Catholic.net International English Espanol Deutsh Italiano Slovensko
 - 24 mars 2019 - Sainte Catherine de Suède
Date : vendredi 10 octobre 2003 | Lire l'Evangile dans son contexte
La m餩tation

 

Les méditations

Béelzéboul

Saint Luc 11, 15-26

Comme Jésus avait expulsé un démon, certains se mirent à dire : « C’est par Béelzéboul, le prince des démons, qu’il expulse les démons. » D’autres, pour le mettre à l’épreuve, lui réclamaient un signe venant du ciel. Jésus, connaissant leurs intentions, leur dit : « Tout royaume divisé devient un désert, ses maisons s’écroulent les unes sur les autres. Si Satan, lui aussi, est divisé, comment son royaume tiendra-t-il ? Vous dites que c’est par Béelzéboul que j’expulse les démons. Et si c’est par Béelzéboul que moi, je les expulse, vos disciples, par qui les expulsent-ils ? C’est pourquoi ils seront eux-mêmes vos juges. Mais si c’est par le doigt de Dieu que j’expulse les démons, c’est donc que le règne de Dieu est survenu pour vous. Quand l’homme fort et bien armé garde son palais, tout ce qui lui appartient est en sécurité. Mais si un plus fort intervient et triomphe de lui, il lui enlève l’équipement de combat qui lui donnait confiance, et il distribue tout ce qu’il lui a pris. Celui qui n’est pas avec moi est contre moi ; celui qui ne rassemble pas avec moi disperse. Quand l’esprit mauvais est sorti d’un homme, il parcourt les terres desséchées en cherchant un lieu de repos. Et comme il n’en trouve pas, il se dit : ’Je vais retourner dans ma maison, d’où je suis sorti.’ En arrivant, il la trouve balayée et bien rangée. Alors, il s’en va, et il prend sept autres esprits encore plus mauvais que lui, ils y entrent, et ils s’y installent. Ainsi, l’état de cet homme est pire à la fin qu’au début. »

Réflexion

1. La multitude est en admiration devant le miracle effectué par Jésus mais quelques uns l’accusent de chasser les
démons par ordre de Satan ; d’autres lui demandent un "signe du ciel",
comme si chasser des démons ne leur suffisait pas !

Dans la réponse de Jésus on remarque quatre éléments :
- un raisonnement : les disciples des rabbins qui l’accusent font
sortir des démons eux aussi, sont-ils donc possédés ?
- une annonce : si Jésus les chasse, c’est parce que
le Royaume de Dieu est arrivé. (En effet, en Luc 4,16, Jésus souligne les
aspects du royaume qu’il vient prêcher, dont la synthèse consiste
en la libération des hommes du pouvoir du péché par sa mort sur
la croix et sa résurrection).
- un exemple : la métaphore entre le faible et le fort illustre
clairement l’antithèse entre Satan et Jésus. La conclusion est
que la victoire de Jésus est radicale et définitive.
- une invitation à se mettre du côté du Christ, à le suivre, mais sans baisser
la garde, en vivant l’Evangile. Jésus ne dissimule pas le risque que
court celui qui décide de suivre ses traces : les forces du mal
pourraient revenir pour vaincre le disciple du Christ.

Avec ce passage, nous percevons
l’aggravation des relations du Christ avec ses adversaires. Depuis le
début de l’Evangile nous remarquons l’opposition
à la personne du Christ et à son message. Ce conflit arrivera
à son paroxysme au moment de la passion.

Dialogue avec le Christ

Seigneur, Père très saint, tu as voulu que ton propre Fils soit la rançon de notre salut ; accorde-nous de vivre avec lui si bien que notre communion à ses souffrances nous fasse ressentir les effets de sa résurrection. Lui qui règne avec toi et le Saint-esprit, maintenant et pour les siècles et des siècles.

Résolution

Renouveler dans la prière mon adhésion à Jésus-Christ et à son message évangélique.



Cette méditation a été écrite par



Accueil | Version Mobile | Faire un don | Contact | Qui sommes nous ? | Plan du site | Information légales