compatissant envers nous. A quoi ressemble mon coeur ? Est-ce que j’exige des autres une justice exemplaire tout en ignorant la "poutre" dans mon propre oeil ? Forger un coeur miséricordieux nous aidera à vivre en paix et à acquérir la sérénité en toutes occasions.

Dialogue avec Christ

Seigneur, Tu as été si bon avec moi alors
que j’ai été tant de fois d’une intolérable
exigence avec les autres. Débarrasse mon coeur de toute haine et de tout ressentiment. Que je pardonne à ceux qui m’ont offensé même
si on ne m’a jamais demandé le pardon ; même lorsque
le fautif se réjouit de l’offense qu’il a commise envers moi. Du haut de la croix, Tu
as pardonné à tes tortionnaires. Aide-moi à faire la
même chose avec les miens.

Résolution

Je passerai cinq minutes à examiner mon coeur pour voir si je garde une rancune ou de la haine contre quelqu’un, et je lui pardonnerai.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales