Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 22 mai 2019 - Sainte Julie
Date : mercredi 10 septembre 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Heureux les pauvres

Saint Luc 6, 20-26

Jésus s’était arrêté dans la plaine, et la foule l’entourait. Regardant alors ses disciples, Jésus dit :
" Heureux, vous les pauvres, car le Royaume de Dieu est à vous. Heureux, vous qui avez faim maintenant, car vous serez rassasiés. Heureux, vous qui pleurez maintenant, car vous rirez. Heureux êtes-vous, quand les hommes vous haïront, quand ils vous frapperont d’exclusion et qu’ils insulteront et proscriront votre nom comme infâme, à cause du Fils de l’homme. Réjouissez-vous ce jour-là et tressaillez d’allégresse, car voici que votre récompense sera grande dans le ciel. C’est de cette manière, en effet, que leurs pères traitaient les prophètes. "
" Mais malheur à vous, les riches ! car vous avez votre consolation. Malheur à vous, qui êtes repus maintenant ! car vous aurez faim. Malheur, vous qui riez maintenant ! car vous connaîtrez le deuil et les larmes. Malheureux êtes-vous quand tous les hommes disent du bien de vous : c’est ainsi que leurs pères traitaient les faux prophètes. »

Réflexion

1. « Regardant alors ses disciples… » Quand je contemple le Christ et que je le rencontre dans ma prière, je dois d’abord lever les yeux afin de le voir avec les yeux de la foi et, dans la foi, voir ce qu’il voit. Qui suis-je aux yeux du Christ ? Il voit au-delà de mes faiblesses et de mes péchés. Il voit ce qui est bien en moi. Il voit, à travers mes faiblesses et mes besoins, tout ce que je peux être, tout ce que je peux faire. Il voit le bonheur que je récolterai en lui donnant ma vie. Est-ce que je crois en cette vision ? Est-ce que je crois en cet amour qui voit au-delà de la faiblesse et qui connaît tout mon potentiel pour le service du Royaume ?

2. « Heureux les pauvres… » Heureux ceux qui souffrent pour le Royaume. Mais cette souffrance n’est pas seulement la pauvreté, la faim ou les pleurs. Jésus se réfère à la souffrance « à cause du Fils de l’homme. » Les choix que j’ai fait menacent-ils mon bien-être matériel ou mes petites satisfactions personnelles ? La haine, l’exclusion, les insultes, la persécution…est-ce que je souffre dans ma vie d’une quelconque quelque manière parce que j’aime et que je rends témoignage au Christ ? Ou est-ce que je vis une vie confortable imbue de fausse tolérance et de compromis ? A quel point ma vie est -elle « bénie » ?

3. « Mais malheur à vous, les riches ! » Est-il possible pour un chrétien de vivre dans une satisfaction matérielle complète, dans la légèreté, les plaisanteries et l’approbation du monde Apparemment non. Les Béatitudes, selon le Catéchisme, « nous invitent à purifier nos cœurs des instincts mauvais et de rechercher l’amour de Dieu par-dessus tout ». Notre mission nous conduit à rechercher d’abord l’amour de Dieu. Nous ne pouvons pas être heureux tant que des frères et des sœurs souffrent physiquement ou moralement. Est-ce que mon cœur est orienté vers Dieu et la mission ? Quelles sont mes priorités ? Malheur à celui qui vit pour lui-même et pour le monde !

Prière

Seigneur, purifie mes instincts mondains et ouvrent mes yeux à la vision de la foi. Aide-moi à vivre pour vous et pour mon voisin.

Résolution

Montrer de la charité en défendant quelqu’un dont on dit du mal, et me réjouir du rejet ou du ridicule que ceci m’apporte. Le faire pour le Christ, pour partager sa vie et sa mission.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales