Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 16 janvier 2019 - Saint Honorat
Date : jeudi 11 septembre 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Vos ennemis sont objets de votre amour

Saint Luc 6, 27-38

Jésus déclarait à la foule : « Je vous le dis, à vous qui m’écoutez : Aimez vos ennemis, faites du bien à ceux qui vous haïssent, bénissez ceux qui vous maudissent, priez pour ceux qui vous diffament. A qui te frappe sur une joue, présente encore l’autre ; à qui t’enlève ton manteau, ne refuse pas ta tunique. A quiconque te demande, donne, et à qui t’enlève ton bien, ne le réclame pas. Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le pour eux pareillement. Que si vous aimez ceux qui vous aiment, quel gré vous en saura-t-on ? Car même les pécheurs aiment ceux qui les aiment. Et si vous faites du bien à ceux qui vous en font, quel gré vous en saura-t-on ? Même les pécheurs en font autant. Et si vous prêtez à ceux dont vous espérez recevoir, quel gré vous en saura-t-on ? Même des pécheurs prêtent à des pécheurs afin de recevoir l’équivalent.
Au contraire, aimez vos ennemis, faites du bien et prêtez sans rien attendre en retour. Votre récompense alors sera grande, et vous serez les fils du Très-Haut, car il est bon, Lui, pour les ingrats et les méchants. " Montrez-vous compatissants, comme votre Père est compatissant.
Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés ; ne condamnez pas, et vous ne serez pas condamnés ; remettez, et il vous sera remis.
Donnez, et l’on vous donnera ; c’est une bonne mesure, tassée, secouée, débordante, qu’on versera dans votre sein ; car de la mesure dont vous vous servez pour les autres servira aussi pour vous. "

Réflexion

1. « Aimez vos ennemis ». Par sa passion et par sa mort, Jésus définit l’amour comme inconditionnel et total. Ici, Il enseigne de manière explicite que l’amour s’étend même et surtout à nos ennemis. Le don du Christ devient « total » quand il meurt sur la croix pour ses ennemis. Ceci est un amour qui ne peut venir que de Dieu seul. Nous avons été sauvés par cet amour-là ; ne devons-nous donc pas nous efforcer d’agir de même envers les autres ? Pour quoi est-ce que Dieu permet que j’aie des ennemis ? Afin de partager sa vie et son amour sans conditions. Qui sont mes ennemis et comment puis-je les aimer ?

2. Ne rien attendre en retour. Si vous aimez et si vous faites du bien seulement à ceux que qui vous font du bien en retour, votre amour n’a rien d’extraordinaire. Jésus nous lance un défi : celui d’être différent des autres, de faire plus que ne font les pécheurs, de donner sans rien attendre en retour. Etre différent, non pas afin d’attirer l’attention ou de pouvoir dire que nous avons fait plus que les autres. Non : être différent parce que c’est ainsi que nous montrons que nous sommes des « enfants du très haut ». Le monde a besoin de ce témoignage. Sinon, comment arrivera-t-il à connaître et à faire l’expérience du Très-Haut ?

3. Donner. La critique, le jugement et la condamnation des autres nous viennent si facilement. Pourtant, quand je pense à Dieu, quelle est la seule chose que je désire ? Ses dons ! La liste de tous les dons que nous espérons recevoir de Dieu, maintenant et pour l’éternité est longue. Or, comment puis-je mener une double vie : demander tant des autres et attendre tant de Dieu ? Je n’ai qu’un cœur. Je dois apprendre maintenant à donner. Je dois traduire mon amour par un don inconditionnel de moi-même. Je ne dois plus compter combien je donne ou combien les autres me doivent. Donner comme Dieu donne. Il ne se laisse jamais surpasser en générosité.

Prière

Seigneur Jésus, apprends-moi à aimer comme toi, tu aimes. Que j’apprenne à aimer les autres sans me chercher moi-même. Que mon amour révèle ta présence et ta bonté aux personnes qui m’entourent. Accorde-moi la grâce d’aimer tous mes ennemis, comme toi, tu m’as aimé.

Résolution

Trouver la personne qui m’incommode le plus ou avec laquelle je me dispute le plus. Décider de faire preuve d’un amour généreux par une parole gentille ou par un mot de pardon.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales