Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 21 juin 2022 - Saint Louis de Gonzague
Date : mercredi 3 mars 2004 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Humilité, humilité, et encore de l’humilité !

Saint Luc 11, 29-32

Comme la foule s’amassait, Jésus se mit à dire : « Cette génération est une génération mauvaise : elle demande un signe, mais en fait de signe il ne lui sera donné que celui de Jonas. Car Jonas a été un signe pour les habitants de Ninive ; il en sera de même avec le Fils de l’homme pour cette génération. Lors du Jugement, la reine de Saba se dressera en même temps que les hommes de cette génération, et elle les condamnera. En effet, elle est venue de l’extrémité du monde pour écouter la sagesse de Salomon, et il y a ici bien plus que Salomon. Lors du Jugement, les habitants de Ninive se lèveront en même temps que cette génération, et ils la condamneront ; en effet, ils se sont convertis en réponse à la proclamation faite par Jonas, et il y a ici bien plus que Jonas. »

Prière d’introduction
Seigneur Jésus, je crois en toi parce que tu es la vérité
même, et parce que tu me révèles le sens
de ma vie. Je te fais confiance parce que
tu m’attends chaque jour, tu frappes à ma porte, toujours prêt à me
pardonner, toujours prêt à m’attirer à toi dans la prière
et dans les sacrements. Je t’aime parce que tu as donné ta vie
pour moi sur la croix et parce que tu m’as enseigné à aimer. Aide-moi à progresser vers la sainteté véritable aujourd’hui et toujours. Amen.

Pétition
Seigneur, fais que je prenne conscience des
contradictions de ma vie : entre mes pensées et mes jugements
d’une part, et mes paroles et mes actions d’autre part. Fais de moi un
chrétien authentique. Protége-moi
du subjectivisme et de la vanité qui me cachent la vérité sur ma vie et ma conduite.
Donne-moi la constance, la sincérité et l’intégrité.

Réflexion

1. La sainteté n’est pas la recherche du "moi parfait ."
Nous vivons tous avec un « alter ego », cet « autre », un individu parfait, qui n’existe que dans notre imagination. Cet individu nous accompagne depuis l’enfance : c’est le champion de l’équipe de foot, la vedette de rock, l’idole d’ Hollywood que
nous avons tous rêvé de devenir. En vieillissant,
cet "individu" est peut-être devenu un scientifique de renom, le PDG
d’une grosse société, ou une artiste célèbre. Cet individu peut même être
le « superman » spirituel de nos rêves de sainteté les plus intimes. Nous imaginons facilement
que nous sommes cet individu parfait, entravé d’aucune faiblesse, d’aucune difficulté, douée d’une sainteté
immaculée. Au moins, nous avons l’intime conviction que nous pourrions un
jour devenir cet individu si seulement nous pouvions nous débarrasser de nos petits
défauts ! C’est de la pure fantaisie ! La recherche de
la sainteté n’est pas la poursuite d’un idéal, ce n’est pas la recherche d’un « moi »
parfait. Non. Seul Dieu sait à quoi ressemblera
notre sainteté ultime. Notre but n’est pas de nous transformer en cet
individu imaginaire. Notre but, c’est Jésus- Christ. Il est la source et le sommet
de notre sainteté.

2. La sainteté n’est pas non plus un sentiment subjectif de « tout va bien ». Il n’est pas rare de découvrir dans
les autobiographies de certains saints le souvenir d’une sorte de
maladresse spirituelle, un sens profond d’insuffisance face à
l’appel de Dieu. Souvent, leurs efforts pour s’abandonner à Dieu provoquent un malaise, une incertitude et des épreuves intérieures. En termes
modernes, nous pourrions dire que « ça ne va pas » pour eux. Est-ce que, débutants dans la vie spirituelle, nous expérimentons parfois quelque chose d’analogue ? Quand
nous décidons de prendre notre appel à
la sainteté au sérieux et de nous abandonner à Dieu, nous devons lui laisser
prendre les commandes. Nous devons nous
laisser aller même si cela provoque un sentiment d’insécurité . Ce n’est qu’à cette condition que nos efforts seront sincères et porteront du fruit. C’est le prix de l’amour confiant.

3. Grandir en sainteté implique grandir en humilité. Tout progrès authentique dans la vie spirituelle s’accompagne d’une conscience grandissante de
notre petitesse devant Dieu et d’une lucidité accrue face à notre péché. Comme
nous le rappelle saint Jean : "si nous disons que nous
n’avons aucun péché, nous nous trompons et la vérité n’est pas
chez nous"
(1 Jean 1:8). La sainteté ne signifie pas l’absence de défauts, ou
l’apparence extérieure d’une vie vertueuse. Au
contraire, comme la croissance en sainteté introduit notre âme plus
pleinement dans la lumière divine, Dieu nous permet ainsi de voir notre
âme de plus en plus comme Il la voit, Lui. Cela signifie que nous
découvrons notre péché, et que nous voyons les
racines de notre péché (l’orgueil et la sensualité) avec une clarté dérangeante. On comprend alors que biens des saints ont recours au sacrement de réconciliation une fois par
semaine, et parfois plus souvent ! Etre saint implique grandir en vertu et se maintenir en état de grâce, mais cela ne signifie pas l’absence de défauts,
d’échecs et de péchés véniels. Ce qui est
fondamental n’est pas d’être sans péché, mais de faire le don véritable de
soi-même à Dieu et à sa volonté . C’est peut-être pour cela que saint
Augustin a expliqué que, pour devenir saint,
trois vertus sont fondamentales : la première est l’humilité,
la seconde est l’humilité, et la troisième est... l’humilité !

Dialogue avec le Christ

Seigneur Jésus, je te loue car tu mets
la sainteté à ma portée ! Je te rends grâce car tu me
montres, jour après jour, comment grandir
dans ton amitié. Et je sais que la sainteté consiste précisément en cela : devenir ton ami. Avec Toi à mes côtés, je n’ai aucune raison
de craindre l’obscurité, le trouble, la confusion,
l’inattendu et les échecs apparents de ma vie. Aide-moi à comprendre que tu te sers de tout cela pour construire ma sainteté. Aide-moi à profiter de mes
chutes pour grandir en humilité. Ne me
laisse jamais douter de toi ; ne me laisse jamais douter de ma
vocation à la sainteté. Amen.

Résolution

Aujourd’hui, si je tombe, en une grande ou une
petite chose, j’avouerai ma faute à Dieu (avec
l’intention de confesser tout péché grave dès que
possible), je me remettrai rapidement debout, et je continuerai à avancer.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales